Des conséquences encore floues

Gaffe à la vente aux enchères de terrains loués par RVB

13 Novembre 2017 -Clarisse van der Woude - Commentaires 17

Une erreur majeure a été commise lors de la vente aux enchères du terrain loué dans les polders de l'IJsselmeer la semaine dernière. L'offre la plus élevée a été annoncée 1 heure avant la clôture des enchères, après quoi d'autres parties intéressées ont pu surenchérir et ainsi mettre la main sur le terrain.

Cet article a été modifié.

Dans une enchère, l'intention est précisément que les enchérisseurs puissent voir les offres et faire une offre plus élevée, mais dans ce cas (un appel d'offres public) ce n'était tout simplement pas l'intention. Maintenant, un e-mail automatisé a été envoyé pour tous les lots 59 minutes avant la clôture avec l'offre la plus élevée, confirme le Rijksvastgoedbedrijf (RVB). Dans de nombreux cas, les enchérisseurs ont augmenté de 1 $.

Cela n'aurait pas dû arriver

Effets
"Cela n'aurait pas dû arriver", a déclaré le porte-parole de RVB. "Nous enquêtons actuellement sur les lots qui ont fait l'objet d'une surenchère au cours de la dernière heure. Nous ne savons pas encore cela. Nous examinerons ensuite les conséquences que cela a pour la vente aux enchères." Ou la totalité vente aux enchères Le porte-parole ne peut pas encore dire si seuls certains lots seront déclarés nuls et non avenus.

Lots retirés
Les lots qui ont déjà été retirés en sont séparés. Ceux-ci ont été supprimés de la liste, car l'utilisateur actuel, Staatsbosbeheer, ne voulait pas encore les perdre. Les lots du sud du Flevoland seront probablement proposés à la vente ultérieurement. 

Une nouvelle édition du RVB est prévue pour 2018.

