Images de VanderWolf / Shutterstock.com

Opinie Jaap Majeur

Ma foi en la politique est tombée à zéro

6 Juillet 2021 - Commentaires 24

Les Pays-Bas se situent à 3 % en dessous de la norme attribuée du plafond d'azote. Néanmoins, les agriculteurs des Pays-Bas sont identifiés comme la cause du problème de l'azote.

Des rapports non rendus publics, mais désormais révélés, montrent que les gestionnaires de réserves naturelles éloignés sont les principaux responsables de ces émissions d'azote. Ils sont tenus au-dessus de leurs têtes et ne sont pas tenus responsables.

Comment pouvez-vous, en tant que gouvernement, prendre des mesures avec des mesures aussi différentes ? Je crois certainement que les gestionnaires de la nature eux-mêmes en sont la principale cause. Dans un rapport antérieur, dont le gouvernement et les organisations de la nature ne discutent pas non plus, il avait déjà été établi à partir de mesures que l'azote des écuries précipitait directement à proximité et ne pouvait plus être mesuré plus loin. Sinon, comment pouvez-vous blâmer l'agriculture pour la perte massive de biodiversité de ces dernières années ? Ces dernières années, la surface des terres agricoles a fortement diminué, le nombre de réserves naturelles s'est considérablement élargi et l'agriculture a fortement réduit ses émissions d'azote.

L'agriculteur récupère le plus d'eau de pluie
La baisse du niveau de la nappe phréatique est également imputée aux agriculteurs. Ils captent la plus grande quantité d'eau de pluie avec leur sol. Seulement nous pompons de plus en plus d'eau potable et pavons de plus en plus de surface, pour que l'eau de pluie ne soit pas collectée par le sol. Le lobby vert et les compagnies des eaux ont déclaré la semaine dernière dans l'émission One Today que l'agriculture en forant des puits puis en pompant l'eau mettait en péril la continuité de l'approvisionnement en eau potable. Qui est à blâmer maintenant ?

Rapport après rapport, l'agriculture est à blâmer. Seulement, personne n'a de chiffres précis que c'est correct. Le Bureau du Plan pour le Cadre de Vie (PBL) est désormais clair : l'agriculture doit partir dans plusieurs provinces. De n'importe quelle forme. Résultat : en raison de la construction de réserves naturelles, un excédent d'azote beaucoup plus important, un déficit important de la balance commerciale, une forte augmentation du chômage, plus de nourriture bonne et produite de manière fiable.

Dépendant des pays étrangers
Nous sommes aussi complètement dépendants des pays étrangers pour notre alimentation. Fort déclin des zones naturelles intactes à l'étranger. Abattage total des forêts tropicales humides pour compenser notre agriculture perdue. En bref, la décision la plus stupide jamais prise dans l'histoire des Pays-Bas. J'ai déjà écrit que nous deviendrions le nouveau pays en voie de développement. Cela arrivera.

N'est-il pas temps de faire une grande étude indépendante avec quelques agriculteurs impliqués ? Les rapports de recherche actuels sont maintenant clairement écrits par des experts qui sont payés par les autorités de la nature et mettent ainsi leurs clients hors de danger.
Jusqu'à ce qu'il y ait un rapport clair et indépendant, je ne fais plus confiance à aucun rapport d'enquête.

Ils sont tous constitués d'hypothèses et de «nous trouvons». Ou 'ce qui nous convient'?
Lorsqu'il est clairement décrit dans ce rapport véritablement indépendant, ce que l'agriculture peut encore faire sur les points à améliorer et que le gouvernement donne une garantie écrite d'au moins 15 ans, alors je suis sûr que le gouvernement retrouvera son soutien. Maintenant, chaque entrepreneur a perdu confiance dans le gouvernement.

Les entreprises sont hors-la-loi
Prenons également les notifications PAS que les agriculteurs devaient faire au lieu de demander un permis environnemental. Maintenant, ces entreprises sont hors-la-loi et ne savent pas si elles recevront encore un permis. Même Rabobank écrit maintenant : les agriculteurs avec un rapport PAS - et donc pas de permis valide de loi sur les nuisances - auront des problèmes avec leur financement. Encore une fois oui, puis encore une fois sans demander de permis. Au final, oui. Que devez-vous faire maintenant?

