Shutterstock

intérieur Melk

L'offre de lait aux Pays-Bas est inférieure à la moyenne quinquennale

14 mai 2021 - Eric de Muguet - Réaction 1

L'approvisionnement en lait des Pays-Bas reste à la traîne en avril par rapport à l'année dernière. Cela n’est pas surprenant étant donné le printemps relativement frais et les prix actuellement élevés des aliments pour animaux. Cependant, la production laitière du mois dernier reste également inférieure à la moyenne quinquennale.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Les fermes laitières néerlandaises ont livré un total de 1.182.600 0,8 2020 tonnes aux transformateurs en avril, selon les données de l'Agence néerlandaise des entreprises (RVO). Cela représente 0,8% de moins qu'en avril 2019, mais par coïncidence aussi exactement XNUMX% de plus qu'en avril XNUMX. Par rapport au pic de production traditionnel de mars, le retard d'avril est resté plus ou moins le même.

Au cours du premier mois complet du printemps de l'année, la production laitière diminue légèrement de façon saisonnière en raison de la transition vers la saison de pâturage. Ce n’est pas différent cette année. Cependant, le printemps relativement frais a un impact sur la gestion du fourrage grossier et donc aussi sur la production laitière. L'approvisionnement en fourrage grossier est restreint dans de nombreuses exploitations laitières et la tonte de la première coupe est relativement tardive cette saison en raison des conditions météorologiques actuelles. 

Toutefois, les prix du fourrage grossier et des concentrés sont également relativement élevés. Ceux-ci ont augmenté proportionnellement plus vite que le prix du lait, ce qui signifie que les producteurs laitiers naviguent de près dans ces circonstances – y compris les conditions météorologiques – pour obtenir la production laitière la plus efficace possible. Cela se reflète également dans la production de matière grasse et dans le pourcentage de matière grasse du lait livré en avril. C'est beaucoup plus que l'année dernière : 4,53 % cette année, contre 4 % en 43. La production de graisse est donc cette année en hausse de 2020 % à 1,5 53.622 tonnes. 

En 2017 et 2018, entre autres, le pic de production laitière a eu lieu au mois de mai, et au cours des 2 dernières années, ce pic s'est déplacé vers le mois de mars. Jusqu'à présent, tous les indicateurs indiquent que la tendance des deux dernières années se poursuit et que l'offre en mai est également inférieure à celle de mars. La production d'avril est donc également légèrement en retrait (2%) par rapport à la moyenne quinquennale de 0,7 1.190.900 XNUMX tonnes.

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login