Shutterstock

intérieur Les cochons

Les prix du porc ralentissent

6 mars 2020 - Wouter Job - Réaction 1

Après une semaine de hausse des prix sur le marché du porc, le calme revient. Pourquoi une note encore plus élevée n’est-elle pas possible ?

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Le cours du VEZG stagne cette semaine à 2,02 € le kilo. Cela met fin à la hausse des prix de ces dernières semaines. Malgré l'offre de porcs allemande toujours limitée, une cotation plus élevée n'est plus possible. Cela est dû à la résistance considérable des grands abattoirs allemands. 

Selon les abatteurs, la hausse des prix ne « correspond » pas à l'incertitude qui règne sur le marché mondial à cause du coronavirus. De plus, les ventes européennes de viande sont faibles à cette période de l’année. L'Internet Exchange a réagi aujourd'hui (vendredi 6 mars) et a perdu 2 centimes à 2,09 € le kilo.

Gamme légèrement plus large
Aux Pays-Bas, l'offre de porcs est décrite comme « légèrement plus importante » que les semaines précédentes. Cela peut être dû à la réduction des activités d'abattage lors de certaines fêtes. Dans l’ensemble, le marché semble un peu plus tiède que les semaines précédentes. Aucun commerçant n'a opté pour une cotation plus élevée sur DCA-Markets cette semaine. Le prix d'échange DCA reste donc le même à 1,92 € le kilo pour les porcs abattus. Le prix du porc vivant reste à 1,55 € le kilo.

Voir la dernière liste ici.

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login