En tant qu'entreprise, vous ne faites affaire qu'avec des entreprises en qui vous pouvez avoir confiance à 100 %, mais vous êtes maintenant obligé de faire affaire avec le gouvernement. Une entreprise à laquelle on ne peut plus du tout faire confiance en raison des règles peu claires et changeantes. Et aussi avec des mesures très différentes, pour que les agriculteurs soient toujours sous un mauvais jour

Jaap Majeur
Bas Zuthem

boerenbusiness. Nl

Boerenbusiness

Sous Boerenbusiness les avis sont postés par des auteurs qui, en principe, donnent leur avis une fois Boerenbusiness.nl ou de personnes qui préfèrent rester anonymes. Le nom et le lieu de résidence sont toujours connus des éditeurs.
commentaires
Commentaires 24
Abonné
cheveux gris 6 Juillet 2021
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/column/10893127/mijn-trust-in-politics-is-daald-naar-nul]Ma confiance dans la politique est tombée à zéro[/url]
il y a un proverbe le rivage tourne le bateau j'ai peur que le bateau ait coulé avant d'arriver au rivage
Abonné
étreinte 6 Juillet 2021
mensonge d'ici à la Chine que les gens de gauche
Abonné
drame 6 Juillet 2021
Mettez ça dans tous les journaux nationaux demain !
gerard 6 Juillet 2021
ce ne sera pas lu dans un journal, ce n'est pas autorisé par le journal ils sont beaucoup trop à gauche tout comme la télé
Jos 6 Juillet 2021
Questions de chambre du BBB, pour le cabinet.
Ruud Hendriks 6 Juillet 2021
La contribution de la nature au lessivage de l'azote a depuis longtemps été ajustée et nuancée. Il y a eu de nombreuses discussions sur les réseaux sociaux à ce sujet. M. Majoor était là, il est donc étonnant qu'il insiste toujours pour que les rapports Agrifacts soient la seule réalité. L'azote est retenu dans la nature non perturbée. Il est principalement libéré dans les zones humides (vallées fluviales, tourbe) en abaissant les eaux souterraines et parce que l'augmentation des dépôts d'azote provoque des changements dans la vie du sol, ce qui stimule une dégradation accélérée.

L'histoire devient carrément triste quand l'agriculture est considérée comme le plus grand collecteur d'eau. C'est précisément pour l'agriculture que tout le système de drainage des eaux désignées par l'agriculture comme excédentaires a été mis en place et le niveau d'eau a été abaissé dans toutes les vallées fluviales et tourbières naturellement humides. Et maintenant mettre les pertes d'azote qui résultent de la nature sur le compte de cette nature ? D'où Mr Major tire-t-il la logique ! Certes, l'urbanisation joue aussi un rôle dans la gestion de l'eau dans son ensemble, mais l'agriculture y reste un acteur très important et le plus proche voisin de la nature.

Je ne déclare pas la nature sacrée, la bruyère n'est même pas la nature. Mais je ne supporte pas les raisonnements tordus.

Raisons de la déforestation et de la dépendance alimentaire ? Tous les rapports payés par les agences de la faune ? Serait-ce une idée de passer à l'écriture littéraire de fiction ? Assez d'inspiration.
Abonné
péta 6 Juillet 2021
Chers Hendriks.
Commençons par le devant ; expliquez-moi pourquoi notre norme de dépôt a, le cas échéant, été fixée plus de 20 fois plus bas que dans les pays voisins ?!
Pensez-vous que cette erreur bureaucratique et politique est justifiée ?
Ou notre nature est-elle entourée de plus d'argent (de loterie) ?
Il peut geler ou dégeler 6 Juillet 2021
ruud hendriks a écrit :
La contribution de la nature au lessivage de l'azote a depuis longtemps été ajustée et nuancée. Il y a eu de nombreuses discussions sur les réseaux sociaux à ce sujet. M. Majoor était là, il est donc étonnant qu'il insiste toujours pour que les rapports Agrifacts soient la seule réalité. L'azote est retenu dans la nature non perturbée. Il est principalement libéré dans les zones humides (vallées fluviales, tourbe) en abaissant les eaux souterraines et parce que l'augmentation des dépôts d'azote provoque des changements dans la vie du sol, ce qui stimule une dégradation accélérée.

