Propre image

Tour de fourrage Semaine 13

Préparer des colis lâches et friables pour le maïs ensilage

30 mars 2021 -Erik van der Deure

Maintenant que la période humide et froide de début mars est derrière nous, les champs de maïs sont en cours de préparation. Cela s'applique également aux champs du Roughage Tour 2021. Les préparatifs pour préparer les semis se déroulent bien et sans trop d'efforts. C'est un bon point de départ pour un développement initial rapide. 

Après tout, un bon lit de semence favorise la gestion de l'eau et de l'air, ce qui signifie que le lit de semence peut mieux se réchauffer. Une parcelle bien préparée est certainement importante pour les exploitations dérogatoires, car elles doivent faire face à une interdiction de fertilisation phosphatée. La jeune plante ne peut plus utiliser le phosphate de l'engrais et est donc devenue plus dépendante du bon substrat. Les producteurs visent à disposer le lit de semence lâche et friable, avec un substrat sans compactage. 

Labour 
Les participants du Boerenbusiness Les tournées de fourrage grossier sont occupées à préparer la terre de maïs pour l'ensemencement. Les engrais verts sont incorporés et la prairie est arrachée. En travaillant dans l'engrais vert environ 6 semaines avant le semis, la minéralisation peut bien commencer.

Préparation d'une parcelle à Zuidbroek (Groningue) pour le maïs.

La semaine dernière (semaine 12), 20 tonnes de fumier solide ont été épandues sur la parcelle de Guttecoven (Limbourg). L'ancienne parcelle de prairie a été labourée samedi dernier et est prête à être semée, ce qui devrait avoir lieu dans la dernière semaine d'avril. 

Parcelle à Guttecoven (Limbourg) : fumier solide sur terre de maïs.

Moment de semis idéal jamais le même 
"En semant fin avril ou début mai, vous réduisez le risque que le jeune plant subisse des gelées nocturnes, car il n'est pas encore à la hauteur", explique Robert ter Maat, spécialiste fourrage Centre Pays-Bas chez Limagrain. préfèrent mettre la semence de maïs en terre au plus tôt à la mi-avril. Mais il n'y a jamais aucune garantie, par exemple, le premier maïs a été semé début avril l'année dernière. Au moment des gelées nocturnes de mai, cette plante pouvait prendre bien plus que le maïs de fin avril."

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login