À l'intérieur : marché laitier

Attention au prix des droits de phosphate

18 Augustus 2017 -Esther de Snoo

Le prix des options sur les droits phosphate a augmenté assez rapidement jusqu'à la semaine 32. Les producteurs laitiers font désormais du statu quo jusqu'à ce que les progrès du plan de réduction du phosphate et l'introduction des droits sur le phosphate soient plus clairs en 2018.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Pour la prononciation du juge le 9 août, le commerce des droits de phosphate s'est très bien déroulé. Des transactions supérieures à 200 € par droit ont été signalées. Cela concerne des montants allant jusqu'à 220 €, selon le nombre d'options et les modalités de paiement. La plupart des commerçants citent des prix compris entre 180 € et 200 € net. Les droits sur le phosphate n'ont jamais été aussi élevés avant cette année.

Le prix des droits de phosphate a augmenté de 8 € au cours des 100 derniers mois. En août, les producteurs laitiers payaient en moyenne 200 € par droit. Au début de cette année, c'était encore la moitié. 

Le texte continue sous le graphiqueLe prix des droits sur le phosphate a doublé au cours des 8 derniers mois. Source: Boerenbusiness

Incertain
Les problèmes juridiques entourant le plan de réduction du phosphate rendent incertains les producteurs laitiers qui recherchent des droits sur le phosphate. Le juge a déclaré au cours de la période écoulée environ 400 éleveurs laitiers, qui a intenté une action en référé contre l'État, avait raison. Ils ne sont pas obligés d'abattre les vaches, à condition qu'ils le fassent une touche légère de l'Agence néerlandaise pour les entreprises. 

Le plan de réduction des phosphates ne s'applique plus à ce groupe jusqu'à ce que les résultats soient clairs. l'appel. Le jugement est attendu le 18 septembre.

Marché de demande
Jusqu’à présent, le commerce des droits sur le phosphate a constitué un marché de demande typique. Les producteurs laitiers qui... remise générique de 8,3% au 1er janvier, recherchent des options de droits sur le phosphate. Et les entreprises qui souhaitent arrêter peuvent déjà enregistrer les droits accordés ultérieurement pour les vendre. Cependant, cela n’arrive qu’avec parcimonie.

Les bouchons attendent tranquillement
Les bouchons attendent patiemment dans l’espoir que le prix augmente encore. Cette attente est réaliste, car à l'époque des quotas laitiers, l'équivalent de 400 euros par droit était payé. 

Négociation d'options
Le commerce physique des droits de phosphate n'est pas encore possible, car les droits n'existent pas encore. Ceux-ci devraient être introduits le 1er janvier 2018. Les échanges en 2017 concernent des options sur les droits de phosphate et 1 droit représente 1 kilo de phosphate de bovins laitiers.

 

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login