L'histoire devient carrément triste quand l'agriculture est considérée comme le plus grand collecteur d'eau. C'est précisément pour l'agriculture que tout le système de drainage des eaux désignées par l'agriculture comme excédentaires a été mis en place et le niveau d'eau a été abaissé dans toutes les vallées fluviales et tourbières naturellement humides. Et maintenant mettre les pertes d'azote qui résultent de la nature sur le compte de cette nature ? D'où Mr Major tire-t-il la logique ! Certes, l'urbanisation joue aussi un rôle dans la gestion de l'eau dans son ensemble, mais l'agriculture y reste un acteur très important et le plus proche voisin de la nature.

Je ne déclare pas la nature sacrée, la bruyère n'est même pas la nature. Mais je ne supporte pas les raisonnements tordus.

Raisons de la déforestation et de la dépendance alimentaire ? Tous les rapports payés par les agences de la faune ? Serait-ce une idée de passer à l'écriture littéraire de fiction ? Assez d'inspiration.
Il y a trop de gens sur cette planète que les politiciens doivent reconnaître.

Malheureusement, il semble que cette discussion ne soit pas autorisée.

Dans le passé, je parle des années 60, le club de Rome déclarait que les Pays-Bas étaient pleins à environ 12 millions d'habitants, nous vivons déjà avec plus de 18 millions sur ce timbre.
Ruud Hendriks 6 Juillet 2021
@petatje. Regardez avant de commencer à pointer vers l'étranger. À l'étranger, c'est un peu plus tard sur la vapeur, mais l'azote devient également un sujet brûlant là-bas (avec des protestations croissantes également). Il s'agit d'un développement à l'échelle de l'UE, il est donc peu utile de pointer vers d'autres pays. Si nous le faisons quand même, ils nous signaleront immédiatement que la majeure partie de l'azote néerlandais se retrouve à l'étranger. Ensuite, nous sommes plus loin de chez nous.
La réponse professionnelle à l'histoire d'Agrifact peut être trouvée sur https://www.foodlog.nl/artikel/stichting-agrifacts-hat-ongelijk-over-stikstof-uit-ondernemings-maar-agendeert/
Jos 6 Juillet 2021
Dans de nombreuses régions des Pays-Bas, une grande partie des eaux souterraines est pompée.
Pour s'assurer que les zones résidentielles et les zones industrielles gardent les pieds au sec.
Il n'y a rien contre cela. Mais blâmez 1 profession partout.
On sait depuis un certain nombre d'années qu'il y a beaucoup trop d'habitants aux Pays-Bas.
Qui mangent, boivent, défèquent, urinent et brûlent du pétrole.
6 Juillet 2021
Il en va de même pour la discussion sur le glyphosate, lorsque les municipalités ont réduit leur utilisation de glyphosate, beaucoup moins de glyphosate a été trouvé dans l'eau. Maintenant que les municipalités utilisent à nouveau le glyphosate, l'eau de surface se retrouve à nouveau dans l'eau de surface, et ce n'est pas surprenant car dans l'agriculture, il existe des bandes sans culture à côté de l'eau de surface où aucune fertilisation ou utilisation de pesticides n'est autorisée, et le service municipal des jardins publics pulvérise allègrement du glyphosate sur le trottoir. est équipé des drains associés et autres systèmes de drainage. Mais l'agriculteur est blâmé lorsque du glyphosate est retrouvé dans l'eau.
Abonné
Capitaine parti 6 Juillet 2021
Asseyez-vous et regardez comment ce beau pays avec les idées de Ruud est complètement foutu, le seul produit agricole sur lequel la gauche est encore positive est la drogue.
Abonné
péta 6 Juillet 2021
Ruud, la compréhension en lecture n'est pas votre point fort à moins que vous ne l'ignoriez délibérément : la norme d'azote absurdement basse que nos responsables de gauche ont imposée à notre pays et qui va maintenant détruire toute notre économie ! Il n'y a qu'une seule solution, et c'est d'élever le niveau au même niveau que les pays voisins qui sont également membres de l'UE ! Et oui, la mafia verte gémit aussi là-bas et la loterie des codes postaux a déjà commencé là-bas pour financer des choses et aussi mettre ces pays sur le cul ! Tout ça pour l'argent des coquins verts !
