Shutterstock

Actualités Sol

Aucun soutien à la vision du bail de la part de l'Agence immobilière du gouvernement central

3 Juin 2021 - Jurphaas Lugtenburg - Réaction 1

La Régie foncière de l'État (RVB) ne soutient pas la vision locative de la Fédération de la propriété foncière privée (FPG). Un porte-parole de la RVB l'a déclaré après un manque de clarté Boerenbusiness faites-leur savoir.

Le FPG a indiqué sur son site Web qu'il avait le soutien de sa proposition de bail, entre autres, du RVB. L'Association des locataires fonciers et des propriétaires fonciers (BLHB) a répondu à cela aujourd'hui (jeudi 3 juin) par un message dans lequel ils déclarent trouver étrange que la RVB s'implique dans la discussion politique entourant la réforme de la politique des baux . Selon le BHLB, les représentants du RVB signalent avec une certaine régularité "que le service est une organisation exécutive qui ne fait que façonner les choix politiques qui sont faits ailleurs au sein du gouvernement national".

Selon le porte-parole du RVB, l'organisation s'assoit régulièrement autour de la table lors des discussions sur la politique des baux. "Mais nous sommes neutres et on ne peut certainement pas en conclure que nous approuvons également les résultats possibles", a déclaré le porte-parole de la RVB. "Demain (vendredi 4 juin), nous contacterons le FPG pour une correction de leur signalement et nous envisagerons d'autres étapes".

Réponse du ministère
En réponse au rapport du FPG, le BHLB a demandé des éclaircissements sur la position (présumée) du RVB et a envoyé une lettre à cet effet au secrétaire d'État Knops du ministère de l'Intérieur et des Relations du Royaume, dont relève le RVB, ministre Schouten de LNV et le Comité Permanent de la Chambre de LNV. "Nous attendons simplement la réponse du ministère à nos questions", déclare Hans Meijer, président par intérim du BLHB.

Le FPG préconise, entre autres, la suppression progressive du bail ordinaire et le maintien des baux libéralisés d'une durée inférieure à 6 ans. Le ministre Schouten de LNV veut évoluer vers un système dans lequel les baux à long terme deviennent la norme et les baux à court terme l'exception. Selon le ministre, la continuité est importante pour permettre aux agriculteurs d'effectuer plus facilement des investissements à long terme, notamment dans la durabilité et la qualité des sols.

Nouveau formulaire de bail requis
Le FPG vous fera savoir dans une réponse écrite le vendredi 4 juin qu'il a déjà parlé avec RVB et indique qu'ils « pensent qu'il s'agit d'un cas de mauvaise communication ». Un porte-parole précise davantage les points qui préoccupent FPG : Ce qui compte, et cela est énoncé dans notre vision des baux, c'est que FPG veuille évoluer vers une agriculture terrestre durable. La disponibilité des terres est ici cruciale. D'autant plus que les banques voudront de moins en moins financer (de Bâle IVnormes).

Les contrats de bail à long terme, dans lesquels peuvent être fixées des conditions d'utilisation des terres, sont alors un moyen approprié de rendre les terres disponibles autant que possible. Malheureusement, le formulaire de bail régulier actuel est en faillite. En raison d'une législation trop impérative, de prix fluctuants et d'une politique fiscale décourageante. En plus des baux à court terme, cela nécessite un nouveau formulaire de bail à long terme dans lequel le locataire et le bailleur concluent des accords mutuels sur le prix, la durée et l'utilisation des terres.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Jurphaas Lugtenburg

Est rédacteur à Boerenbusiness et se concentre principalement sur les secteurs des grandes cultures et sur le marché de l'alimentation animale et de l'énergie. Jurphaas possède également une ferme arable à Voorne-Putten (Hollande méridionale). Chaque semaine il présente le Market Flash Grains
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Réaction 1
Abonné
AJ van Woerkom 4 Juin 2021
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/grond/ artikel/10892599/geen-steun-pachtvisie-van-rijksvastgoedbedrijf]Aucune vision de bail de support de Rijksvastgoedbedrijf[/url]
La politique des baux se chamaille depuis des années sans aller plus loin. Il y a beaucoup de discussions, mais chaque partie à partir de son propre intérêt à court terme.
Cependant, il existe d'autres intérêts qui sont beaucoup plus importants et qui sont reconnus par les partis jusqu'à la politique.
Pour faire prévaloir ces intérêts, nous devrons mieux analyser les problèmes qui se sont posés du point de vue de la cause et de l'effet et je partageais déjà cette philosophie il y a 15 ans.

Si nous voulons résoudre les problèmes, nous devrons accepter l'idée qu'il s'agit d'un problème commun. Le système de bail doit donc être refondu en profondeur et aborder ensuite les problèmes ensemble dans une perspective d'intérêt commun.

L'innovation du système qui a précédé l'ex-novation du système peut entraîner une accélération si elle est correctement organisée. En outre, un certain nombre de choses peuvent également être mieux organisées dans le nouveau système, comme la capacité de financement.

Quand la pensée à long terme l'emportera-t-elle sur la pensée à court terme ? Où sont les personnes qui osent relever le défi, en se basant sur ce qui est possible dans certaines circonstances au lieu de pourquoi quelque chose n'est pas possible ? Ce n'est pas si difficile du tout, seulement la nouvelle pensée doit s'installer pendant un certain temps. Expéditeur connu.
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Actualités Sol

La nouvelle loi flamande sur le leasing soutient les jeunes agriculteurs

Fond Sol

Staatsbosbeheer s'engage en faveur de locataires respectueux de la nature

Podcast Moulage au sol

"La proposition de loi sur le bail arrive, voici les caractéristiques"

Moulage au sol Eelco Terpstra

"RVB veut déployer son portefeuille foncier de manière flexible"

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login