POV veut une recherche de suivi

Les politiciens jugent trop vite les laveurs d'air

4 mai 2018 - Wouter Job - Réaction 1

L'Organisation des producteurs de l'élevage porcin (POV) estime que le ministère de l'Infrastructure et de la Gestion de l'eau souhaite durcir beaucoup trop rapidement les normes d'émission pour les épurateurs d'air combinés. Le POV appelle à des pourparlers avec le secteur d'abord.

Le ministère a apporté des modifications au « Règlement sur les nuisances olfactives et l'élevage » et au « Règlement sur l'ammoniac et l'élevage ». C'est parce qu'à partir d'un rapport récent de Wageningen Economic Research (WUR) montre que cela combiné laveurs d'air beaucoup moins de réduction des odeurs qu'on ne le pensait à l'origine. Les ajustements ont été consultés par le ministère et sont désormais disponibles pour inspection jusqu'au 30 mai.

Pour les laveurs d'air biologiques, le ministère propose de diviser par deux le pourcentage de réduction (à 45 %), de même pour les laveurs d'air combinés. Pour un certain nombre d'épurateurs d'air chimiques, le pourcentage de réduction est plus que divisé par deux (jusqu'à 30 %).

Aucun fondement scientifique
Le POV estime que le ministère travaille trop vite. Selon la présidente du POV, Ingrid Jansen, il y a des commentaires scientifiques à faire sur le rapport. C'est pourquoi elle appelle à des recherches plus approfondies avant que la législation ne soit modifiée. Par exemple, les questions parlementaires (qui ont été posées à la mi-avril) sur le fondement scientifique du rapport n'ont pas encore reçu de réponse.

Jansen estime également que la secrétaire d'État Stientje van Veldhoven ne tient pas compte des investissements réalisés par les éleveurs de porcs ces dernières années. Un éventuel durcissement de la législation serait une évidence pour la poursuite de la durabilité de l'élevage porcin. Le POV appelle donc le ministère à ne pas prendre de décisions hâtives et à engager d'abord des discussions avec le secteur.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Wouter Job

Wouter Baan est rédacteur en chef de Boerenbusiness. Il se concentre également sur les marchés des produits laitiers, du porc et de la viande. Il suit également les développements (commerciaux) au sein de l’agro-industrie et interviewe des PDG et des décideurs politiques.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Réaction 1
de placages 4 mai 2018
Ceci est une réponse à cet article :
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/varkens-feed/artikel/10878456/political-judgments-te-snel-over-luchtwassers][/url]
Cela peut-il être ainsi ?????? Ces dernières années, Wageningen a de plus en plus reçu le nom d'une clique de gauche, et certainement pas (plus) indépendante.
A gauche ou à droite, les paysans doivent être foutus. Rien de plus, rien de moins, en d'autres termes, un État nazi.
Pétri 7 mai 2018
Nous n'étions autorisés à utiliser que des épurateurs d'air approuvés et certifiés qui avaient été approuvés par le ministère. Maintenant, tout d'un coup, ils ne sont plus bons. Comment est-ce possible. Que vaut un certificat ?
Vous ne pouvez plus répondre.

Que fait le courant
cotations porcs et alimentation

Consultez et comparez vous-même les prix et les tarifs

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login