Shutterstock

Opinie Joost Derk

C'est ainsi que le Brexit fait à nouveau mal à la livre

16 Juin 2022 -Joost Derks

La livre a eu le vent en poupe de la hausse des taux d'intérêt au cours des premiers mois de cette année. Alors que les taux d'intérêt au Royaume-Uni continuent d'augmenter, l'attention sur les marchés des changes s'est déplacée vers les troubles économiques et la menace d'une nouvelle bataille autour du Brexit.

Dans le monde financier, tous les yeux sont tournés vers les banques centrales cette semaine. Mercredi, la banque centrale américaine a osé relever les taux d'intérêt de trois quarts pour cent pour la première fois depuis 1994. Plus près de chez nous, la Banque d'Angleterre (BoE) l'a maintenu à un quart de pour cent d'augmentation. Cela peut sembler un petit pas, mais c'était déjà la cinquième augmentation en six mois. Rien qu'en 2022, le score est de 4-0 en faveur de la BoE par rapport à la Banque centrale européenne. Après un bon départ, cependant, l'avance britannique sur les taux d'intérêt a été peu perceptible sur les marchés des devises au cours des derniers mois.

La confiance est partie
La livre est tombée sous la barre des 1,15 € pour la première fois en un an hier. Il y a un peu plus de trois mois, la pièce valait plus de 1,20 €. Une telle baisse est généralement le résultat de l'évolution du marché des taux d'intérêt. Cette fois, la faiblesse de la livre est principalement due aux problèmes économiques. Au début de cette semaine, il a été annoncé que l'économie du Royaume-Uni s'était contractée pour le deuxième mois consécutif en avril. La croissance a été négative dans les secteurs des services, de la fabrication et de la construction. Mais le plus inquiétant est l'évolution de la confiance des consommateurs. Cela a récemment atteint le niveau le plus bas depuis que ces types de chiffres sont suivis. Avec le niveau actuel de moins 40, il n'y a que deux pays en Europe qui obtiennent désormais un score plus mauvais : la Grèce et… les Pays-Bas.

Nouvelle dimension du problème
La dégringolade de la livre a pris une nouvelle dimension en ce début de semaine. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déposé une proposition visant à apporter des modifications unilatérales aux accords de Brexit avec l'UE sur le commerce avec l'Irlande du Nord. Cela a naturellement fait l'objet d'une tempête de critiques en provenance d'Europe, mais l'initiative de BoJo n'est pas très étrange. Il s'est mis dans un nœud impossible avec l'accord sur le Brexit qu'il a conclu il y a plus de deux ans. Dans ce cadre, il existe une libre circulation des marchandises entre l'Irlande du Nord et l'Irlande (européenne), avec un filet de sécurité en mer d'Irlande. 

Été chaud pour la livre
À l'heure actuelle, plusieurs affaires sont déjà en cours concernant les trous dans ce filet de sécurité. Par exemple, le Royaume-Uni doit rapidement faire une bonne déclaration sur l'absence de contrôles aux frontières dans les échanges entre l'Irlande du Nord et l'île. Ne pas le faire dans les deux mois pourrait entraîner des amendes très lourdes de la part de la Cour suprême européenne. Compte tenu de ces questions en suspens, l'UE s'abstient d'augmenter la pression politique par les voies officielles. Mais cela montre déjà qu'une nouvelle querelle du Brexit n'est qu'une question de temps. Et c'est du carburant supplémentaire pour le feu du été chaud vers laquelle la livre semblait se diriger.

Joost Derk

Joost Derks est spécialiste des devises chez iBanPremier. Il a plus de vingt ans d'expérience dans le monde des devises. Cette colonne reflète son opinion personnelle et n'est pas conçue comme un conseil professionnel (d'investissement).

En savoir plus sur

Joost Derk

Podcast Monnaie avec Joost Derks

"Les taux d'intérêt seront certainement plus bas à la fin de l'année"

Opinie Joost Derk

Le Brésil et le Chili sont loin devant l'UE et les États-Unis en termes de taux d'intérêt.

Opinie Joost Derk

L’objectif d’inflation de la Turquie est aussi absurde qu’ambitieux

Opinie Joost Derk

Les incendies de banque sont bons pour le dollar

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login