L'activiste était responsable

Le scandale de l'abattage belge mérite quelques nuances

30 mars 2017 - Wouter Job - Commentaires 8

Les pratiques d'horreur dans l'abattoir flamand, qui sont sorties la semaine dernière, méritent quelques nuances. L'activiste, de l'organisation néerlandaise Animal Rights, occupait le poste d'écuyer. Cela signifie qu'il était en fait responsable des affaires de l'abattoir.  

L'activiste derrière les images s'est laissé embaucher comme écuyer. La description de poste d'un écuyer signifie que la personne en question, avec une équipe, doit s'assurer que toutes les procédures sont effectuées conformément aux règles. «L'une des tâches consiste à euthanasier les animaux défectueux. Il peut le faire en s'euthanasifiant ou en demandant à quelqu'un de son équipe de le faire. Cependant, il est responsable à ce moment-là", a déclaré Thomas De Roover-De Brauwer, PDG de Debra Group, la société mère de l'abattoir flamand.

Nous ne voulons pas nous soustraire à la responsabilité 

Malgré le fait que l'écuyer ait manqué à ses devoirs, De Roover-De Brauwer ne veut pas se dérober à la responsabilité. "Le comportement de l'écuyer ne justifie pas le comportement des autres employés, qui étaient présents à l'époque", a déclaré le PDG. Il a également déclaré que les procédures internes n'avaient pas été suivies par les employés concernés. C'est pourquoi l'abattoir flamand a choisi de ne pas envisager de poursuites judiciaires.

L'abattoir a été officiellement fermé par le ministre flamand, Ben Weyts, lorsque les images sont devenues publiques. Cependant, l'abattoir n'est pas d'accord avec cette décision et a donc saisi le Conseil d'État pour contester la fermeture. Selon De Roover-De Brauwer, l'abattoir flamand veut être à nouveau actif dans la chaîne dès que possible.

Incidemment, l'abattoir avait prévu d'augmenter d'un million les 1,5 million d'abattages actuels par an. Il reste à voir si ces plans d'expansion peuvent être réalisés. Le conseil municipal de Tielt était depuis un certain temps contre les plans d'expansion. Après avoir vu les images, la province de Flandre occidentale se tient également à l'écart. Selon les parties concernées, l'abattoir doit d'abord avoir les bases en ordre.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Wouter Job

Wouter Baan est rédacteur en chef de Boerenbusiness. Il se concentre également sur les marchés des produits laitiers, du porc et de la viande. Il suit également les développements (commerciaux) au sein de l’agro-industrie et interviewe des PDG et des décideurs politiques.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 8
Abonné
assez grossier 30 mars 2017
Ceci est une réponse à cet article :
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/varkens-voer/ artikel/10873965/Belgisch-slachtschandal-deserved-enige-nuance-]Le scandale de l'abattage belge mérite quelques nuances[/url]
Ce serait bien si cela était également dans les nouvelles nationales et j'espère que cela se produira.
Abonné
jan 30 mars 2017
Ce serait bien.
Janvier 30 mars 2017
Reste que la direction a permis que cela se produise et est choquée (peut-être plus de la publication que de l'abus) que cela se soit produit. Cette gestion doit disparaître. Ou personne n'est responsable ?
Il convient de publier également la pratique de l'ONG animale avec nom et honte
Freddy Dutoit 30 mars 2017
En tout cas, je n'en ai encore rien vu dans la presse belge. J'ai pensé que c'était étrange qu'il soit filmé si facilement. C'est comme si une équipe de tournage pouvait filmer tranquillement.
Il s'avère donc être une fraude ou du moins un problème fonctionnel. La personne qui a filmé est censée vérifier et contrer cela. Mais comment empêcher une telle fraude ? En plaçant un inspecteur à chaque superviseur et un inspecteur des inspecteurs à côté de chaque inspecteur ?
Des caméras sur le lieu de travail ? Bon si tu veux ça. Mais chaque année, des centaines de personnes meurent à cause du trafic. Pourquoi personne n'appelle-t-il pour mettre des caméras sur chaque voiture et à chaque coin de rue ? Le bien-être animal est-il plus important que la souffrance humaine ?
Johan 30 mars 2017
J'ai aussi vu dans le "septième jour" sur la VRT comment le représentant de l'abattoir, je pense un avocat, s'est défendu avec des arguments boiteux et a cité avec désinvolture la main d'écurie. Si les tâches sont clairement définies dans le contrat entre le garçon d'honneur et l'abattoir, alors tout ou partie de la responsabilité peut être transférée au garçon d'honneur. Une décision de justice est ici nécessaire pour savoir si c'est vraiment le cas. Le dernier mot n'a clairement pas été dit à ce sujet.
karel 30 mars 2017
C'est pourquoi les gens devraient partager autant que possible ce genre de messages sur les réseaux sociaux.
Pieter 30 mars 2017
Il est donc très probable que celui-ci ait été mis en place par le groupe Animal Rights.
Cela devrait également être vérifié!
David 30 mars 2017
La déclaration officielle d'Animal Rights : Selon Animal Rights, l'employé infiltré qui a réalisé les images de l'Exportslachthuis Tielt n'était pas un "voleur", mais un "assistant de stand". C'est indiqué dans son contrat, selon l'organisation. La personne en question travaillait par l'intermédiaire d'une agence de placement pour l'abattoir. Il n'occupait aucun poste de direction dans le hangar d'attente de l'abattoir et n'avait donc aucune obligation de réprimander le personnel s'il traitait les animaux de manière incorrecte. (Au fait, complètement à côté de la question... le fait que ces membres du personnel feraient cela confortablement et devant un garçon d'honneur est 10 fois pire.)
queue frisée 31 mars 2017
Super, alors nous avons juste besoin d'obtenir le contrat au-dessus de l'eau
Vous ne pouvez plus répondre.

Que fait le courant
cotations porcs et alimentation

Consultez et comparez vous-même les prix et les tarifs

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login