À l'intérieur : marché aux cochons

Chiffres d'abattage sous le signe de nombreux porcs

14 Septembre 2017 - Wouter Job

Début septembre, les chiffres des abattages aux Pays-Bas, en Allemagne et en France dépassent largement le niveau de l'an dernier. Comment est-ce arrivé? Abonnez-vous à Pigs & Feed Pro et restez informé de l'évolution du marché porcin.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

La semaine dernière (semaine 36), 301.000 300.000 porcs ont été accrochés aux Pays-Bas. C'était la première fois depuis mai que le nombre d'abattages dépassait à nouveau la barre des 2008 36, une limite qui indique une offre abondante. Cette limite n'a pas été dépassée en semaine XNUMX depuis XNUMX. Aucune donnée n'est disponible pour les années précédentes.

Le texte continue sous le graphique.Depuis la semaine 25 (fin juin), plus de porcs ont été abattus aux Pays-Bas qu'en 2016. 

Demandez l'étanchéité des porcelets
La pénurie de porcelets ce printemps n'est donc visible dans aucun champ ni aucune route. La faible disponibilité de porcelets en mars et avril doit donc être vue comme le signe d'une bonne demande. Une demande alimentée par l'optimisme du marché porcin qui actuellement n'est pas détectable.   

2,5

procent

plus d'abattages qu'en semaine 36 l'an dernier

Allemagne
Les abattoirs allemands ont traité 993.655 2,5 porcs, soit une augmentation de 36 % par rapport à l'année dernière. La semaine 2017 en 1 est également supérieure de plus de 5 % à la moyenne sur 97,58 ans. Avec un poids moyen de XNUMX kilos, les cochons font aussi un demi-kilo d'épées que l'an dernier.

Au cours des six premiers mois, l'Allemagne a transformé 26,66 millions de porcs. De ce nombre, 2.02 millions de porcs ont été importés d'autres pays, soit environ 7.1 %. Sur l'ensemble de l'année 2016, le nombre de porcs importés représente 7,8 % du nombre d'abattages. Ces chiffres sont frappants sous le signe de la troupeau de porcs en diminution en Allemagne.  

France
En France également, avec 380.726 2016 porcs abattus, l'offre est importante. Par rapport à 3, les crochets d'abattage ont été remplis de plus de XNUMX % de plus. Soit dit en passant, ce n'est que la sixième semaine que le chiffre des abattages est supérieur à celui de l'an dernier. En raison de la morosité du marché de la viande et de la large gamme, le Prix ​​du porc français dans le rouge depuis des semaines. 

Plus de chiffres du marché ? Visiter le Banque de données

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login