Shutterstock

Analyse Grains et matières premières

Le marché du blé montre une reprise inattendue

21 février 2024 - Jurphaas Lugtenburg - Réaction 1

La reprise du marché du blé a surpris de nombreux analystes. Il n’y a pas de nouvelles immédiates expliquant cette augmentation. Quoi qu’il en soit, les chiffres des exportations européennes ne sont pas une surprise. Le commerce des céréales entre l’Ukraine et la Pologne reste un sujet de discorde. Le ministère polonais publiera plus tard cette semaine une liste des entreprises ayant bénéficié de cette importation. Au Brésil, les stocks importants freinent le marché des céréales.

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Le contrat blé de mars sur le Matif a clôturé hier en hausse de 4,25 € à 204,50 € la tonne. Les commerçants américains ont commencé à travailler dans la bonne humeur après le long week-end. Le blé a clôturé en hausse de 4 % hier à 5.82¾ $ le boisseau. Le maïs et le soja ont évolué davantage latéralement mais sont restés dans le vert. Le maïs a ajouté 0,5 % à 4.18 $¾ le boisseau. Le soja a affiché une augmentation légèrement plus importante de 0,6 % à 11.79 $ le boisseau.

La reprise du blé est une surprise. Selon plusieurs analystes, il n’existe pas de nouvelles fraîches pouvant expliquer directement un rallye. Nous pourrions désormais être à un niveau où l’offre se tarit, selon certains analystes.

L'UE a exporté 13 millions de tonnes de blé jusqu'au 19,90 février, selon les chiffres publiés hier par la Commission européenne. L'année dernière à la même époque, 20,79 millions de tonnes de blé avaient été exportées. L'Ukraine a accéléré le rythme de ses exportations. Au cours des 15 premiers jours de février, 3,1 millions de tonnes de céréales ont été exportées contre 2,2 millions de tonnes au cours des 15 premiers jours de janvier. La Russie a tenu sa promesse de fournir gratuitement des céréales à six pays africains. Le Kremlin rapporte que 50.000 25.000 tonnes de céréales ont été destinées à la Somalie et à la République centrafricaine et XNUMX XNUMX tonnes au Mali, au Burkina Faso, au Zimbabwe et à l'Érythrée. Poutine a promis des céréales gratuites lors d'un sommet avec les dirigeants africains en juillet dernier. Peu de temps après, la Russie s’est retirée de l’accord sur les céréales de la mer Noire.

Différend commercial
La Pologne craint que l'Ukraine puisse déposer une nouvelle plainte contre le pays auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Le secrétaire d'État polonais à l'Agriculture, Michal Kolodziejczak, a déclaré cela dans une interview à la télévision polonaise. Le gouvernement polonais cherche le soutien de la Commission européenne pour freiner les importations de produits agricoles en provenance d'Ukraine. À la fin de cette semaine, le gouvernement polonais souhaite publier une liste des entreprises qui importent des céréales d'Ukraine et perturbent ainsi le marché. Même si toutes les importations ne sont pas illégales, certains craignent que cela ne devienne une sorte de « liste de honte » pour les entreprises qui prétendent, entre autres, proposer des produits polonais. Le ministère de l'Agriculture souhaite consulter l'autorité polonaise de la concurrence UOKiK avant la publication.

Près d'un tiers récolté
Le Brésil continue de dominer l'actualité du soja. Selon AgRural, la récolte de soja est achevée à 32% contre 23% la semaine dernière et 25% cette semaine l'année dernière. Safras & Mercado ont également fourni des chiffres sur l'avancement des récoltes. Safras rapporte que 29,4 % de la superficie cultivée en soja au Brésil a été battue. La semaine dernière, il était de 21,6 % et l'année dernière, cette semaine, il était de 20,9 %.

Les stocks au Brésil sont relativement importants. C'est du moins ce qu'affirme Airton Galinari, directeur de Coamo, la plus grande coopérative du Brésil. Début 2024, le stock était supérieur de plus de 50 % à celui d’un an plus tôt. Coamo dispose de 3,66 millions de tonnes de soja, de maïs et de blé de la saison dernière. Cela représente environ 36% du volume total des 10 millions de tonnes de céréales et d'oléagineux que la coopérative a collectés l'année dernière. L'augmentation des stocks est due en partie à la bonne récolte de la saison dernière et en partie à la réticence des agriculteurs à vendre sur un marché en déclin. La quantité relativement importante de céréales suspendue au-dessus du marché n'est pas bonne pour l'humeur des agriculteurs et pourrait exercer une pression sur les prix sur le marché intérieur.

Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login