javi_indy / Shutterstock.com

Actualités Melk

Pas de lait, mais du fumier pour la laiterie française en Espagne

10 Augustus 2021 -Steve Wissink

Un groupe d'au moins 500 producteurs laitiers espagnols a manifesté hier (lundi 9 août) devant la porte d'une laiterie Lactalis dans la région d'Andalousie. Les éleveurs sont mécontents de ce qu'ils considèrent comme le peu d'argent qu'ils reçoivent pour le lait. De plus, les exploitations laitières françaises fournissant Lactalis recevraient plus d'argent que les fournisseurs espagnols.

Les agriculteurs étaient accompagnés d'une cinquantaine de tracteurs. Les éleveurs réclament un traitement égal et des prix plus élevés pour le lait Médias espagnols. C’est important pour la survie du secteur dans la région. Au cours des dix dernières années, environ 10 % des entreprises ont dû fermer leurs portes, selon les manifestants. Pour renforcer l'action, des tonnes de fumier solide ont été déposées devant les portes de l'usine, comme le rapporte filmpjes pour voir.

Des coûts supérieurs aux revenus
La région andalouse, au sud de l'Espagne, compte environ 475 fermes laitières avec environ 60.000 8 bovins. La zone représente donc 0,35% de la production laitière espagnole. Selon le ministère espagnol de l'Agriculture, le prix de revient pour les producteurs est d'environ 0,31 € par kilo de lait. L'année dernière, les éleveurs ont reçu entre 0,33 et XNUMX € par kilo de lait. Cela signifiait que la production était déficitaire. De plus, les coûts des aliments pour animaux et de l’énergie ont encore augmenté depuis lors.

Selon les éleveurs, la loi interdit de payer des prix déficitaires aux producteurs de denrées alimentaires. Selon eux, cela est prévu dans une loi de 2013 et donc, selon les éleveurs, le gouvernement dispose également d'un outil pour aider les agriculteurs.

Fin juillet, des manifestations ont également eu lieu parmi les agriculteurs espagnols contre la faiblesse des prix du lait. Plusieurs grands supermarchés espagnols ont alors promis d'augmenter les prix du lait dans les magasins, espérant que cela se traduirait par un meilleur revenu pour les éleveurs. Les manifestants qui ont attiré l'attention hier sur la situation actuelle ont averti que les protestations pourraient se poursuivre jusqu'à ce qu'on leur offre une perspective d'avenir stable.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Steve Wissink

Stef Wissink est éditeur chez Boerenbusiness et écrit sur les développements actuels du marché des produits laitiers et porcins. Il suit également l'agrobusiness néerlandais et international.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Actualités Melk

Le géant laitier Lactalis voit son chiffre d'affaires et ses bénéfices augmenter

Fond Les agriculteurs protestent

La protestation des agriculteurs français suscite un débat sur les prix

Actualités Melk

La « guerre du camembert » française continue

Actualités Melk

Les producteurs laitiers et Lactalis se disputent sur les prix du lait

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login