Chiffres annuels 2017

Crochets d'abattage complets à Tönnies et Westfleisch

16 Avril 2018 - Wouter Job

Le chiffre d'affaires de Tönnies a augmenté de plus de 2017 % en 8 pour atteindre 6,9 ​​milliards d'euros. Le nombre d'abattages de porcs a également augmenté de 200.000 20,6 têtes pour atteindre XNUMX millions. Le concurrent Westfleisch a également abattu davantage de porcs l'année dernière.

Le nombre croissant de porcs abattus en 2017 plaît à la direction de Tönnies, car cela va à l'encontre de la tendance du marché. Surtout en Allemagne, l'abattoir a facilement rempli les crochets d'abattage. Au total, le nombre d'abattages de porcs a augmenté de 1 %, en Allemagne, 2,5 % de porcs supplémentaires étaient pendus aux crochets. Plus des trois quarts (16,6 millions) des abattages de porcs ont lieu en Allemagne. Le nombre de bovins abattus a également augmenté.

Le directeur de Tönnies, Andres Ruff, entré en fonction il y a quelques mois, s'est déclaré confiant dans l'avenir lors de la présentation des chiffres annuels. Toutefois, la pression sur le marché de la viande s'est accentuée ces derniers mois. Selon ses propres termes, le leader du marché est bien placé pour poursuivre sa croissance dans les années à venir.

Westfleisch envisage des investissements record 

Chiffre d’affaires record pour Westfleisch
Westfleisch, troisième groupe de viande en Allemagne, a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires record de 2,75 milliards d'euros (+11,4%). L'augmentation du chiffre d'affaires est due à l'augmentation des prix de la viande. En fin de compte, Westfleisch a réalisé une augmentation de son bénéfice de pas moins de 16 %, à 71,3 millions d'euros. Cette augmentation est en partie due au paiement de l'assurance pour le dommages subis à Paderborn (Rhénanie du Nord-Westphalie), où un site a pris feu en 2016.

Tout comme Tönnies, Westfleisch a également enregistré une augmentation des abattages de porcs au cours de l'année écoulée (+2,7% à 8,26 millions). Étant donné que Westfleisch vend 44 % de sa viande hors d'Allemagne, l'abattoir est fortement dépendant des exportations. En Europe, les ventes ont augmenté de 10,5 % l'année dernière. En Chine, en revanche, les ventes ont chuté d'environ 5 %.

Investissement prévu
Maintenant que les dégâts à Paderborn sont réparés, Westfleisch se prépare pour l'avenir. Lors de la présentation des chiffres annuels, l'abattoir a indiqué qu'il prévoyait un investissement record. Même si les détails exacts n'ont pas encore été révélés, on sait déjà que Westfleisch n'investira pas dans nouvelle construction. L'objectif est d'investir l'argent dans la modernisation des abattoirs existants.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Wouter Job

Wouter Baan est rédacteur en chef de Boerenbusiness. Il se concentre également sur les marchés des produits laitiers, du porc et de la viande. Il suit également les développements (commerciaux) au sein de l’agro-industrie et interviewe des PDG et des décideurs politiques.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Actualités les cochons

Tönnies se concentre sur les porcs lourds, mais sur la viande maigre

Actualités Les cochons

L'entreprise de viande Tönnies veut se développer en Afrique

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login