À l'intérieur : marché laitier

Droits sur le phosphate : l’offre augmente, quel effet le prix ?

28 Septembre 2017 -Esther de Snoo

L’offre de droits sur le phosphate augmente, mais comment le prix des options sur les droits sur le phosphate y réagit-il ? Abonnez-vous à « Milk & Feed Pro » pour le savoir.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Les droits sur le phosphate ont quelque peu baissé en valeur depuis début septembre. C’est un tournant dans l’existence des droits sur le phosphate. Le prix des droits de production a fortement augmenté depuis le début de cette année. Cette année, les échanges ont débuté à 100 € et ce prix est passé en moyenne à 215 € par phosphate dès le début du mois de septembre.

Fin septembre, le prix est tombé en moyenne à 206,50 € par droit. Cela ressort clairement des enquêtes auprès de divers courtiers et intermédiaires. Ce prix est utilisé pour les transactions où il n'y a pas de franchise pour l'acheteur et où une partie du montant est payée d'avance. Si une franchise est facturée, le prix d’achat sera inférieur.

Le texte continue sous le graphique.Le prix des droits sur le phosphate diminue légèrement pour la première fois depuis longtemps.

Plus d'offre
La raison de cette diminution est l’augmentation de l’offre. Les producteurs laitiers qui envisageaient déjà de fermer ou de réduire leur entreprise mettent désormais en œuvre cette mesure. Ils offrent des droits sur le phosphate. La forte augmentation du prix des droits sur le phosphate les a peut-être persuadés d'entrer sur le marché. On s'attend à ce que davantage d'abandons se présentent sur le marché cet automne. Certaines options sur les droits sur le phosphate pèsent encore sur le marché. 

Même si l’offre a augmenté, la demande de droits sur le phosphate se modère. Les producteurs laitiers sont devenus plus prudents en raison des poursuites judiciaires entourant le plan de réduction des phosphates. Sur 31 Octobre la décision de l'appel est attendue. On comprendra alors quelle est la taille du groupe qui ne doit pas participer au plan de réduction des phosphates. On s'attend à ce que cette décision ait également des conséquences sur le système de droits sur le phosphate.

Les producteurs laitiers veulent compenser la réduction avec 8,3%

Incertitude
Une autre incertitude qui pousse les producteurs laitiers à la prudence est le manque persistant de clarté sur la déductibilité fiscale des droits sur le phosphate.

Un troisième point concerne l'incertitude quant à savoir si la dérogation sera accordée à temps. La connaissance de cette allocation est une condition pour l’introduction du système de droits sur le phosphate. Les droits de phosphate ne peuvent être saisis que par année civile. 


Les producteurs laitiers qui achètent des options sur les droits de phosphate souhaitent compenser au moins la remise générique sur leur bétail par une remise de 8,3 %. Il s’agit d’une ligne directrice pour de nombreux producteurs laitiers qui achètent déjà des droits sur le phosphate. 

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login