ricochet64 / Shutterstock.com

Actualités Melk

Arla relève ses perspectives pour 2021 après de solides résultats semestriels

26 Augustus 2021 -Steve Wissink

La coopérative laitière Arla a présenté des chiffres solides pour le premier semestre 2021 malgré les conséquences persistantes de la pandémie corona. Les volumes vendus ont enregistré une croissance significative, le résultat net a légèrement augmenté et l'entreprise a déclaré avoir réussi à payer un prix du lait « compétitif » à ses fournisseurs.

Arla a revu à la hausse ses attentes pour l'ensemble de l'année malgré une forte hausse des coûts qui pourrait avoir un impact sur les résultats. Selon le PDG Peter Tuborgh, la demande des consommateurs internationaux en produits laitiers a été forte au cours des six premiers mois de l'année, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse en ligne jeudi matin (6 août). Arla a réussi à vendre un volume de 26 % plus élevé aux consommateurs.

La commande en ligne reste la même
En partie parce que, selon Tuborgh, l'entreprise est bien positionnée dans le commerce de détail. La réouverture du secteur de la restauration dans de nombreux pays ce printemps a également dopé les résultats. Même si les ventes du secteur « Food Service » qui dessert le secteur de la restauration sont encore inférieures aux niveaux d'avant le coronavirus. Tuborgh est heureux de constater que de plus en plus de consommateurs commandent également des produits laitiers dans des boutiques électroniques en ligne. Malgré l'ouverture progressive des restaurants et cafés dans de nombreux pays européens, les ventes en ligne restent "à un bon niveau", a-t-il indiqué. 

Le chiffre d'affaires de l'entreprise a finalement augmenté de 1,2% à 5,441 milliards d'euros. Le résultat net passe de 166 millions d'euros à 172 millions d'euros, soit une amélioration de 3,6 %. Selon l'entreprise, la performance financière se situe donc au-dessus des attentes.

Toutes les branches obtiennent de bons résultats
Les quatre divisions commerciales de l'organisation Arla ont contribué aux résultats. Les branches de consommation européenne et internationale ont affiché une croissance, ainsi que la branche Ingrédients alimentaires. L’entreprise a réussi à vendre une plus grande partie de son approvisionnement en lait sous forme de produits laitiers dans les circuits de vente au détail. En outre, le volume de poudres de lait, comme le lactosérum, vendu à l'industrie de transformation a légèrement diminué. Néanmoins, le chiffre d'affaires de ce flux de lait en poudre a également augmenté, car les cotations de ce produit étaient à un niveau plus élevé ce printemps.

Selon l'entreprise, ces bons chiffres ne se sont pas fait au détriment du prix du lait qu'elle paie à ses fournisseurs. La coopérative versait à ses éleveurs en moyenne 38,60 euros pour 100 kilos de lait. Soit 1,60 € de plus qu’au premier semestre 2020.

Perspectives ajustées
En raison de ces bons résultats, la société a révisé à la hausse ses perspectives pour le reste de l’année. Elle prévoit désormais de réaliser un chiffre d'affaires compris entre 2021 et 10,6 milliards d'euros en 11,0. En 2020, le chiffre d'affaires était de 10,6 milliards d'euros. La hausse des coûts tout au long de la chaîne, notamment pour l'énergie et les aliments pour animaux, pourrait exercer une certaine pression sur les marges. Selon Tuborgh, la chaîne laitière ne peut éviter le fait que cette hausse des coûts doit également se répercuter sur les prix à la consommation. « L’inflation est forte à différents maillons de la chaîne, depuis les matières premières jusqu’à la logistique, etc. »

Les effets de la pandémie du coronavirus restent un facteur d'incertitude pour Arla dans les mois à venir, souligne Tuborgh. "La pandémie est loin d'être terminée. Dans de nombreux pays occidentaux, une société ouverte réapparaît progressivement, mais dans de nombreuses régions du monde, ce n'est absolument pas encore le cas. En Asie, où nous avons également plusieurs bureaux, la situation empire ", déclare le PDG. "Notre organisation est donc toujours en alerte."

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Steve Wissink

Stef Wissink est éditeur chez Boerenbusiness et écrit sur les développements actuels du marché des produits laitiers et porcins. Il suit également l'agrobusiness néerlandais et international.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Analyse Melk

Arla et FrieslandCampina s'éloignent davantage

Actualités Chiffres annuels 2023

Paiement supplémentaire Arla dépasse ses propres attentes

Actualités Melk

Arla utilise l'énergie résiduelle pour la production d'insectes

Analyse Melk

Arla utilise des ingrédients de lactosérum

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login