Shutterstock

Fond Danemark

Le nombre de porcs à l'engrais au Danemark est faible

21 mai 2019 - Editeurs Boerenbusiness - Commentaires 2

Malgré le boom de l'élevage porcin danois, les chiffres des abattages devraient à nouveau diminuer. Après une reprise l'année dernière, on s'attend à ce que le chiffre du premier semestre soit inférieur de 3% à celui du premier semestre 2018.

La baisse des chiffres d’abattage est principalement due au faible rendement de 2018 et à l’été chaud. En règle générale, l'industrie porcine danoise atteint une croissance de 2 à 3 % du nombre de porcelets sevrés par truie et par an, mais en raison des facteurs susmentionnés, cet objectif n'a pas été atteint l'année dernière, selon Karsten Flemin, analyste de marché au organisation semi-gouvernementale Landbrug og Fødevarer.

En raison du faible retour en 2018, le cheptel porcin a considérablement diminué. C'est donc 4,4 % de moins qu'en 2018. Le nombre de porcs d'abattage pesant plus de 50 kilos a même diminué de plus de 8 %. Ces chiffres sont basés sur 1.853 XNUMX élevages porcins danois.

Plus de porcelets, moins de porcs à l'engrais
Même si de nouvelles écuries sont construites avec le soutien du gouvernement danois, la tendance à long terme se poursuit. « Depuis des décennies, l'élevage porcin au Danemark produit proportionnellement plus de porcelets destinés à l'exportation et de moins en moins de porcs à l'engrais sont abattus dans le pays. Cela est dû en partie aux réglementations environnementales, ce qui signifie que vous obtenez un rendement par hectare plus élevé. des truies reproductrices que des porcs à l'engrais", explique Flemin. 

Il poursuit : "C'est comparable à la situation aux Pays-Bas. De nouvelles écuries sont ajoutées, mais autant d'entreprises obsolètes ferment leurs portes. En raison des prix structurellement plus élevés, encore plus de porcelets seront exportés vers l'Allemagne et la Pologne. Jusqu'à présent le record est de 14,6 millions de porcelets en 2018. »

Boom économique
Tout comme aux Pays-Bas, l'industrie porcine danoise considère également la marge structurellement modifiée comme le salut du secteur. Dans le journal Jyllands Posten, John Jensen, analyste de marché et économiste agricole chez Agro Markets, rapporte cette semaine que la peste porcine africaine se propage non seulement en Chine, mais dans toute l'Asie. "Cela crée ici un boom économique dont nous avons un besoin urgent. Après tout, il faudra des années avant que la population porcine en Asie ne soit reconstituée." 

Danish Crown a augmenté la semaine dernière le prix du porc de 30 øre à 11,40 couronnes danoises : une augmentation de 13,4 cents à 1,53 € par kilo de poids abattu (catégorie de poids de 70 à 95 kilos). Il s’agit de la plus forte augmentation hebdomadaire des prix depuis 2 ans. 

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 2
Jpk 22 mai 2019
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/varkens/artikelen/10882552/number of porcs de boucherie au Danemark est peu ensemencé[/url]
Passons à 2.50 par kg pour le porc. Si cette belle chose peut arriver, alors ce secteur a le droit et la raison d'exister sans subventions.
bord 22 mai 2019
Le manque de perspective provoque un rétrécissement
Vous ne pouvez plus répondre.

Que fait le courant
cotations porcs et alimentation

Consultez et comparez vous-même les prix et les tarifs

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login