À l'intérieur : marché aux cochons

Un marché porcin stable est le maximum réalisable

17 Novembre 2017 - Wouter Job

Le marché porcin néerlandais est stable depuis 3 semaines consécutives. Est-ce que cela restera le cas et que se passe-t-il sur le marché ?

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Le marché du porc est encore sorti indemne cette semaine. Les cours luttent contre une offre de porcs extrêmement importante, mais parviennent pour l'instant à tenir le coup. Il serait exagéré de dire que c’est un combat difficile, mais l’offre est déprimante. Les commerçants sont toujours confrontés à une offre importante de porcs. 

Il faudra aussi prévoir quelques reports ici et là à la semaine prochaine. D’autres disent que les choses vont mieux et que les porcs sont pour ainsi dire bien placés. Dans l’ensemble, on dit dans toute l’Europe qu’il y a beaucoup de porcs ; qui sont également lourds. "La croissance est bonne", disent les Français. L'Internet Exchange est resté stable vendredi 17 novembre, à 1,48 € le kilo. C’est le signe qu’il existe une demande pour les porcs.

Forcer le marché ne sert à rien 

L'année dernière, à la même époque, le réveil de Noël a commencé en Allemagne et a duré 4 semaines. Il n’est actuellement pas question de répétition des mouvements. Le marché semble désormais mieux loti grâce à la stabilité. Forcer le prix n’est donc pas une option.

Beaucoup de production de viande
La température en Europe pourrait ralentir quelque peu la croissance des porcs à l'engrais et pourrait donc déterminer l'offre. Les températures sont (ou ont été) en baisse en Europe centrale et orientale. Les températures augmenteront à nouveau la semaine prochaine aux Pays-Bas, en Allemagne de l'Ouest et dans le nord de la France.

De chiffres d'abattage élevés permettre aux transformateurs de viande de réaliser une production importante. Au marché de la viande, les jambons et les viandes étaient encore rares la semaine dernière. Les épaules en ont également pris un coup. Dans l’ensemble, un léger recul est attendu sur le porc entier, ce qui permettra aux prix de se stabiliser. En Allemagne, on signale que Noël approche et que beaucoup de viande est transformée.

Comme il y a suffisamment de porcs pour répondre à cette demande, le DCA Exchange Price 2.0 reste à 1,36 € le kilo pour les porcs abattus. Le prix des porcs vivants est également inchangé, mais à 1,07 € le kilo. 

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login