Shutterstock

Fond Humeur azotée

La réinitialisation de l'azote semble logique, mais nécessite une réflexion

23 Décembre 2022 -Klaas van der Horst - Commentaires 8

Noël est un bon moment pour la réflexion et la perspective. Aussi en ce qui concerne la discussion sur l'azote. Cela reste difficile sur les réseaux sociaux, car ces chaînes ont souvent un algorithme qui vise autre chose. La revue scientifique renommée Nature fait un bon effort cette semaine. Un groupe de scientifiques américains, britanniques et chinois a apporté de nouvelles preuves que la pollution de l'atmosphère par les gaz à effet de serre est causée dans une bien plus grande mesure par les moteurs à combustion qu'on ne le pensait auparavant et beaucoup moins par l'agriculture. Il est temps de penser aux conséquences.

Les scientifiques qualifient leurs découvertes de probables. Non pas parce qu'ils ont de sérieux doutes, mais parce que les scientifiques ne sont ni avocats ni militants et s'expriment donc différemment. Les scientifiques fouillent, les avocats et les militants se disputent.

Aux maquettistes et politiciens
Les nouvelles idées n'ont pas encore pénétré les modélistes et les politiciens, bien que les membres de ces cercles aient pris note de la nouvelle. Les informations se résument au fait que les émissions d'azote provenant de l'agriculture et des émissions connexes (v-NH3) représentent plus de 90 % de toutes les émissions de gaz à effet de serre. Le groupe de recherche international a trouvé des preuves que cette image est incorrecte et que les émissions des processus de combustion (c-NH3) représentent une part des émissions beaucoup plus importante que les 5 % à 10 % supposés précédemment. Pour l'Europe, cela représente environ 44 %, tandis que l'agriculture fournit les 56 % restants. Les chercheurs basent leurs résultats sur la recherche d'isotopes spécifiques, avec lesquels ils peuvent déterminer très précisément la source d'émission. Cela n'avait pas été fait auparavant.

Nouvelles perspectives contre politique millimétrée
Quiconque prend ces informations et regarde ensuite les nombreux zéros après la virgule décimale qu'Aerius utilise pour calculer les émissions présumées et attribuer les effets sur la nature, ne peut que ressentir un grand sentiment de surprise. Il semble également que ce soit exactement le point que le Fondation de réclamation d'azote veut faire avec elle la demande au ministre Van der Wal d'arrêter Aerius. Van der Wal dit de prendre ce dernier à bord, mais l'affaire peut encore troubler sa paix autour de Noël.

Une certaine indulgence envers les décideurs politiques peut peut-être s'expliquer, car le pas entre l'ancienne et la nouvelle image est grand et les moulins de la politique tournent lentement, mais si les connaissances sur le climat font des méga pas, une politique millimétrée basée sur des données obsolètes semble ridicule. Cela nécessite la volonté de mettre une autre paire de lunettes.

Préférez moins d'animaux
Cela prendra du temps. Pour de nombreux politiciens et fonctionnaires, ainsi que des chercheurs, la réduction des émissions agricoles fait partie d'un effort plus large visant également à réduire le nombre d'animaux dans l'agriculture. Ce thème revient très souvent en arrière-plan dans les documents d'orientation et aussi dans les rapports de consultation publiés en réponse aux demandes de divulgation. Par exemple, la Commission européenne insiste sur moins d'animaux lorsqu'il s'agit d'une demande de dérogation néerlandaise et l'ancienne ministre de l'agriculture orpheline Carola Schouten une mise à jour des taux d'excrétion des bovins car cela pourrait entraîner plus d'animaux (mais pas plus d'émissions). Les ONG et les groupes d'action savent également quoi faire avec la situation actuelle.

Schouten
Carola Schouten ne voulait pas de forfaits d'excrétion plus actuels et plus favorables pour les vaches.

Ce sera également un peu un changement pour les nombreuses agences qui effectuent des calculs Aerius pour toutes sortes de projets et, si vous le souhaitez, peuvent également fournir des droits d'achat ou de location pour les émissions d'azote. Aerius est une nuisance pour de nombreux agriculteurs, mais une excellente affaire pour de nombreux conseillers. Un système qui ne fonctionne plus (temporairement) ne fait pas fumer la cheminée (bien que ce soit bien sûr une mauvaise métaphore).

