Shutterstock

Analyse fourrage

La demande reste élevée sur le marché du fourrage grossier

18 Juillet 2023 - Jurphaas Lugtenburg

Grâce aux pluies de ces derniers jours, les conditions de croissance de l'herbe et du maïs se sont quelque peu améliorées. Toutefois, cela ne signifie pas que la demande va baisser. Les bonnes herbes d'ensilage et le maïs d'ensilage continuent d'être recherchés. Et à mesure que la récolte des céréales commence, davantage de paille est utilisée.

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Aux Pays-Bas, la récolte du blé commence lentement et avec elle, la paille néerlandaise arrive également sur le marché. Le pic de la récolte de paille n'est pas encore atteint, mais plusieurs commerçants signalent que les éleveurs qui souhaitent s'approvisionner pour l'hiver se renseignent. La demande de paille est bonne, mais les agriculteurs de grandes cultures utilisent le broyeur assez facilement, selon certains initiés. Le prix indicatif DCA de la paille de blé est en moyenne de 125 € la tonne, mais la fourchette de prix est actuellement large. Pour la paille d'orge, le Prix Indicatif DCA est supérieur de 5 € au prix de la paille de blé.

Selon les commerçants de fourrages, le foin de graines de graminées suscite beaucoup d'intérêt. Cependant, l'offre ne dure pas. Cela est dû en partie à un déclin de la superficie, mais il semble également qu'il y ait un peu plus d'éleveurs qui achètent directement, avec ou sans l'intermédiaire d'un entrepreneur. Et là aussi, le hachoir est une option populaire. Toutes variétés confondues, le Prix Indicatif DCA s'élève à 145 € la tonne. Le commerce du foin de prairie est également limité. "Pour faire du bon foin, il faut en fait une semaine de beau temps et cela fait défaut", explique un commerçant. Le Prix Indicatif DCA du foin de prairie reste stable à 180 € la tonne.

Les acheteurs le veulent, mais il y a une offre
Le commerce du maïs ensilage ne fait pas un bond fou. Il n'y a pas beaucoup de monde chez la plupart des commerçants de fourrages, mais il se peut que rien ne se passe. Le prix indicatif du bon maïs ensilage cette semaine est de 115 € la tonne. Il ne se passe pas grand-chose avec l’herbe d’ensilage. Les acheteurs le veulent, mais l’offre est limitée. Parce qu’il y a peu d’échanges et aussi une grande variété dans ce qui est fait, il est difficile de déterminer un bon prix indicatif. Le Prix Indicatif DCA est de 105 € par tonne livrée gratuitement au silo.

La gamme des sous-produits solides est très variable. Les sous-produits de la pomme de terre sont actuellement difficiles à obtenir car l'industrie de transformation est en vacances d'été. Il n’y a pas non plus de commerce de pommes de terre fourragères. Le prix indicatif DCA est de 60 € la tonne, mais il faut savoir qu'il n'y a pratiquement pas d'offre et que si quelque chose est disponible, c'est un peu ce que le fou paiera pour cela. Les drêches de bière sont beaucoup plus disponibles et le marché ici est raisonnablement équilibré. Le Prix Indicatif DCA de la drêche reste inchangé à 3,80 € par pourcentage de matière sèche. Les sous-produits liquides, tels que le concentré de levure de blé, peuvent constituer une alternative abordable aux produits solides selon un fournisseur, mais l'acheteur doit s'y préparer et ce n'est pas encore une pratique courante dans l'élevage laitier.

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login