Agriphoto

Analyse FILTRE MATÉRIEL

La première paille d'orge arrive sur le marché du fourrage grossier

2 Juillet 2024 -Alex Jurvillier

Il semble y avoir encore du mouvement sur le marché du fourrage grossier. Et surtout avec de la paille d'orge et du pinceau à bière. L’arrivée des nouvelles récoltes affecte également les Prix Indicatifs DCA. Mais les différents produits fourragers n’évoluent pas à l’unisson.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Pour la paille d'orge nous basculons sur le prix de la nouvelle récolte. Il arrive désormais sur le marché. C'est une bonne chose, car la paille de l'ancienne récolte s'épuise, dit un initié. En France et aux Pays-Bas, l'orge d'hiver nécessaire a été battue la semaine dernière et les conditions météorologiques ont permis une bonne introduction de la paille. Le Prix Indicatif DCA de la paille d'orge de nouvelle récolte démarre à 125 € la tonne.

La paille de blé arrive généralement plus tard que la paille d'orge. Pour cela, nous dépendons encore de la dernière goutte de la récolte 2023 qui est dans le hangar. En continuant, il faudra encore trois à quatre semaines avant l’arrivée de la nouvelle paille de blé. Et il ne reste plus grand chose de l'ancien. Le stock néerlandais serait presque épuisé. La première paille française pourrait déjà être livrée, ou du moins cela ne tardera pas. Le Prix Indicatif DCA reste à 160 € la tonne.

Le sentiment du marché varie quelque peu à l’égard du foin des prés. Une personne indique que l’approvisionnement est bon, tandis que d’autres commerçants de fourrages se plaignent de la difficulté de trouver du bon foin. En tout cas, la semaine dernière a été une semaine où la météo a coopéré à la récolte du foin. Cependant, la période sèche a été courte. Cette semaine, la pluie est de retour et vous n'aurez pas l'occasion de faire le foin. Le prix indicatif DCA est basé sur le foin de la nouvelle récolte et est donc inférieur à celui de la semaine dernière, lorsque le foin de la grange était le point de départ. Le Prix Indicatif DCA est de 180 € la tonne.

Demandez des drêches en raison de l'humidité
En raison du temps humide persistant, les éleveurs n'ont pratiquement pas pu paître ces derniers mois. Les vaches doivent manger et donc plus de compléments alimentaires sont donnés que les autres années. Le pâturage ne démarre pas mal et certains éleveurs commencent seulement maintenant à laisser dehors leurs vaches. Dans l’ensemble, la brosse à bière reste populaire en tant que produit fourrage grossier et le marché reprend. Les délais d'attente augmentent et l'offre diminue. La demande est « super bonne » selon certains fournisseurs. Le Prix Indicatif DCA s'élève à 3,20 € par pourcentage de matière sèche.

Le beau temps de la semaine dernière a donné un élan supplémentaire aux semis de maïs ensilage. C’est en fait trop tard, mais dans une année aussi extrême, les limites sont repoussées. Nous sommes maintenant en juillet et cela ne sert à rien de semer maintenant. Il est possible de couper du maïs, mais nous devrons peut-être conduire un peu plus loin, par exemple en Allemagne. Les différences d'offre par région sont importantes et les coûts de transport expliquent en partie les grandes différences de prix pratiqués par les commerçants. Le prix indicatif DCA recule légèrement à 95 € la tonne.

La récolte des semences de graminées n’a pas encore vraiment commencé. Les premiers virages ont été battus, mais ce n'était généralement pas par luxe. La météo devrait également changer pour les semences de graminées. L’ancienne récolte de foin de graminées avait presque disparu. Selon un informateur, seuls les vrais passionnés nourrissent désormais du foin de graines de graminées. Il s’agit surtout d’attendre la nouvelle récolte. Le prix indicatif DCA reste inchangé à 185 € la tonne pour le foin de graminées, mais avec la précision qu'il y a très peu d'échanges.

En ce qui concerne l’herbe d’ensilage, l’offre est actuellement limitée, mais suffisante. La deuxième coupe a été fauchée à de nombreux endroits la semaine dernière, mais elle doit encore reposer un moment avant de pouvoir être alimentée. Le Prix Indicatif DCA des ensilages directement nourrissables reste stable à 85 € la tonne. Le prix de l’herbe fraîche est inférieur de quelques dizaines d’euros.

Il n’existe encore pratiquement plus de pommes de terre fourragères. Les transformateurs peuvent utiliser presque toutes les pommes de terre et pratiquement rien ne disparaît dans l'aliment. Le prix indicatif du DCA reste le même à 60 € par tonne, s'ils sont disponibles.

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login