Shutterstock

intérieur Voer

Le marché des aliments pour animaux toujours en profonde hibernation

21 janvier 2020 - Jorine Cossé

Le marché des aliments pour animaux est calme depuis des semaines, ce qui signifie que les prix évoluent globalement de manière stable. Ce qui apparaît de plus en plus clairement, c'est qu'un printemps tardif peut faire grimper les prix du foin de prairie et de l'ensilage.

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Les prix des brosses à bière oscillent encore entre 2,70 € dans le sud et 2,80 € à 2,85 € (par pourcentage de matière sèche, gratuit) dans le nord. Les brasseries sont pratiquement silencieuses, ce qui apporte paix et tranquillité. Les prix peuvent rester à ce niveau car l’offre est faible. Il est frappant de constater que les prix sont élevés, alors que, selon les commerçants, le marché ne déborde pas de demande.

L'offre augmente généralement à l'approche du printemps. Ensuite, les brasseries augmentent à nouveau leur production. Cependant, de tels signaux ne se sont pas encore manifestés. 

Le maïs ensilage maintient également des prix relativement élevés de 70 € la tonne. Ici et là, il existe des valeurs aberrantes allant jusqu'à 75 €, mais cela se produit sporadiquement. Il s’agit d’une qualité exceptionnellement bonne, presque impossible à obtenir. La même chose s'applique à la paille. Les éleveurs sont prêts à payer 5 € de plus pour une qualité exceptionnelle. Cependant, les prix restent globalement stables à 100 € la tonne. 

Mouvement tardif du printemps ?
Même si l'ensilage s'échange actuellement stablement à 50 € la tonne (gratuitement), des rumeurs circulent encore selon lesquelles le marché connaîtrait une aberration en cas de printemps tardif. En raison de l’été sec, les rendements des terres n’ont pas été optimaux dans de nombreux endroits. Il y a donc de fortes chances que les éleveurs soient en rupture de stock avant la première coupe. 

Il n'y a quasiment aucune offre ni demande pour la fétuque rouge, la fétuque élevée et la fétuque des champs, laissant respectivement les prix à 150 €, 130 € et 135 € la tonne. Cela vaut également pour le raai anglais, dont le prix est actuellement de 110 euros la tonne. Le foin de pré reste à 170 € la tonne et ne semble pas s'écarter du prix dans les semaines à venir.

Cliquez ici pour consulter les prix dans la base de données. 

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login