Dans le passé, l'église recherchait une place au paradis, maintenant l'environnement parce que le citoyen parle d'un problème à travers les médias, tout comme dans le passé depuis la chaire. Et Ruud, oui je pense que tu es aussi un bon croyant ! Heureux de ne pas avoir de fils à Dronten, je le chercherais directement à l'école avec le genre de professeurs qui se promènent là-bas.
Abonné
grenouille 6 Juillet 2021
boycottez cette école et aussi leurs stagiaires, mon fils n'ira pas à Dronten et j'espère que beaucoup penseront la même chose !
Jupe 7 Juillet 2021
L'agriculture au sein de l'UE est de toute façon un exercice sans avenir. Allez au Canada, faites-le.
Abonné
Sud-ouest 7 Juillet 2021
Oui c'est la solution, l'été 5 mois à digérer la chaleur et l'hiver 7 mois avec -25 et 2 mètres de neige. Vraiment sympa!
Abonné
Dirk 7 Juillet 2021
Kjol a raison.
Si vous ne l'aimez pas ici, allez quelque part dans le monde où les règles sont entièrement adaptées à vos besoins.
Mais ne continuez pas à gâcher les choses ici de manière égocentrique et à saisir la capacité de la police, etc. que nous ci-dessous
peut vraiment utiliser les circonstances actuelles de manière plus significative que pour restreindre un groupe d'agriculteurs non conformistes.
Abonné
corbeau 7 Juillet 2021
Oui Dirk jusqu'à ce que votre zone soit désignée comme une zone non adaptée à l'agriculture et que vous soyez lentement enfumé. Mais vous n'êtes probablement pas un agriculteur
Maarten 7 Juillet 2021
Il est préférable de ne pas envoyer du tout vos enfants dans l'enseignement agricole, mais simplement dans un autre secteur ou dans un domaine d'études plus général qui peut être appliqué plus largement. Lorsque j'étais en dernière année de la HAS DB (il y a plus de 10 ans), le directeur de la formation est venu me dire que la majorité des diplômés viennent travailler en dehors du secteur, et cela a uniquement à voir avec des extensions de production et développements à l'étranger. Et c'est ainsi que ceux qui sont allés travailler dans le secteur agricole passent la majeure partie de l'année à l'étranger. Vous entendez également de plus en plus que, par exemple, les grandes coopératives d'alimentation lorsqu'elles postulent pour un emploi (si elles embauchent quelqu'un) informent le candidat qu'elles n'embauchent plus de hasers, mais préfèrent choisir des employés HEAO, par exemple. Les intérêts commerciaux sont plus importants, un salarié de la HAS issu de l'agriculture n'est plus le candidat idéal pour représenter les intérêts commerciaux des usines d'aliments. Le cœur de l'agriculteur fait souvent obstacle aux intérêts commerciaux. Après tout, vous devez conseiller au client une méthode de travail qui rapporte le plus à votre employeur et qui n'est pas le choix optimal pour l'agriculteur, puis vous devez être capable d'éteindre le cœur et l'esprit de votre agriculteur.
Abonné
Dirk 7 Juillet 2021
Je suis probablement fermier, cher corbeau.
tu n'es probablement pas un corbeau, cher corbeau
Assez d'agriculteurs à T.-N.-L., tout comme les corbeaux.
Ici Natura 2000, est actuellement en cours d'aménagement et sera de toute beauté.
Si l'élevage est responsable de 46% des émissions d'azote et que tout l'ammoniac dans l'atmosphère provient de l'élevage et est transformé en particules fines, alors vous n'avez pas besoin d'avoir visité Wageningen pour reconnaître qu'il y a un problème ici et là.
Commencez à voir d'une branche haute qu'une solution doit être trouvée dans ce pays (de bétail) surpeuplé, que continuer de la manière actuelle (également avec une éventuelle "innovation") peut être immédiatement barré et que notre gouvernement est juste un peu n'a rien faire mais s'occuper de manière exhaustive d'un groupe minoritaire insatisfait. Laissez simplement le tracteur dans le hangar (ou quelque chose comme ça)
Éclair 7 Juillet 2021
dépôt d'azote par la foudre seule : 60 kg/an/ha.

il y a suffisamment de littérature à ce sujet qui est sagement omise

Chaque année!!!!



