Shutterstock

Analyse Grains et matières premières

Les prix du blé baissent à nouveau tout aussi facilement

Avant-hier 12h05 - Jurphaas Lugtenburg

La Russie a provoqué une reprise du marché du blé fin mai. Les inquiétudes concernant le gel et la sécheresse se sont à nouveau atténuées et les analystes désignent désormais la Russie comme l'une des principales causes du déclin des marchés à terme. En outre, il existe également une certaine pression sur les récoltes aux États-Unis, où la récolte de blé s'accélère tôt. Le maïs et le soja sont en hausse malgré une bonne position de départ pour ces cultures aux États-Unis.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Le contrat blé de septembre sur le Matif a clôturé hier en baisse de 4,75 € à 239 € la tonne. Le blé a également souffert sur le CBoT, clôturant en baisse de 3,2 % à 6.07½ $ le boisseau. Le maïs et le soja étaient en hausse à la bourse de Chicago lors de la dernière séance de bourse. Le maïs a clôturé en hausse de 0,7 % à 4.51 $¾ le boisseau. Le soja a connu une évolution similaire, gagnant 0,8 % à 11.88¼ $ le boisseau.

La Russie a mis la pression sur le marché du blé. Le prix du blé russe de la mer Noire d'Ikar a chuté de 6 dollars à 242 dollars la tonne. La Russie a exporté 1,36 million de tonnes de céréales la semaine dernière, selon les données de SovEcon. Cela représente 80.000 1,2 tonnes de plus qu'une semaine plus tôt. Avec XNUMX million de tonnes, le blé est de loin le produit le plus important des exportations céréalières russes. De la pluie est prévue dans la région de la mer Noire plus tard cette semaine. Selon les analystes, un tiers à la moitié du blé de la région de la mer Noire pourrait bénéficier des précipitations.

APK-Inform estime la récolte céréalière ukrainienne pour la saison à venir à 52,76 millions de tonnes. C'est 12 % de moins que la récolte de 2023 et conforme aux prévisions du ministère ukrainien de l'Agriculture, qui table sur une récolte de 52,4 millions de tonnes. Selon APK-Inform, l'Ukraine récoltera 19,99 millions de tonnes de blé, 26,77 tonnes de maïs et 4,51 tonnes d'orge lors de la prochaine récolte. Les exportations de céréales pour la saison 2024/25 (qui s'étend du 1er juillet au 30 juin) sont estimées à 36,16 millions de tonnes. L'Ukraine devrait exporter 49,02 millions de tonnes au cours de la saison en cours.

La récolte de blé prend de l'ampleur
Aux États-Unis, la récolte exerce une certaine pression sur le marché du blé. Selon le rapport Crop Progress de cette semaine, 12 % de la superficie cultivée en blé a été battue. Le leader est l'Oklahoma, où 48 % du blé d'hiver a été récolté, suivi de près par le Texas avec 47 %. Dans le plus grand État de blé, le Kansas, 5 % ont été récoltés. Un temps suffisamment sec est prévu au cours des dix prochains jours pour permettre la progression du battage dans le nord du Kansas. L'état du blé d'hiver aux États-Unis s'est quelque peu détérioré cette semaine. 47% du territoire reçoit une note bonne ou excellente contre 49% la semaine dernière. Les semis de blé de printemps sont presque terminés avec 98 % de semis. L'état des blés de printemps s'est également légèrement dégradé avec 72% des superficies bonnes ou excellentes contre 74% la semaine dernière. L'année dernière, seulement 60 % de la superficie cultivée en blé de printemps a reçu le statut de bon ou d'excellent.

Les trois quarts du maïs sont en bon état
Tout comme le blé de printemps, les semis de maïs sont en phase finale. 95% de la superficie prévue a été ensemencée. Cela équivaut à la moyenne quinquennale, mais l'année dernière, cette semaine, 98 % avaient été semés. La croissance est légèrement supérieure à la moyenne pluriannuelle avec 85% de la superficie au-dessus contre 84% en moyenne quinquennale. L'année dernière, 91 % étaient au-dessus cette semaine. L’état du maïs a perdu 1 point de pourcentage et 74 % des superficies sont désormais bonnes ou excellentes.

La superficie prévue en soja est ensemencée à 87% contre 84% en moyenne quinquennale et 95% la saison dernière. 70 % du soja se trouve désormais au sommet. Cette semaine, pour la première fois cette saison, l'état du soja a également été inclus dans le rapport sur l'avancement des cultures. 72 % reçoivent une note bonne ou excellente de la part de l'USDA.

Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login