Shutterstock

Actualités L'azote

Provinces : accélérer l'innovation contre les émissions d'azote

14 mars 2023 -Linda van Eekeres - Réaction 1

Les provinces de Drenthe, Overijssel, Utrecht, Limbourg, Noord-Brabant et Gelderland ont demandé conjointement 27 millions d'euros au gouvernement pour un total de cinquante projets pilotes afin de développer de nouvelles mesures et technologies innovantes pour limiter les émissions d'azote et ainsi rendre l'élevage plus durable accélérer.

A court terme, 8,5 millions d'euros sont nécessaires. Les six provinces souhaitent lancer les projets pilotes cette année afin d'avoir rapidement un aperçu des mesures qui contribuent efficacement à réduire les émissions d'azote. Selon les provinces, ces connaissances et cette expérience peuvent trouver une place dans de nouvelles lois et réglementations. Les provinces et les secteurs de l'élevage contribuent également : un total d'environ 58 millions d'euros est nécessaire.

Selon les provinces, Christianne van der Wal, la ministre de la Nature et de l'Azote et le ministre de l'Agriculture Piet Adema ont répondu positivement et ont indiqué qu'ils "veulent explorer si et comment le gouvernement peut contribuer aux projets pilotes". La province de Gelderland l'écrit dans un communiqué de presse.

Surveillance des mesures via des capteurs
Le problème avec de nombreuses innovations est qu'elles ne sont pas juridiquement sécurisées. L'objectif des pilotes est donc d'arriver à des "réductions d'émissions réalisables, abordables, socialement acceptables et garanties". Ceux-ci doivent jeter les bases d'un nouveau système, y compris pour l'octroi de licences et l'application. L'objectif est également de pouvoir surveiller toutes les mesures qui réduisent les émissions via des capteurs.

Des efforts sont également déployés pour transformer le fumier (issu notamment de l'élevage laitier) en engrais organiques pouvant remplacer les engrais chimiques. Dans les provinces dites sableuses, la question du fumier est particulièrement importante. Les minéraux s'infiltrent plus facilement du sol sur les sols sableux, les élevages sont relativement nombreux et l'enjeu environnemental majeur. C'est pourquoi les provinces « ont pris elles-mêmes l'initiative, avec les filières d'élevage, d'accélérer les innovations, en prévision des moyens et instruments que le gouvernement va déployer dans les années à venir ». "Il n'est plus possible d'attendre avec des programmes d'innovation et des pilotes concrets chez les agriculteurs", selon les provinces.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Linda van Eekeres

Linda van Eekeres est co-rédactrice en chef. Elle se concentre principalement sur les développements macro-économiques et l'influence de la politique sur le secteur agricole.

En savoir plus sur

Dossier Crise de l'azote
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Réaction 1
Abonné
Zélande 20 mars 2023
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/melk/artikel/10903300/provinces-innovation-against-emission-nitrogen-vernellen]Provinces : accélérer l'innovation contre les émissions d'azote[/url]
Ca tombe bien, avec des innovations on peut déjà atteindre 50% + % de pâturage en augmentation on arrive à 60 à 70%
Exigez des rapports réels des provinces sur l'évaluation scientifique de l'état de la nature, afin que le secteur et l'ensemble des Pays-Bas puissent également évaluer cette évaluation scientifique ! Maintenant, cela se passe dans les arrière-salles de BIJ12 et les bureaux qui produisent les rapports derrière le bureau
Vous ne pouvez plus répondre.

Que font les prix actuels du lait ?

Voir et comparer
dans la comparaison des prix du lait

Fond Humeur azotée

Des oiseaux étranges de La Haye et des représentants du gouvernement

Fond Humeur azotée

La leçon de la lente constitution de l’équipe ministérielle

Fond Humeur azotée

Réévaluation de l'ancien ministre à la fin de Rutte 4

Fond Humeur azotée

Le cabinet « stupide et indésirable » se dirige vers le bloc de départ

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login