Hendriks : cours vers la foudre et apporte une longue fourche renversée !
A choisi 16 Juillet 2021
Nous, les citoyens, sommes en partie le problème, nous devons manger. En revanche, je suis largement d'accord avec la réaction de Ruud Hendriks et le raisonnement de Jaap Majoor est difficile à suivre. J'ai des doutes à ce sujet, également parce qu'il a écrit dans une autre publication que le NH4 est converti en CO2, ce qui n'est pas possible.

Nous avons le problème qu'une partie des oxydes d'azote se retrouvent à l'extérieur des locaux de l'éleveur. Pour endommager les plantes averses à l'azote. Sont-ils moins importants que les humains qui mangent (de la viande) ou une industrie ? Ils étaient présents sur terre avant les humains, afin que les humains puissent adopter une attitude plus modeste.

Les opinions sont normalement basées sur une prémisse que nous choisissons, quelque chose que nous considérons comme important. Vous pouvez choisir 1. l'intérêt économique, 2. pour l'humanité qui a besoin d'être nourrie, 3. pour les plantes et les animaux qui ne peuvent pas se défendre ou 4. la transmission intacte de la Terre aux générations suivantes. Monsieur. Major choisit 1 et/ou 2. Si les citoyens, écologistes ou politiciens de La Haye donnent la priorité à 3 ou 4, cela ne veut pas dire que leur opinion est erronée ou qu'ils n'ont pas de « bon sens ». Ils ont juste fixé une priorité différente.

Il serait peut-être bon que des experts des Pays-Bas et des pays voisins se consultent et déterminent ensemble quelles précipitations d'azote sont encore autorisées. Cela devient alors la limite à l'intérieur de laquelle nous devons opérer. Cela pourrait être 0,5 mole ou 6 moles ou quelque chose entre les deux. Il n'est pas certain que la norme allemande soit meilleure parce qu'elle est plus large. Cela ne s'applique qu'à la priorité 1 ci-dessus. La norme peut alors signifier moins de bétail, moins de voitures, ou les deux.

C'est aux politiciens de résoudre ce problème et à quoi devrait ressembler l'indemnisation. Vivre et travailler dans un pays surpeuplé est en effet difficile.
Abonné
péta 17 Juillet 2021
Koos a écrit :
Nous, les citoyens, sommes en partie le problème, nous devons manger. En revanche, je suis largement d'accord avec la réaction de Ruud Hendriks et le raisonnement de Jaap Majoor est difficile à suivre. J'ai des doutes à ce sujet, également parce qu'il a écrit dans une autre publication que le NH4 est converti en CO2, ce qui n'est pas possible.

Nous avons le problème qu'une partie des oxydes d'azote se retrouvent à l'extérieur des locaux de l'éleveur. Pour endommager les plantes averses à l'azote. Sont-ils moins importants que les humains qui mangent (de la viande) ou une industrie ? Ils étaient présents sur terre avant les humains, afin que les humains puissent adopter une attitude plus modeste.

Les opinions sont normalement basées sur une prémisse que nous choisissons, quelque chose que nous considérons comme important. Vous pouvez choisir 1. l'intérêt économique, 2. pour l'humanité qui a besoin d'être nourrie, 3. pour les plantes et les animaux qui ne peuvent pas se défendre ou 4. la transmission intacte de la Terre aux générations suivantes. Monsieur. Major choisit 1 et/ou 2. Si les citoyens, écologistes ou politiciens de La Haye donnent la priorité à 3 ou 4, cela ne veut pas dire que leur opinion est erronée ou qu'ils n'ont pas de « bon sens ». Ils ont juste fixé une priorité différente.

