Shutterstock

Actualités action

DOC Kaas doit fournir la preuve de la retenue de l'argent du lait

17 mai 2019 - Editeurs Boerenbusiness

DOC Kaas doit prouver qu'elle était autorisée à retenir l'argent du lait aux membres qui ont quitté la société coopérative après la fusion avec DMK. Cela ressort clairement d’un jugement provisoire du tribunal d’Assen. Le montant concerne la part payée du montant de la transaction de 20 millions d'euros que DOC Kaas a reçu du groupe laitier allemand DMK lors de la fusion. C'est ce qu'écrit l'avocat Dinant dans Biesebeek dans un rapport.

Te Biesebeek Advocaten défend les intérêts de 63 producteurs laitiers qui ont intenté une action en justice contre DOC Kaas pour réclamer des sommes en souffrance pour le lait. Lorsqu'ils quittaient la coopérative, l'indemnité légale de sortie leur était déduite. En outre, l'argent du lait a été retenu sur la part payée du montant de la transaction de 20 millions d'euros. L'entreprise fromagère a également payé aux membres sortants 2016 centime d'euros de moins par kilo de lait en décembre 0,01 qu'aux membres restants, écrit Te Biesebeek.

Payer le montant de la transaction
Les producteurs laitiers membres du DOC Kaas ont voté en faveur de la fusion avec DMK le 21 mai 2015 (lors de l'assemblée générale des membres). Selon Te Biesebeek, il a été précisé qu'en cas de fusion réussie, le montant de la transaction serait versé aux membres au prorata de la quantité de lait fournie par chacun au cours des années précédentes. L'avocat rapporte que la part du montant de la transaction fut bientôt appelée « dot » et était considérée par les membres comme une compensation pour le capital « dans la main morte ».

Après la fusion, un nombre relativement important de producteurs laitiers ont quitté la DOC Kaas, ce qui les a contraints à subir des déductions sur l'argent du lait. Le tribunal a déclaré dans le jugement provisoire que l'indemnité de sortie avait été légalement appliquée. Les producteurs laitiers ont estimé que DOC Kaas n'était plus une association coopérative après la fusion, car elle ne détenait pas de participation majoritaire dans une entreprise. "L'entreprise ne peut alors pas exiger une indemnité de sortie", a-t-on avancé. Le tribunal n'a pas été d'accord avec cette proposition, avec la motivation « une coopérative un jour, une coopérative toujours ».

Concernant la conservation de la part précédemment versée du montant de la transaction, les membres sortants déclarent qu'au moment de la décision de fusion, on ne savait pas que ce paiement était lié à l'adhésion à la coopérative. Cela n'a été inclus dans le règlement intérieur qu'au 1er janvier 2016, précise Te Biesebeek. 

Règles de la maison
Selon Te Biesebeek, le tribunal estime que DOC Kaas ne peut pas se cacher derrière le règlement intérieur. "Cela a été déterminé par le conseil des membres, qui est le reflet des membres, et donc pas par tous les membres conjointement", a statué le tribunal. DOC Kaas doit maintenant prouver que les producteurs laitiers étaient déjà au courant, au moment de la fusion, de la condition selon laquelle le paiement du montant de la transaction était lié au maintien de l'adhésion à la coopérative DOC Kaas. 

Si la coopérative ne peut pas fournir de preuve, il est probable, selon Te Biesebeek, que le juge accordera cette partie de la créance aux producteurs laitiers lors du jugement final. « Cela représente environ 66 % de leurs réclamations totales. »

principe d'égalité
La retenue de 0,01 € par kilo sur l'argent du lait des membres sortants (décembre 2016) est contraire au principe d'égalité, a déclaré le juge. C'est parce que l'argent a été versé aux membres permanents. Cette partie de la demande sera également accordée aux membres sortants dans le jugement final, rapporte Te Biesebeek.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Interview Mensink & Van 't Klooster

Même au cours d'une année difficile, DOC Kaas a attiré de nouveaux membres

Actualités Melk

Le fromage DOC figure parmi les 3 premiers du comparateur de prix du lait

Actualités Melk

Fromage DOC Top Milk Stream conforme à A-ware et RFC

Actualités Melk

DOC Kaas intensifie son jeu avec un prix anticipé pour mars

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login