Shutterstock

Opinie Joost Derk

Une occasion en or du Brexit pour l'Union européenne

16 mars 2019 - Réaction 1

En ce qui concerne les accords sur le Brexit, la Chambre des communes britannique ne peut guère s'entendre sur quoi que ce soit. L'Union européenne (UE) aura bientôt une occasion en or de prendre le contrôle, et c'est une bonne nouvelle pour la livre.

Jeudi soir 14 mars, la Chambre des communes britannique apparaissait comme un bambin qui sait surtout ce qu'il ne veut pas. Une fois plus tôt cette semaine les accords du Brexit ont été rejetés, une majorité de parlementaires s'est prononcée jeudi 14 mars contre la proposition de laisser l'UE sans accords. Par la suite, le projet d'organiser un nouveau référendum a également été rejeté et May a été autorisée à demander un report à l'UE.

Il n'est pas encore certain que l'UE acceptera cette demande. En effet, l'autorisation est également requise des 27 autres États membres et le Premier ministre Mark Rutte a déjà déclaré que le Premier ministre britannique May devait alors trouver de très bons arguments. Pour l'heure, May semble particulièrement désireuse de présenter une troisième fois son accord à la Chambre des Communes, après 2 défaites sans espoir. Vous n'avez pas besoin d'être un diseur de bonne aventure pour prédire quel sera le résultat de ce tour de scrutin.

À quel point Bruxelles y joue-t-il fort ?
De plus, certains gouvernements eurosceptiques de l'UE ont déjà reçu la visite d'hommes politiques britanniques, qui aimeraient voir le pays tourner le dos à l'Europe le 29 mars. Si cela réussit, nous nous dirigerons à nouveau vers un Brexit dur. Les chances que cela se produise sont minces. Dans ce scénario, les Britanniques pourraient pointer du doigt l'UE, qui ne laisse pas assez de temps pour trouver une bonne solution. Et Bruxelles ne tient pas à être blâmé pour toute la misère.

L'UE a désormais une occasion en or de prendre le contrôle, par exemple en fixant des délais stricts. Le monde financier gagnera alors quelque chose qui lui manquait depuis plus de 2 ans : la clarté sur l'avenir. Le mardi 12 mars, la livre sterling a chuté de près de 2 % alors que l'accord de mai se dirigeait vers une nouvelle défaite. La monnaie britannique a depuis effacé ces dégâts. Si May parvient à imposer un report, la livre pourrait encore augmenter.

boerenbusiness. Nl

Joost Derk

Joost Derks est spécialiste des devises chez iBanFirst. Il a plus de vingt ans d'expérience dans le monde des devises. Cette colonne reflète son opinion personnelle et n'est pas conçue comme un conseil professionnel (d'investissement).
commentaires
Réaction 1
hans 16 mars 2019
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/column/10881696/golden-brexit-opportunity-for-europese-unie]Opportunité dorée du brexit pour l'Union européenne[/url]
L'âge d'or de la bourse et des cambistes,
une déception pour les politiciens britanniques largement européens,
et une population britannique et européenne qui doit s'asseoir et regarder comment nous sommes gouvernés par des gens totalement incapables.
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Opinie Joost Derk

La crise de la salade donne à la Banque d'Angleterre un dilemme diabolique

Podcast Monnaie avec Joost Derks

"La hausse des taux d'intérêt fera vraiment son travail"

Opinie Joost Derk

Qui ose freiner les taux d'intérêt ?

Opinie Joost Derk

Plus de blagues idiotes sur le Brexit ?

Rester en contact

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception