À l'intérieur : marché laitier

Un éleveur laitier se lance dans l'ensilage rapide

21 Novembre 2017 -Herma van den Pol

Les fosses rapides et une dalle de fosse complète sont des défis auxquels les producteurs laitiers doivent faire face. Elle a des conséquences sur le commerce du maïs, mais elle a aussi un impact sur les drêches de brasserie et les produits structuraux.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Les dernières vaches ont également été entièrement logées à la mi-novembre. C'était immédiatement la fin de la saison des récoltes. Même la récolte de CCM touche à sa fin et avec cela, la « saison de fin de ferme » touche à sa fin.

54,50

euro

par tonne pour le maïs

Le prix de l'ensilage de maïs augmente
Cela signifie que le prix du maïs ensilage, malgré le peu d'échanges, a augmenté. En moyenne, le prix passe à 54,50 € la tonne franco ferme, hausse provoquée par le commerce du maïs issu de l'ensilage. Les coûts des travaux supplémentaires autour de la fosse doivent alors être pris en compte. La demande est limitée.   

Les travaux dans l'herbe sont également terminés. Les premières analyses seront disponibles dans environ 2 à 3 semaines. Jusque-là, la qualité reste une supposition. Cependant, sur la base des sons du terrain, on peut dire que la saison 2017 a livré des nids-de-poule rapides.

Demande de produits de texture
Cela se traduit par une plus grande demande de paille de blé et de ray-grass vivace. D'autres favoris incluent la luzerne et la paille de canola. Il est remarquablement silencieux autour de la paille d'orge. La paille de blé et d'orge commence à 125 € la tonne, jusqu'à 145 € pour la variété finement hachée. Pour Engels Raai, le prix est fixé entre 120 et 130 € la tonne et Roodzwenk entre 147,50 et 150 € la tonne. Moins d'approvisionnement en provenance du Danemark maintient le prix élevé.

Pendant ce temps, il y a différentes histoires sur les pommes de terre fourragères. Le produit est moins cher que les années précédentes, mais le manque d'espace dû à un stock important de fourrage limite la demande. Dans le même temps, le prix est toujours perçu comme trop élevé. PotatoNL fixe le prix entre 0,75 € et 1,25 € pour 100 kilos. Il y a plus de demande pour ça grain de bière.

Nourrir les pommes de terre encore trop cher

Prévoir le prix du flux
Il est difficile de dire comment les prix des aliments pour animaux vont évoluer. Par exemple, il y a le système des droits sur les phosphates qui s'en vient. Une augmentation de la production laitière en particulier semble être un problème pour les éleveurs laitiers. Par exemple, ceux qui n'ont pas grandi, et qui n'y comptent peut-être pas, peuvent devoir restituer le nombre de têtes de bétail ou acheter des droits.

Il y a des bruits inquiétants du fourrage maintenant que les premiers producteurs laitiers ont terminé les calculs. Cela semble indiquer qu'il y aura moins de mâchoires, mais on ne sait pas encore quand le rétrécissement aura lieu.

* Tous les prix sont fermes libres

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login