Shutterstock

Fond Sol

Le marché foncier a-t-il besoin d'être réformé ?

15 Juin 2021 - Jurphaas Lugtenburg

On parle beaucoup de leasing en ce moment. Le bail régulier à long terme notamment est en discussion. Mais un nouveau système de location semble encore loin. Boerenbusiness en a parlé avec Hans Meijer, président par intérim de l'Association des locataires fonciers et des utilisateurs de leurs propres terres (BLHB)

Le ministère de l'Agriculture, de la Nature et de la Qualité alimentaire a récemment pris la décision normes de location connu. Les prix ont baissé dans 8 des 14 régions locataires. Et pourtant, les données du Cadastre montrent que les prix des terrains augmentent.

La Fédération de la propriété foncière privée (FPG) n'a-t-elle pas raison de dire que le prix du bail dans le système actuel est trop bas, dans de nombreux cas même inférieur au prélèvement fiscal ?
"Les bailleurs prétendent obtenir un rendement négatif après déduction des impôts et des charges des eaux. Mais dans ce calcul, ils oublient de prendre en compte l'évolution de la valeur du terrain. Si vous en tenez compte, le rendement est très différent. Si vous comparez-la avec la bourse, le FPG veut comparer une action qui a une valeur très stable et qui verse également un dividende très élevé.

Les nouvelles normes de location sont plus strictes cette année, notamment dans les zones d'élevage, mais ces normes sont déterminées par la recherche économique de Wageningen (anciennement LEI) sur la base de la capacité bénéficiaire des entreprises agricoles. Cela se fait sur la base des résultats d’entreprises de référence qui reflètent le secteur agricole. "Le fait que les loyers soient plus bas donne lieu à une réflexion sur la capacité bénéficiaire des entreprises du secteur agricole", estime Meijer.

La capacité de gain des agriculteurs reste-t-elle sous-exposée ?
"Dans le système actuel, nous, en tant que BLHB, aimerions voir un niveau de loyer plus élevé. Cela peut paraître fou, mais cela signifie que l'on gagne plus dans l'agriculture. Et c'est finalement de cela qu'il s'agit. Un agriculteur doit être en mesure de payer le loyer C'est trop facile à ignorer pour les propriétaires.

Cette tendance peut-elle encore être inversée ?
"La pression sur le marché foncier est et reste élevée. Divers partis réclament la construction d'un million de logements supplémentaires. Cela impose une charge supplémentaire sur le sol, en plus des revendications actuelles de la nature, des infrastructures, des entreprises et de l'agriculture. Et en raison des taux d'intérêt faibles et négatifs des banques, l'intérêt des investisseurs (privés) pour les terres agricoles augmente encore.

En France, cette législation a été modifiée et le gouvernement peut intervenir sur le marché foncier si les prix augmentent trop rapidement ou si des acteurs (étrangers) acquièrent trop de terrains. En Allemagne également, où environ 60 % des terres agricoles ne sont plus entre les mains des agriculteurs, un débat est en cours sur les mesures visant à maintenir les terres à un prix abordable pour les agriculteurs. Aux Pays-Bas, nous parlons d’agriculture circulaire et d’extensification, mais cela nécessite des terres abordables. Peut-être devrions-nous également élargir le débat aux Pays-Bas et examiner de manière critique le marché foncier dans son ensemble, au lieu de simplement parler du système de location. »

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Jurphaas Lugtenburg

Est rédacteur à Boerenbusiness et se concentre principalement sur les secteurs des grandes cultures et sur le marché de l'alimentation animale et de l'énergie. Jurphaas possède également une ferme arable à Voorne-Putten (Hollande méridionale). Chaque semaine il présente le Market Flash Grains
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Fond Sol

Staatsbosbeheer s'engage en faveur de locataires respectueux de la nature

Interview Dick van den Oever (asr)

« Nous investissons dans le foncier avec une vision à long terme »

Actualités Sol

Les terres agricoles vont-elles redevenir plus chères ?

Actualités Sol

Les normes de location en hausse après de bonnes années pour l'agriculteur

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login