Milcobel

Interview Nils van Dam

Milcobel veut à nouveau concourir pour les places sur le podium

18 janvier 2021 - Wouter Job

Milcobel affiche des performances inférieures à la normale, ce qui rend le prix du lait décevant depuis un certain temps. L'année dernière, 173 producteurs laitiers membres ont donc décidé de quitter la coopérative laitière belge. Même si cette fuite est regrettée, la baisse des volumes d’approvisionnement n’a pas nécessairement un effet négatif sur la valorisation du lait. Le CEO Nils van Dam à propos du plan d'amélioration mis en œuvre, de l'exode des producteurs laitiers membres et de l'arrivée d'A-ware en Belgique. "Nous voulons que nos membres soient à nouveau fiers de Milcobel."

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Le CEO Nils van Dam parle du plan d'amélioration mis en œuvre, de l'exode des producteurs laitiers membres et de l'arrivée d'A-ware en Belgique. "Nous voulons que nos membres soient à nouveau fiers de Milcobel."

En octobre, vous vous décriviez comme « un patient qui vient de sortir des soins intensifs ». Quelle est la situation maintenant?
« J'ai récemment dit à nos membres lors de la réunion numérique : 'Quand la nuit est la plus sombre, l'aube est proche.' Cela semble être le cas. Le plan d'amélioration a été mis en œuvre l'année dernière, ce qui a amorcé le redressement. L'année dernière, nous avons économisé 2 millions d'euros de plus que prévu. Notre situation financière est bien meilleure qu'il y a environ 9 mois. , mais nous n'y sommes certainement pas encore. L'objectif est d'économiser 20 millions d'euros cette année, pour atteindre 50 millions d'euros en 2025. Un autre signe d'espoir est que nous pouvons augmenter le prix de notre lait pour janvier de 1,44 euro par 100 kilos.

En parlant du prix du lait, vos membres ont-ils raison de dire que le prix du lait de Milcobel est beaucoup trop bas ?
"Clairement oui. Cela se voit dans toutes les statistiques et comparaisons. Nous comprenons les déceptions, qui ont malheureusement conduit au départ de 173 membres l'année dernière (dont 12 producteurs laitiers néerlandais). Le faible prix du lait est dû à un certain nombre de raisons structurelles, telles que notre mix de produits et un certain nombre d'efficacités internes étaient trop faibles, ce qui nous a malheureusement empêché d'enregistrer des chiffres verts en 2020. Nous sommes désormais en train de redresser rapidement la situation. Notre objectif principal est que le prix de notre lait redevienne rapidement compétitif. ".

Pensez-vous que ceux qui restent peuvent encore avoir de la patience ?
"C'est difficile à dire. Nous offrons une perspective avec l'augmentation du prix du lait pour janvier, mais nous n'en sommes clairement pas encore là. Nous faisons tout notre possible pour obtenir un meilleur résultat le plus rapidement possible."

Comment? Autrement dit, quels sont les points clés du plan d’amélioration ?
"Le plan comprend plusieurs points. Un élément important consiste à mieux aligner l'approvisionnement en lait avec la capacité de production et les ventes. Le volume de lait, nos équipements de production et nos activités commerciales doivent s'emboîter comme les rouages ​​d'une montre. Cela a été le cas ces dernières années. Ce n'est pas le cas. Nous avions trop de lait qui a dû être transformé en produits laitiers de base peu rentables. Le fait que nous ayons une production de lait moindre au cours de l'année à venir (en raison du départ de membres) ne doit pas nécessairement être une mauvaise chose. Nous souhaitons principalement nous concentrer sur les produits à valeur ajoutée, tels que la mozzarella, le fromage et le lait en poudre de haute qualité (poudre+). Nous souhaitons transformer davantage de lait au cours de l'année écoulée. Ce taux de croissance est également l'objectif de cette année.

Nous avons été surpris que A-ware à Aalter ait acheté les tours de poudre à RFC.

-Nils van Dam

Quand espérez-vous des résultats concrets ?
"Le plan d'amélioration nécessite un changement culturel en interne. Cela ne peut pas se faire du jour au lendemain. Notre organisation est traditionnellement fortement hiérarchisée, mais cela ne contribue pas à créer une mentalité de gagnant à tous les niveaux de l'entreprise. Cela doit changer. J'espère que nous continuerons à Il nous faudra quelques années pour récolter tous les fruits du plan d'amélioration. Pour le dire en termes sportifs : nous voulons concourir cette année encore avec succès pour les places sur le podium lorsque la fierté sera de retour parmi nos membres et notre personnel. Comme le disent les producteurs laitiers, nous sommes bien placés chez Milcobel."

À cet égard, la crise du coronavirus est probablement très inopportune.
"Les marchés de vente sont prudents en raison du coronavirus. Traditionnellement, nous sommes fortement orientés vers le secteur de la restauration et de la restauration avec notre mozzarella, ce qui rend le secteur encore plus complexe en raison des confinements. Cela signifie que les ventes de mozzarella sont sous pression. C'est Il est encore difficile d'estimer l'évolution des marchés dans les mois à venir, mais les vaccins offrent des perspectives pour le second semestre 2021. »

Il semblerait qu'A-ware recherchera des fournisseurs en Belgique. En conséquence, vous attendez-vous à un exode des producteurs laitiers membres ?
"Permettez-moi de commencer par dire qu'A-ware est une merveilleuse entreprise laitière, particulièrement forte sur le marché du fromage. Cependant, nous avons été surpris lorsqu'il a été annoncé en décembre que A-ware avait acheté les tours de lait en poudre de FrieslandCampina à Aalter. à notre avis, ce sont des tours obsolètes où l'on ne peut produire que du lait en poudre en vrac. Cela n'offre généralement pas la meilleure valorisation, mais la direction d'A-ware a peut-être un plan bien réfléchi en Belgique.

Avez-vous peur que vos membres passent à A-ware ?
"Nous entendons dire qu'A-ware recherche du lait en Belgique, mais jusqu'à présent, nous n'avons connaissance d'aucun membre souhaitant changer. Cela ne sert à rien de regarder d'autres transformateurs. Tout ce que nous pouvons faire, c'est offrir le point de vue de nos membres. par payer le meilleur prix possible pour le lait. Et nous faisons de notre mieux pour y parvenir. Nous sommes la plus grande coopérative laitière belge et nous voulons que cela reste ainsi.

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login