Agriphoto

Tour de fourrage Maïs - semaine 42

Sentiments mitigés sur les chiffres de matière sèche pour le maïs ensilage

21 Octobre 2022

La totalité du maïs ensilage est désormais hachée sur les parcelles des éleveurs laitiers qui participent au Boerenbusiness Tour de fourrage. La saison du maïs est ainsi terminée et les participants à la tournée des fourrages ont chacun leur propre vision de la culture de cette année. L'élaboration de la nouvelle politique agricole commune (PAC) et la dérogation ajustée sont à l'ordre du jour pour la prochaine campagne agricole 2023. Lorsqu'on lui demande, aucun producteur laitier n'attend cela. 

À Franck Rooker d'Aartswoud (Hollande du Nord), la saison de croissance du maïs a été bonne. Les nombreuses heures d'ensoleillement, associées à quelques précipitations, ont donné un bon rendement. De temps en temps, il prenait une douche sur la parcelle, là où des collègues ailleurs aux Pays-Bas recevaient peu ou même rien sur leur récolte. Rooker a roulé sur sa pulpe de pomme de terre de maïs dans la fosse et vient de faire prélever un échantillon. 

Achats à faible rendement
Jan Henk Waterink de Beerzerveld (Overijssel) a eu moins de chance avec son maïs cette année en raison de la sécheresse prolongée. Il a ensilé le maïs deux fois. La première fois le 9 septembre et la deuxième fois le 20 septembre, où la première fosse était très sèche avec un pourcentage de matière sèche de 40 %. Heureusement, la deuxième fosse était légèrement plus humide. Waterink a dû en acheter une partie car il récoltait trop peu de volume. Si cela ne tient qu'à lui, il préfère cultiver quelques hectares de maïs supplémentaires. Cela dépend bien sûr de l'impact des projets concernant la dérogation et la nouvelle PAC. Waterink préfère cultiver 40 % de maïs et 60 % de prairies, au lieu des 80 % de prairies et 20 % de maïs dont il dispose cette année. 

A Sint-Oedenrode (Brabant du Nord), il y avait Joost van Nostrum le rendement du maïs cette année est également inférieur à la normale. Malgré l'extrême sécheresse, il n'a pas déçu. Il lui faudra un certain temps avant de commencer à nourrir le maïs. Ce n'est qu'alors qu'il apparaît si les vaches veulent le manger. Van Nostrum a beaucoup irrigué cette année et n'ajustera pas cette stratégie l'année prochaine, malgré la baisse des rendements.

Le tableau montre comment le pourcentage de matière sèche a évolué au cours des dernières semaines de la saison du maïs. C'est un fait qu'il est allé dur avec la maturation. Cela a surpris un certain nombre de producteurs de maïs.

Pourcentage de matière sèche maïs
champ de maïs  semaine 36  semaine 35 semaine 34  semaine 33 semaine 31
Forêt d'arche  34 % 31 % 28 % 26 % 20 %
Four Guttec  - - 35 % 33 % 27 %
Gelsum  35 % 32 % 29 % 27 % 21 %
Sint-Oedenrode 33,5 % 30,5 % 27,5 % 25,5 % 19,5 %
Udenhout - 35 % 31 % 27 % 21 %
Wapse  33 % 30 % 27 % 25 % 19 %
Zeewolde  38 % 35 % 32 % 29 % 23 %
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir
boerenbusiness. Nl

Manon van der Meer

Tour de fourrage semaine 45 - betteraves fourragères

La betterave fourragère augmente les niveaux dans le lait, mais la récolte varie

Tour de fourrage Maïs - Semaine 44

Du nouveau maïs signifie plus de lait dans le réservoir

Tour de fourrage semaine 43 - herbe

Tondre les dernières coupes, l'urée jaillit

Tour de fourrage semaine 41 - Herbe

Producteurs laitiers occupés à semer, bonne coupe d'automne

Rester en contact

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception