Agriphoto

Actualités biogaz

Le transformateur de fumier du Limbourg reçoit une subvention convoitée

21 janvier 2019 - Wouter Job - Commentaires 3

Le projet limbourgeois de traitement du fumier Zitta Biogas Chemelot a surmonté un obstacle important. L'attribution d'une subvention SDE+, nécessaire à la construction d'une nouvelle installation de méthanisation d'une capacité de 700.000 XNUMX tonnes de fumier, a été attribuée.

Zitta Biogas Chemelot est une initiative de Re-N Technology et a de grandes ambitions dans le traitement du fumier. Un certain nombre d'étapes cruciales doivent être franchies dans ce processus; L'un d'entre eux est l'attribution d'une subvention SDE+ par l'Agence néerlandaise des entreprises (RVO.nl) et celle-ci a été récemment attribuée. La demande a été rejetée à un stade antérieur.

John Horrevorts, directeur de Re-N Technology, déclare qu'il s'agit d'une autre étape cruciale dans le processus de développement. Le permis de construire a déjà été délivré à un stade antérieur. Horrevorts ne veut pas dire quel montant est impliqué dans la subvention. 

Essentiellement du fumier de porc
L'installation de biogaz prévue transformera généralement le fumier en biogaz, en granulés d'engrais séchés et en eau pure. Avec une capacité annuelle de 700.000 60 tonnes de fumier, XNUMX millions de m3 du biogaz sont générés. "Nous prévoyons de traiter principalement du fumier de porc, mais le fumier de bovin est également éligible."

Les agriculteurs peuvent s'inscrire plus tard cette année. Plusieurs années s'écouleront avant que l'installation ne soit réellement opérationnelle. « Si nous regardons la logistique, l'emplacement prévu à la jonction entre l'A2 et l'A73 est parfait. De là, nous pouvons fournir du fumier de tout le Limbourg et le Brabant du Nord est également juste au coin de la rue », déclare Horrevorts.

60 millions de m3 biogaz
La majorité du biogaz produit sera destinée au Chemelot adjacent (Sittard-Geleen). Un client important sera OCI Nitrogen ; ils veulent utiliser le biogaz pour remplacer le gaz naturel pour la production d'engrais. Selon les plans, l'installation peut accueillir 60 millions de m3 biogaz à produire.

Une impression de l'installation à construire.
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Wouter Job

Wouter Baan est rédacteur en chef de Boerenbusiness. Il se concentre également sur les marchés des produits laitiers, du porc et de la viande. Il suit également les développements (commerciaux) au sein de l’agro-industrie et interviewe des PDG et des décideurs politiques.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 3
Abonné
burke brabant 22 janvier 2019
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/mest/ artikel/10881099/limburgse-mestverwerker- Gets-felbegede-subsidie]Le transformateur de fumier du Limbourg reçoit une subvention très convoitée[/url]
j'espère commencer à construire dès que possible, avec la masse de la construction, le prix des ventes régulières chutera comme une brique, ps combien de mètres cubes de gaz sortiront de 40 ou 60 millions?
Wim Kromwijk 22 janvier 2019
Cela signifie que 1 m85 de biogaz sont produits à partir d'3 tonne de lisier de porc. C'est un très bon rendement gazeux. OCI peut produire des engrais azotés « verts » à partir de ce biogaz. Une évolution intéressante.
oui 23 janvier 2019
C'est une option, l'autre option est que les deux initiatives découvrent que leur calcul du prix de revient n'est pas tout à fait correct et qu'elles finissent par s'intégrer parfaitement aux autres initiatives parce qu'elles ne peuvent pas le faire moins cher non plus, ou en attendant elles sont déjà en faillite comme la plupart des initiatives qui pensent avoir inventé quelque chose de nouveau.

ps 85 m3 de gaz à partir d'1 tonne de fumier de porc..... si vous aussi vous croyez au lapin de Pâques alors j'y croirais effectivement aussi....
Vous ne pouvez plus répondre.

Consultez et comparez vous-même les prix et les tarifs

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login