Shutterstock

Analyse Melk

Commerce et créativité tendus sur le marché des phosphates

15 février 2024 -Klaas van der Horst

Le commerce du phosphate se poursuit à bas prix. Les échanges ne se déroulent pas sans heurts et ce qui se passe concerne en grande partie l’achat et la vente de droits. Une démarche créative apporte parfois du mouvement.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Dans les zones où les exploitations sont plus mixtes, l'échange de droits de porc inutilisés contre des droits de phosphate pour les bovins laitiers est courant. Cela donne parfois aux éleveurs le sentiment d’avoir un peu plus de sécurité dans l’exploitation laitière.

Le prix des droits sur le phosphate continue de baisser légèrement et représente près de la moitié du prix d'achat du gouvernement. Toutefois, les ventes au gouvernement ont des conséquences très différentes, que tout le monde n’est pas prêt à accepter.

Reste à savoir sur quoi le ministre Adema et les organisations du secteur s'accorderont sur les droits sur le phosphate. Quiconque achète des droits est assuré que la transaction est enregistrée auprès de RVO le plus rapidement possible. 

Le commerce du crédit-bail est très faible, avec pratiquement aucune transaction, rapportent les commerçants.  

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login