Shutterstock

intérieur Melk

Oasis de paix sur le marché des droits sur le phosphate

26 mai 2021 -Chanti Oussoren

Ce n’est pas le moment le plus propice au commerce des droits sur le phosphate. Néanmoins, les droits ont été négociés avec parcimonie cette semaine, même si cela n'a pas été le cas chaque semaine ces derniers temps. Le marché se caractérise par une offre limitée et des échanges calmes.

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Le commerce des droits de phosphate est à un faible niveau. L'offre et la demande sont calmes et les commerçants confirment que le téléphone sonne peu. Vendre du non n'a pas été une option jusqu'à présent, mais le marché s'attend à ce que l'offre se tarisse quelque peu. Cela ne veut évidemment pas dire qu’il n’y a pas d’offre, mais les vendeurs ne sont pas pressés et attendent des prix plus élevés. 

Fluctuations de prix en mai
Cette semaine, le cours DCA a légèrement augmenté, de 1 € le kilo. Cela clôture la cotation du mois de mai à 137 € le kilo. C'est légèrement inférieur aux 138,50 € avec lesquels la cotation a débuté en mai. Au cours du mois, le prix a quelque peu baissé. Non seulement en raison de l’offre limitée, mais aussi en raison de la faible demande.

Aucun développement fou n’est attendu dans les semaines à venir. Lorsque les conditions climatiques s'améliorent, les acheteurs ont d'autres priorités en raison, entre autres, des travaux de terrain. 

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login