À l'intérieur : Marché aux aliments pour animaux

« Le premier montage est d'excellente qualité »

8 mai 2018 - Wouter Job

De nos jours, les activités dans les prairies regorgent. Avec les travaux de fauchage, de hachage et d'ensilage, c'est une journée tropicale pour de nombreux producteurs laitiers et entreprises sous-traitantes. Les réactions au premier montage sont purement positives.

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Gerard Abbink, conseiller chez Groeikracht, parle de « bonnes conditions » lors de l'ensilage de la première coupe. Les premiers résultats des champs d'essai du Brabant septentrional et de la Gueldre sont d'excellente qualité. Abbink estime que les champs d'essai sont également représentatifs d'autres régions des Pays-Bas, car les conditions de croissance étaient presque les mêmes partout. "Rétrospectivement, la pluie tombée à la mi-avril était idéale pour la croissance de l'herbe."

3 à 4 tonnes de matière sèche
Abbink table sur des rendements compris entre 3 et 4 tonnes de matière sèche par hectare. "Un rendement de 4 tonnes par hectare n'est probablement réalisable que pour les parcelles qui ont reçu tôt la fertilisation principale." Le rendement des parcelles où le principal engrais n'a été appliqué qu'à la mi-avril (en raison des conditions humides) sera probablement un peu inférieur. « Ces parcelles ont subi un certain retard de croissance. » Abbink est certain que les rendements sur sol sableux seront plus élevés cette année que l'année dernière.

Conditions idéales pour la récolte de l'herbe 

En général, la première coupe produit une bonne herbe rapidement digestible. Abbink parle de niveaux de protéines relativement élevés. Les taux de sucre se sont également améliorés vers la fin, grâce aux conditions ensoleillées de l'ensilage. Reste cependant à savoir comment se dérouleront les mesures d’ensilage dans les différentes fermes laitières.

René Verhoeven, du spécialiste des semences de gazon Barenbrug, parle également de rendements allant jusqu'à 4 tonnes de matière sèche par hectare. Verhoeven a encore du mal à estimer les valeurs nutritionnelles. Selon lui, il est frappant de constater que le temps de tonte est le même dans presque toutes les régions. "Cela peut être un peu dommage pour les entrepreneurs en termes de planification, car le maïs doit encore être semé à de nombreux endroits."

Verhoeven note que certains producteurs laitiers attendent toujours de récolter la première coupe. Compte tenu des conditions météorologiques et des attentes, les motivations ne peuvent pas être directement estimées. "Ces producteurs laitiers peuvent préférer un rendement plus élevé et une structure supplémentaire à une valeur alimentaire inférieure." Cela correspond à la tendance selon laquelle le moment d'ensilage correct est de plus en plus déterminé en fonction de chaque entreprise.

Les peelings à la vapeur sont très demandés
Les fournisseurs de pelures de pommes de terre à la vapeur remarquent une augmentation de la demande ces jours-ci. Les peaux à vapeur sont de plus en plus utilisées pour recouvrir le bac à herbe. Selon Bart Grob de Duynie, l'offre est suffisamment suffisante ; le point crucial est dans la logistique. En raison de la forte demande, il peut y avoir un délai d'attente de quelques jours.

Pour une superficie de fosse d'environ 175 mètres carrés, 1 camion (d'une capacité de 35 tonnes de pelures à vapeur) suffit. Avec ces volumes, une épaisseur de revêtement de 30 centimètres peut être obtenue. Duynie utilise un prix de déroulage à la vapeur de 20 € la tonne pour le recouvrement de l'ensilage.

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login