Agriphoto

intérieur Voer

"La teneur en protéines de la première coupe d'herbe est décevante"

3 mai 2019 - Kimberley Bakker

La première coupe d'herbe a maintenant été retirée de la terre presque partout. Pendant la récolte, il est immédiatement apparu que la sécheresse avait également eu un effet ici. Quelle est la qualité de la première coupe et quelles sont les attentes pour la deuxième coupe ?

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

À ce point, à peu près 20% des prairies sont fauchées pour la première fois. « Quand je regarde autour de moi, je peux dire avec certitude qu'environ 80 % de la prairie a déjà été fauchée pour la première fois », rapporte Gerard Abbink, conseiller en fourrage grossier dans l'est des Pays-Bas chez Groeikracht.

Selon Abbink, il est frappant que cette année, il y ait eu 2 moments pour enlever la première coupe d'herbe du terrain. "Certains ont choisi d'enlever la première coupe de la terre vers Pâques, tandis que d'autres ont attendu la pluie, et n'ont donc fauché pour la première fois qu'environ 1 semaine plus tard." 

Faible teneur en protéines due à la sécheresse
Le choix d'un moment ou d'un autre a des conséquences considérables sur la qualité de l'herbe. « Les éleveurs qui fauchaient à Pâques ont obtenu un rendement inférieur. Cependant, d'un autre côté, ils ont obtenu des avantages avec l'ensilage. En raison de la sécheresse, l'herbe s'est rapidement desséchée », décrit Abbink. « Ceux qui ont attendu les précipitations ont obtenu un rendement plus élevé. Cependant, ils ont également eu du mal à faire sécher l'herbe.

Selon Abbink, la qualité est également inférieure cette saison en raison de la sécheresse. « Je suis un peu déçu de la teneur en protéines notamment. La qualité moyenne de l'herbe qui a été tondue vers Pâques, avec difficulté, ressort à 3 tonnes de matière sèche. Ceux qui ont tondu une semaine plus tard ont même 1 tonne de matière sèche. plus bas. ." Selon le conseiller, la qualité de l'herbe après ensilage est d'environ 50 % de matière sèche.

"La saison dernière a également été décevante"
La première coupe a été l'année dernière pas fantastique non plus. Cette saison aussi, des rendements compris entre 3 et 4 tonnes de matière sèche ont été supposés. "Cependant, 4 tonnes n'étaient possibles à l'époque que sur des parcelles qui avaient une fertilisation principale précoce", avait-il déclaré plus tôt. La tonte a également été effectuée au début de 2018, ce qui à l'époque était également causé par la sécheresse. 

Les conditions de croissance comparables signifient que la qualité de la première coupe de cette saison est assez comparable à celle de l'année précédente. « Au cours de la saison 2018, une teneur en protéines plus élevée et moins d'énergie ont été obtenues à partir de la première coupe d'herbe. C'est l'inverse cette année », explique Abbink.

Tondre la deuxième coupe
La qualité de la deuxième coupe est difficile à prévoir, car la météo y jouera un rôle majeur. Comme plusieurs marchands de fourrage l'ont indiqué plus tôt, c'est encore cette année déterminatif sur le marché des aliments pour animaux. "Le fait que les conditions météorologiques fluctuent ne facilite pas les choix", a-t-il déclaré. Abbink s'attend à ce que la deuxième coupe soit retirée du pays fin mai ou début juin. "Mon conseil est toujours d'obtenir la deuxième coupe du terrain dans les 4 semaines."

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login