Conversations à table et disposition des sièges
L'histoire de Nature et les procédures sommaires à venir contre Aerius n'étaient pas les seules nouvelles sur l'azote cette semaine. Les conversations aux tables agricoles se sont également poursuivies comme d'habitude. Mercredi, il y a eu une consultation aux "tables annexes" (officiellement la grande table agricole), jeudi, il y avait une autre table principale. Il y aurait de nouveau des pourparlers avec les partis de la chaîne la semaine prochaine. Le ministre Adema affirme qu'il ne doit pas nécessairement y avoir d'accord avant les élections du Conseil provincial, mais il laisse son modérateur Wouter de Jong accélérer les choses.

Wouter
L'hôte de l'Adema, Wouter de Jong.

Malgré les hésitations et les malaises, de nombreux acteurs du secteur agricole se joignent à la fête. Après tout, quelle est la structure de la consultation et que contient le rapport ? Et le ministre ne dira-t-il pas bientôt : "Après consultation appropriée de toutes les parties…" ? Les partis agricoles ne sont cependant pas les seuls. Les organisations de la nature, des paysages et du commerce sont également là. De plus, les syndicats agricoles ne sont pas à la table principale. C'est pour LTO (Sjaak van der Tak), le NAJK (Roy Meijer) et Agractie (Bart Kemp).

Agenouillé Respirer
Politiquement, cette semaine juste avant Noël n'a pas dû non plus être amusante pour l'Adema. Mardi, il a dû remplacer son collègue Van der Wal, qui siégeait au Conseil de l'environnement à Bruxelles. L'Adema s'est exprimé sur l'achat d'azote par Schiphol, mais a dû faire ses déclarations presque immédiatement après reprendre. C'était peut-être une "erreur honnête", mais cela s'explique largement comme Adema s'inclinant devant Van der Wal et Harbers.

Aussi pas agréable pour les rêveries pendant Noël.
Pourtant, quelques jours sans politique ni administration peuvent aider à tout voir dans un contexte plus large. Non que cela rende tout plus compréhensible. Pour les partis de la coalition ChristenUnie, CDA ou encore VVD, le tableau en termes d'azote ne semble pas très cohérent. Il y a un grand mécontentement parmi les supporters ruraux, mais apparemment des intérêts encore plus grands empêchent de faire quoi que ce soit à ce sujet. Les scissions ont inspiré la Gelderse ChristenUnie à faire un film cynique sur la millionnaires d'azote. D66 peut avoir plus de facilité avec Noël à cet égard. Cette partie peut se prévaloir d'un engagement clair non diminué en ce qui concerne l'azote.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Klaas van der Horst

Klaas van der Horst est un passionné du marché laitier et de tout ce qui s'y rapporte. Il recherche les nouvelles et interprète les développements.

En savoir plus sur

Dossier Crise de l'azote
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 8
Abonné
Zélande 24 Décembre 2022
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/artikel/10902234/stikstofreset-seems-logical-but-requests-reflection]La réinitialisation de l'azote semble logique, mais nécessite une réflexion[/url]
Ce que le secteur lui-même doit faire, pas pour ces politiciens mafieux du CU-CDA-VVD-D66, c'est de garder une trace de combien, où et par qui a été acheté contre rémunération et a été acheté pour le Natura-2000 Région.
Vous pouvez ajouter cela et le mettre dans le pot pour la réduction qui a été annoncée et devrait compenser selon ces règles !
Abonné
Zélande 24 Décembre 2022
Ce que le secteur lui-même doit faire, pas pour ces politiciens mafieux du CU-CDA-VVD-D66, c'est de garder une trace de combien, où et par qui a été acheté contre rémunération et a été acheté pour le Natura-2000 Région.
Vous pouvez ajouter cela et le mettre dans le pot pour la réduction qui a été annoncée et devrait compenser selon ces règles !
joker 24 Décembre 2022
Ce sera souvent dans l'entrée des modèles et dans une moindre mesure le modèle lui-même.

Un petit enfant peut encore voir qu'il s'agit d'un canular de la taille de Goebbels, si vous regardez simplement la valeur maximale appliquée entre les Pays-Bas et l'Allemagne, plus de 100 fois plus élevée en Allemagne !

Et l'histoire récurrente de la nature dans une sorte d'urgence, par exemple par une Laura Bromet, de Gr Links, Paternotte, Sjoerdsma, Tsjeerd de Groot de D66, et d'autres célébrités, est épouvantable.
Les rapports sur les forêts qui meurent d'azote, alors qu'elles souffrent d'une grande sécheresse et de la perte de feuilles qui en résulte, sont un exemple que les gens veulent continuer à raconter.
Pour accentuer cet élément, un forestier a été placé dans cet élément, qui était clairement ennuyé par l'histoire.
Schiphol 1% alors que tant de carburant est utilisé au décollage que l'air kérosène peut être senti dans les environs lointains si le vent est un peu mauvais.