Il serait peut-être bon que des experts des Pays-Bas et des pays voisins se consultent et déterminent ensemble quelles précipitations d'azote sont encore autorisées. Cela devient alors la limite à l'intérieur de laquelle nous devons opérer. Cela pourrait être 0,5 mole ou 6 moles ou quelque chose entre les deux. Il n'est pas certain que la norme allemande soit meilleure parce qu'elle est plus large. Cela ne s'applique qu'à la priorité 1 ci-dessus. La norme peut alors signifier moins de bétail, moins de voitures, ou les deux.

C'est aux politiciens de résoudre ce problème et à quoi devrait ressembler l'indemnisation. Vivre et travailler dans un pays surpeuplé est en effet difficile.
Je ne lis rien sur les avions, cher Koos. Ils interdisent également d'inclure les week-ends à Barcelone ou à Prague. Ce n'est pas une balade à vélo, n'est-ce pas, Koos. C'est comme ça que vous vivez, tout l'immobilier purement néerlandais, les meubles nus en bois, vous ne venez jamais à ACtion et vous utilisez Internet chez votre voisin pour ne pas utiliser d'énergie ou avoir besoin de centres de données.
Oui, Koos, tu dois donner l'exemple, après tout, tu prêches l'enfer et la damnation en chaire, tout comme le très aimé Frenske. Tu es un gars sympa, mais je ne te croirai pas.
joker 18 Juillet 2021
Donnez à Ruud Hendriks un terrain pendant un an, sans accès au supermarché et laissez-le le cultiver lui-même.

Un homme avec un vrai syndrome de Fifi Brindacier : "Je ne l'ai jamais fait donc je pense que je peux le faire".

Le gouvernement a abordé la question de tous les côtés de telle manière que le blâme est tombé sur le groupe électoral le plus petit aux Pays-Bas, qui possédait la plupart des terres : les Boers.

Les chiffres du trafic ont été ramenés dans le registre sonore bien avant que l'histoire ne sorte vraiment.

Et avec des chiffres de trafic plus faibles, vous avez également moins d'émissions.

Et l'histoire de Leon Adegeest peut être utilisée comme ligne directrice sur l'aviation.

D'autres moteurs utilisés dans les calculs, d'autres hauteurs continuent encore et encore, il y avait aussi 1 fête de la fraude.

Et puis je vois un homme confus avec des lunettes bizarres qui va dire à tout le monde et proclamer ses idées macrobiotiques en tant que leader et mettre en danger notre production alimentaire.

Nous voyons maintenant l'histoire des pommes de terre biologiques, qui resteront probablement toutes sur la terre, mais à cause de ce gâchis, la pression des maladies sur la culture conventionnelle est également énorme.

Si nous laissions travailler des personnalités telles que Ruud Hendriks, Klavertje et Timmermans, beaucoup de gens pourraient encore mourir de faim.
A choisi 18 Juillet 2021
Je ne lis rien sur les avions, cher Koos. Ils interdisent également d'inclure les week-ends à Barcelone ou à Prague. Ce n'est pas une balade à vélo, n'est-ce pas, Koos. C'est comme ça que vous vivez, tout l'immobilier purement néerlandais, les meubles nus en bois, vous ne venez jamais à ACtion et vous utilisez Internet chez votre voisin pour ne pas utiliser d'énergie ou avoir besoin de centres de données.
Oui, Koos, tu dois donner l'exemple, après tout, tu prêches l'enfer et la damnation en chaire, tout comme le très aimé Frenske. Tu es un gars sympa, mais je ne te croirai pas.

Avez-vous aussi des commentaires substantiels, au lieu de ricaner? Par coïncidence, il ne s'agissait pas d'avions, donc je ne vais pas tout inclure.
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Podcast La voix de la région

"Le sens des réalités doit revenir à la politique brabançonne"

Podcast La voix de la région

"Les élections ne doivent pas être pour ou contre les agriculteurs"

Podcast La voix de la région

"Pas de souhait nature, éducation végétalienne et Stroe City"

Nouveautés Journée de la jeunesse Agrifirm

Le ministre Staghouwer tire la "perspective" du nom de la lettre

Rester en contact

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception