Shutterstock

intérieur Melk

La Nouvelle-Zélande termine 2020 avec une production légèrement en hausse

28 janvier 2021 - Kimberley Bakker

Les producteurs laitiers néo-zélandais ont terminé 2020 sur une bonne note. La production laitière de décembre est à son plus haut niveau depuis 2016. Cela signifie également que la production totale de l’année civile est supérieure à celle de l’année précédente. Les perspectives sont également bonnes, car le gouvernement néo-zélandais a récemment prolongé l'accord de libre-échange avec la Chine.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Pour le mois de décembre, les transformateurs laitiers néo-zélandais ont collecté 2.741 6,8 millions de tonnes de lait, soit environ XNUMX % de moins qu'en décembre. novembre. Par rapport au même mois de 2019, une augmentation de 0,7% est visible, alors que la production en décembre s'élevait à 2.722 millions de tonnes. Les producteurs laitiers néo-zélandais ont également réalisé des progrès significatifs par rapport aux saisons précédentes. La production laitière en décembre n'a pas été aussi élevée depuis 2016.

L’année 2020 s’est terminée en légère hausse
Maintenant que les chiffres du mois de décembre sont connus, le bilan de l'année civile 2020 peut être dressé. L'offre totale de lait s'élève à 21.871 millions de tonnes, soit une augmentation d'environ 0,3% par rapport à l'année civile précédente. En 2019, la production laitière néo-zélandaise s'élevait à 21.786 2016 millions de tonnes. La production est également plus élevée que celle des années civiles 2017 et 2018. Par rapport à l’année 0,3, un petit moins d’environ XNUMX % est visible.

Les bénéfices les plus importants (en termes d'approvisionnement en lait) ont été réalisés en mai et août de l'année dernière. La production laitière s'est alors élevée respectivement à 905 millions de tonnes et 1.468 millions de tonnes, soit une production nettement supérieure à celle des années précédentes. En revanche, les travailleurs laitiers ont collecté beaucoup moins d'argent au cours des mois de mars et novembre que les années précédentes. Dans l’ensemble, cela garantit que la production laitière en Nouvelle-Zélande est assez stable depuis 2016.

Prolongation de l'accord de libre-échange avec la Chine
Même si les premiers chiffres pour 2021 ne sont pas encore connus, les producteurs laitiers néo-zélandais démarrent bien l’année. Le gouvernement a annoncé cette semaine que l'accord de libre-échange avec la Chine avait été prolongé. Cela signifie que les exportations néo-zélandaises auront un meilleur accès à la deuxième économie mondiale. La Chine est actuellement le plus grand partenaire commercial de la Nouvelle-Zélande, avec des échanges commerciaux annuels de plus de 21,58 milliards de dollars.

Pour de nombreux producteurs laitiers, la bonne nouvelle est que les conditions actuelles du secteur laitier seront maintenues. En outre, les mesures de sauvegarde pour la plupart des produits laitiers seront supprimées d'ici un an (et pour le lait en poudre d'ici trois ans). Cela signifie que d’ici le 1er janvier 3, les exportations de produits laitiers néo-zélandais vers la Chine seront totalement exemptées de droits de douane.

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login