Hans Engbers / Shutterstock.com

Actualités Province de Drenthe

Un producteur laitier durable bénéficie d'une réduction d'intérêt

30 janvier 2019 - Wouter Job - Commentaires 10

Rabobank, FrieslandCampina et la province de Drenthe veulent travailler ensemble pour rendre l'élevage laitier plus durable. Les trois parties configureront les programmes de développement durable pour créer de la cohérence. Rabobank met 3 millions d'euros à la disposition des producteurs laitiers qui deviennent plus durables.

L’ambition est d’accélérer la durabilité dans l’élevage laitier. Les producteurs laitiers qui prennent des mesures concrètes sont récompensés par une réduction d’intérêts. Ensemble, les partis ont fixé un objectif à l'horizon, car d'ici 2025, l'élevage laitier doit être aussi fermé que possible.

50 millions d’euros pour le (re)financement
Carin van Huët, directrice de l'alimentation et de l'agriculture chez Rabobank, annonce que 50 millions d'euros sont disponibles pour un (re)financement dans le domaine de la durabilité. Le moniteur de biodiversité, développé en partie par le Fonds mondial pour la nature, dirige la répartition du budget. Sur la base du score affiché sur l'écran, la réduction des intérêts peut s'élever à un maximum de 0,5 % par an sur une période de 5 ans.

La province de Drenthe contribue également et a débloqué une subvention pouvant aller jusqu'à 7.500 XNUMX € par entreprise. Les producteurs laitiers qui souhaitent réclamer ces fonds doivent prendre des mesures pour, entre autres, réduire les pâturages, les terres et les émissions.

Le ministère est heureux
Frans Keurentjes, président de la coopérative FrieslandCampina, se dit heureux que d'autres partis récompensent également les mesures de durabilité dans l'élevage laitier. Le ministère de l'Agriculture, de la Nature et de la Qualité alimentaire considère cette initiative comme une étape concrète vers agriculture circulaire.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Wouter Job

Wouter Baan est rédacteur en chef de Boerenbusiness. Il se concentre également sur les marchés des produits laitiers, du porc et de la viande. Il suit également les développements (commerciaux) au sein de l’agro-industrie et interviewe des PDG et des décideurs politiques.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 10
Abonné
Tête de fromage 30 janvier 2019
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/melk/artikelen/10881194/duurzaam-melkveehouder-gets-interest-discount]Un producteur laitier durable bénéficie d'une remise sur les intérêts[/url]
Rabobank, que faites-vous, financez-vous et laissez le reste à l'entrepreneur. Vous auriez pu utiliser ces 50 millions pour financer de manière plus flexible et accorder un avantage en termes d'intérêts à l'ensemble du secteur.

améliorez le monde, commencez par vous-même
Janvier 30 janvier 2019
Cela me semble plutôt hypocrite de la part de Rabobank, en Ukraine ils investissent encore dans des cages en batterie
Thon 30 janvier 2019
Heureusement, la plupart des vaches sont gardées à l’intérieur dans ces grandes et spacieuses écuries. Ils ont souffert des fortes différences climatiques. Quand on voit que les vaches ne peuvent pas entrer et qu'elles sont toutes bloquées devant l'étable. Souvent dans la boue quand il pleut et quand il fait très chaud. On ne fait pas ça à une vache ! Laissez ensuite la vache décider elle-même si elle doit rester à l'intérieur ou à l'extérieur. Alors gardez la porte ouverte. Lorsque les gens se demandent s'il est préférable ou pire d'avoir les vaches à l'extérieur, je pense que garder les vaches à l'intérieur l'emporte généralement. Laissez l’agriculteur décider lui-même selon sa situation. Alors nous travaillons de manière durable ! Certainement pas la Rabobank !
Pater 30 janvier 2019
Chaque producteur laitier est durable avec un cycle fermé, sinon la comptabilité du fumier ne sera pas correcte
Ard Eshuis 30 janvier 2019
Dommage encore...
péta 30 janvier 2019
Qu’est-ce qui est durable ? Existe-t-il déjà une définition claire des exigences pour répondre à ce concept ou s'agit-il d'un arbitraire ? Y a-t-il des éleveurs dans la Drenthe qui tondent, creusent et nourrissent encore leurs chevaux ? À mon avis, c’est seulement alors que vous serez durable !
sjoerd 30 janvier 2019
Qu’y a-t-il de circulaire là-dedans ?
Abonné
Bertie 30 janvier 2019
Super RABOBANK, continuez comme ça, nous devons aller vers une agriculture durable et que vous le vouliez ou non, nous y allons, il n'y a pas de retour en arrière si nous voulons survivre ici
hans 30 janvier 2019
C'est exactement ce que je prédis depuis des années, RABO ET FRIESLAND CAMPINA déterminent la politique agricole.
Ainsi, le reste du profit que la banque doit et veut réaliser provient des autres éleveurs, qui doivent alors payer des intérêts plus élevés, ce qui fait qu'une grande partie des demandes de prêt sont rejetées d'avance.
Rabo et Friesland, veuillez supprimer le c de la coopération ou bien procéder à un vote honnête sur ce que veulent les membres

Jos 31 janvier 2019
Pourquoi seulement l'élevage laitier. Il y a aussi des agriculteurs arables à Drenthe.
Vous ne pouvez plus répondre.

Que font les prix actuels du lait ?

Voir et comparer
dans la comparaison des prix du lait

Actualités Melk

FrieslandCampina réduit le CO2 plus rapidement pour Mars

Actualités Melk

FrieslandCampina bénéficie du doute auprès de S&P

Fond Melk

FrieslandCampina est désormais à pleine puissance en Asie

Interview Tuncay Özgüner

FrieslandCampina tire le meilleur parti du fromage de marque privée

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login