L'industrie une part minime, tout comme le trafic routier, qui est une pure farce.

En fin de compte, nous avons en fait une pénurie de fumier aux Pays-Bas, et comment la part d'ammoniac est calculée, alors que tout est injecté, si peu ou pas d'ammoniac se volatilise.

Non, les Vaches Laitières seront alors responsables lorsqu'elles sortiront ?

Comme cela a déjà été prouvé, les points de mesure peuvent être qualifiés de très controversés, et M. Han Lindeboom du groupe de projet D66 a dit ce qui suit à propos de l'ensemble du déroulement des événements : "La politique de l'azote de D66 n'est PAS basée sur de bonnes données scientifiques, mais sur idéologies végétaliennes personnellement motivées.
La réduction de moitié du bétail que Tjeerd de Groot veut de D66 n'est PAS NÉCESSAIRE pour les objectifs d'azote."

Il faut espérer que ces appelants seront bientôt coupés et que cette dangereuse politique sans âme sera dépassée.

Nostradamus a prédit une crise alimentaire pour l'année prochaine, peut-être qu'ils se réveilleront alors à La Haye.

Encore un conseil, il va falloir avoir moins de Fonctionnaires, et certainement moins de Fonctionnaires en Politique, ils laissent faire, parce que de ce côté-là on ne peut pas attendre une vision pragmatique des choses.

Bonne journée à tous et bon courage pour l'année prochaine.
Abonné
Zélande 24 Décembre 2022
Joker TOP. Lesdits politiciens mentent avec tant de véhémence qu'ils le croient eux-mêmes. Nouvelles figures nouvelles opportunités, élections en 2023 d'abord la Province, puis Révolution sur les terres agricoles.
Autre ASTUCE pour Min Kaag : les mensonges suffisent à dissoudre un parti, surtout les membres de la 2e Chambre. L'oubli relève aussi de … réside dans le court terme ….
ab 24 Décembre 2022
joker
Je suis d'accord avec toi. Les gens regardent la vidéo ci-dessous, voici comment cela fonctionne.
Nitrate de sources urbaines dans l'agriculture sur le compte - Geesje Rotgers
Kb 24 Décembre 2022
La recherche dans "Nature", si j'ai bien compté et lu, est basée sur 44 sites d'observation pour l'Europe (19% avec une marge de 3 du NH4 et NH13 causés par le trafic et l'industrie). Si c'est vrai, ça n'a l'air de rien. Comme il n'y a pas de liste des lieux de mesure, nous ne savons même pas s'il existe une mesure néerlandaise. Mais il va sans dire qu'un secteur qui cause 44% doit aussi céder.
Hans 27 Décembre 2022
L'article de Nature n'indique PAS qu'il existe des "preuves" que la pollution de l'atmosphère par les gaz à effet de serre est causée dans une bien plus grande mesure par les moteurs à combustion interne qu'on ne le supposait auparavant et beaucoup moins par l'agriculture. Cependant, il y a INDICATION d'une sous-estimation de la pollution des moteurs à combustion. Cela ne signifie pas que les émissions de l'agriculture seraient "moins" dans l'absolu que prévu, mais que ces autres secteurs devront travailler plus dur qu'on ne le pensait auparavant. Si les indices s'avèrent exacts...
Abonné
bombe à retardement 28 Décembre 2022
Zeland a écrit :
Joker TOP. Lesdits politiciens mentent avec tant de véhémence qu'ils le croient eux-mêmes. Nouvelles figures nouvelles opportunités, élections en 2023 d'abord la Province, puis Révolution sur les terres agricoles.
Autre ASTUCE pour Min Kaag : les mensonges suffisent à dissoudre un parti, surtout les membres de la 2e Chambre. L'oubli relève aussi de … réside dans le court terme ….
J'ai déjà écrit : J'espère que nous pourrons nous étendre jusqu'aux élections avant qu'un accident ne se produise.
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Fond Humeur azotée

Excuses de Christianne, couronne de Renure pour Piet

Actualités L'azote

Les détecteurs PAS ont un peu plus de répit

Actualités Politique

Loi sur la restauration de la nature avec frein d'urgence approuvé

Actualités L'azote

Sous le plafond d’azote, mais toujours bien au-dessus de celui de 2025

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login