Rectificatif 14 novembre : Plus tôt dans ce message, il a été signalé qu'en raison d'une erreur dans le système d'enchères, 1 agriculteur aurait perdu son terrain. Cependant, ce n'est pas le cas. L'enchère la plus élevée sur le lot de la maison n'a pas été faite à la dernière minute. Pour autant que l'on sache, aucun autre lot de maison n'a été inclus dans la vente aux enchères publique.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 17
cordonniers1 13 Novembre 2017
Ceci est une réponse à cet article :
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/ondernemen/grond/artikelen/10876550/blunder-bij-veiling-pachtgronden-rvb][/url]
si un agriculteur commet une telle erreur, cela s'appelle un délit économique, c'est-à-dire une amende, une remise sur les paiements gouvernementaux. Je me demande comment ça se gère maintenant que ce n'est plus qu'un fonctionnaire qui commet une erreur, ce ne serait plus normal qu'il reçoive aussi une amende et une remise sur son salaire, à la fois la personne qui le fait et le client
agrifurby 13 Novembre 2017
Je trouve, mais uniquement sur la base des informations de l'article ci-dessus,
il est étrange et discutable que l'État forestier ne veuille pas céder ses terres.
Toutes les parties à cette question ne semblent pas avoir publiquement l'égalité des chances.
Le RVOB serait heureux de faire une déclaration à cet égard.
Abonné
agricole 13 Novembre 2017
Quelle bévue, ils veulent le prix le plus élevé, et comment le pourchasser, en annonçant le plus haut jusqu'à présent "accidentellement".
Baie 13 Novembre 2017
RVOB vérifiera également rapidement les conditions par rapport au plan de construction. J'ai l'impression que cela ne s'est pas produit après le cycle d'enregistrement il y a 2 ans.
Baie 13 Novembre 2017
Cela peut être fait facilement via Boerenbunder.
Lion sans patrie 13 Novembre 2017
Quelle farce, c'est un gros jeu de manipulation. Une telle enchère doit simplement être répétée. Et quelle mauvaise politique que le Staatsbosbeheer puisse simplement obtenir beaucoup du bail alors qu'ils sont juste sous le conseil d'administration !!
Appie 13 Novembre 2017
Staatsbosbeheer le fait !!
Tous les agriculteurs qui ont loué la terre ont également voulu la garder plus longtemps et l'ont fait savoir. Mais il parlait à un mur !!
De nombreuses petites entreprises qui ont pu louer des terres supplémentaires grâce à la politique structurelle les ont à nouveau perdues. Les petits agriculteurs livrent dans les grands s'en tirer !!!
Jupe 13 Novembre 2017
Je me demande qui devrait être heureux maintenant... le locataire ou le non-locataire. Avec quoi veux-tu regagner ?
Abonné
petit malin 13 Novembre 2017
ça aurait été bien si personne ne s'était inscrit.....
Nop 13 Novembre 2017
Faux à la fois par le gouvernement et par l'agriculteur, vous ne pouvez pas faire ça à vos collègues. Explorer!
jappie 13 Novembre 2017
Ce n'est pas une bévue mais un jeu astucieux.
Le plus offrant 14 Novembre 2017
Veuillez les laisser enquêter, l'offre a été soumise bien avant l'heure de clôture. Ensuite, j'espère que BoerenBusinnes publiera également que tout s'est bien passé.
Harrie 14 Novembre 2017
Faites-leur cesser de louer cette forme de terre rapidement. C'est une très grosse gaffe, ça ne s'est pas passé dans le bon sens, a vite mis fin à toute cette enchère. Le nouveau cabinet n'acceptera probablement plus cette forme de location. Toute forme de durabilité est difficile à trouver ici.
Abonné
Maître Peen 14 Novembre 2017
Tout le monde peut se plaindre, mais trouver quelque chose de mieux. La façon dont cela s'est passé en distribuant au hasard à des agriculteurs déjà âgés n'a pas non plus de sens.
rare 14 Novembre 2017
Je comprends pourquoi le conseil d'administration a retiré des lots. Ils le vendront aux enchères plus tard.
Si vous vendez toujours un peu aux enchères, vous maintenez l'offre faible. S'il y a une grosse demande, tout le monde sait ce que cela fait au prix !
Jean 14 Novembre 2017
J'ai parfois l'idée que cela conduira à de plus en plus d'esclavage. Aller jusqu'au bout pour pouvoir encore travailler et utiliser vos machines. Le propriétaire terrien s'assoit, ratisse son argent et s'en moque. Vous devriez en fait mettre en place une association coopérative de locataires qui participe en tant qu'unique soumissionnaire sur le terrain et le répartit ensuite entre les membres.
Abonné
martien 14 Novembre 2017
La plupart des commentateurs viennent de la cruche de l'année. Chaque inscription donne les meilleures chances. L'enchère est incitative, par le biais de l'attribution, elle revient toujours aux personnes de confiance. Il est clair que cela ne s'est pas déroulé selon les règles.
Les personnes récompensées ont les droits, les informations sur les prix publiées étaient contraires aux règles, ces personnes peuvent demander une indemnisation devant les tribunaux. Rendement - coût direct pour ceux qui manquent maintenant cette terre.
theo 7 mai 2018
Payer un loyer énorme, est-ce possible ???????????
Et ces agriculteurs ont aussi besoin des droits au paiement ????????????
Ils sont tous ensemble, incl. gouvernement TRÈS FOU !!!!!!!
Vous ne pouvez plus répondre.

Consultez et comparez vous-même les prix et les tarifs

Fond Sol

Staatsbosbeheer s'engage en faveur de locataires respectueux de la nature

Interview Dick van den Oever (asr)

« Nous investissons dans le foncier avec une vision à long terme »

Actualités Sol

Les terres agricoles vont-elles redevenir plus chères ?

Actualités Sol

Les normes de location en hausse après de bonnes années pour l'agriculteur

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login