Shutterstock

Actualités Melk

La coalition demande 1,3 milliard pour l'élevage laitier

7 Juin 2021 - Clapet Folkert

Une coalition de partis de l'industrie laitière néerlandaise demande au futur gouvernement 1,3 milliard d'euros supplémentaires pour réduire les émissions d'azote et mettre en œuvre d'autres mesures bénéfiques pour l'environnement. La soi-disant Coalition pour une production laitière à l'épreuve du temps (CTM) propose des investissements dans les écuries, les terres et la gestion.

Selon CTM, cela pourrait réduire les émissions d'azote de 2030 % d'ici 28 par rapport à 2019. Les participants à cette coalition sont LTO Pays-Bas, le NAJK, Rabobank et le NZO. Ce plan s'ajoute aux milliards que LTO a demandés au cabinet la semaine dernière, en collaboration avec la nature et les organisations patronales. Les propositions ont été calculées par Wageningen UR, souligne la coalition. 

3 fers de lance
La proposition repose sur 3 points clés. CTM se concentre uniquement sur les producteurs laitiers qui souhaitent poursuivre leur activité, les stayers. Il n’y a pas de place dans ce plan pour les entreprises qui souhaitent s’arrêter durablement. Deuxièmement, le plan repose sur une combinaison de mesures de gestion des écuries et d'ajustement des systèmes d'écuries sur la base des techniques existantes. Ce dernier point est important, car les éventuels gains en azote basés sur les nouvelles techniques ne sont pas reconnus par le Conseil d'Etat. Ces techniques doivent d'abord faire leurs preuves dans la pratique.

Le troisième fer de lance concerne les mesures dites non productives de réduction de l’ammoniac. Le soutien de 1,3 milliard d’euros est également nécessaire à cet effet. Cela comprend de nouvelles écuries à faibles émissions, une alimentation plus efficace, une fertilisation avec de l'eau (stockage d'eau) et davantage de pâturages (terres supplémentaires via, par exemple, un fonds foncier ou un remembrement des terres). Selon la CTM, cela rendra l'élevage laitier plus extensif, car les émissions d'azote par hectare diminueront. 

Les partis soulignent que le gouvernement doit se concentrer pleinement sur la légalisation des soi-disant reporters et travailleurs intérimaires du PAS. "La réduction des émissions d'azote ne peut avoir lieu que si votre entreprise est légale", rapporte la directrice du NAJK, Marije Klever, dans le communiqué.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Fond Humeur azotée

Chamber prépare le bal pour le premier succès de Wiersma en fumier

Actualités Mest

FrieslandCampina et Rabo se concentrent sur la fermentation du fumier

Actualités L'azote

Azote et phosphate au-dessus du plafond renforcé d’ici 2025

Fond Humeur azotée

Aerius, errata et autres données impures

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login