À l'intérieur : marché laitier

Comment le test exempte-t-il les agriculteurs du plan phosphate ?

9 Augustus 2017 - Bart-Jan van Zandwijk

Les producteurs laitiers qui estiment que les conséquences des règles du plan de réduction des phosphates sont trop importantes peuvent le faire tester par l'Agence néerlandaise des entreprises (RVO.nl). S'ils s'avèrent être un problème grave, ils bénéficieront d'un report de paiement jusqu'après le recours. L'État doit apporter une réponse définitive aux producteurs laitiers qui estiment avoir un problème dans un délai de 2 semaines. En quoi consiste ce test et comment fonctionne-t-il ?

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Le juge des mesures préliminaires de La Haye a répondu mercredi 9 août statuant en référé contre le plan de réduction des phosphates. Dehors le verdict il est apparu que le plan de réduction des phosphates doit être désactivé pour les producteurs laitiers participants. Ceux qui obtiennent un résultat positif à un nouveau test bénéficieront d’un report de paiement jusqu’à l’issue de l’appel. 

RVO doit rendre une décision définitive dans un délai de 2 semaines

En attente de l'audition de l'appel l'Agence néerlandaise pour les entreprises développé le toucher léger. Ce test a été instauré pour les entreprises estimant que leur situation correspond à celle des demandeurs du 4 mai. A cette date, un premier groupe de producteurs laitiers a été exclu du plan de réduction des phosphates. 

Pas d'amendes
Les producteurs laitiers qui demandent une évaluation à l'État et qui sont classés comme problématiques sur cette base se verront facturer un prélèvement. Toutefois, il n’est pas nécessaire de payer immédiatement. Le juge a également déclaré que les producteurs laitiers qui ont déposé une procédure sommaire ne devraient plus être condamnés à des amendes. 

Touche légère
L'Agence néerlandaise pour les entreprises effectue depuis un certain temps un léger test. Jusqu'à présent, le gouvernement a reçu 140 candidatures pour le test. Environ la moitié d’entre eux ont été honorés et désignés comme cas d’urgence. Le juge a désormais décidé que l'État devait également procéder dans des délais très brefs à un test auprès de ceux qui en feraient la demande. 

Les producteurs laitiers doivent solliciter ce test auprès de l'État. Ils doivent ensuite fournir tous les documents nécessaires que RVO.nl leur demande. Le test doit initialement démontrer que : 

  1. La croissance est conforme à la Loi sur la croissance responsable de la production laitière.
  2. Ils ont contracté des obligations financières irréversibles avant la date de référence et que celles-ci n'avaient pas encore été utilisées à la date de référence.

Un report n’est pas un ajustement
Le fait que RVO.nl effectue un léger test sur les producteurs laitiers qui déclarent n'est pas important pour déterminer si cela constitue une violation des droits de propriété. Ce test peut jouer un rôle pour déterminer si ces producteurs laitiers sont traités de manière égale (juste équilibre).

Le test n'entraîne pas de modification du schéma, mais constitue une nouvelle méthode de travail. Ceci en attendant les résultats du test appel, qui a été créée par le secrétaire d'État. Pour l’instant, il s’agit uniquement d’un report de paiement pour le groupe ayant reçu une évaluation positive. 

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login