Shutterstock

intérieur Les cochons

Que fera le marché canadien du porc?

24 mars 2020 -Chanti Oussoren

Le marché canadien du porc connaîtra des fluctuations cette année, s'attend le ministère de l'Agriculture des États-Unis (USDA). Le cheptel porcin va diminuer, mais le nombre d'abattages va en réalité augmenter, selon le rapport USDA GAIN.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Dans le rapport, l'USDA s'attend à ce que le cheptel porcin diminue de 2020 % en 1 en raison d'un stock de truies de départ plus petit. Une légère augmentation de la fertilité des truies évitera un déclin encore plus rapide du cheptel porcin.

Porcs vivants
Les importations canadiennes de porcs vivants devraient diminuer de 50 % en raison de la fertilité croissante des truies nationales. La réduction de la mortalité des porcelets due au virus PEDv, grâce à de meilleurs protocoles de biosécurité, réduira également les importations.

L'USDA s'attend à une tendance à la hausse des exportations de porcs. Les exportations de porcs devraient se redresser à mesure que la province canadienne du Manitoba se remet de l'épidémie de DEP. Le Manitoba produit beaucoup de porcs destinés à l'Amérique. Même si ces relations commerciales se poursuivront, les exportations d'animaux vivants vers les États-Unis devraient diminuer de 2 %. La demande de porcs en provenance des États-Unis diminuera parce que l’offre nationale de porcs augmentera.

Des chiffres d’abattage en hausse
Le nombre d’abattages devrait augmenter en 2020. Une augmentation de 1 % est attendue. Cette augmentation aura lieu malgré une diminution attendue du cheptel porcin. Étant donné que moins de porcs sont perdus à cause de la maladie, le nombre d'abattages va augmenter.

La production porcine devrait atteindre 2 %. Cette augmentation est due à l'augmentation du poids par porc abattu. L’utilisation des capacités d’abattage continuera de s’améliorer lentement, soutenue par de solides perspectives d’exportation de porc.

Porc
Les exportations canadiennes de porc ont augmenté en 2019 en réponse à la demande chinoise. Les foyers de PPA en Chine ont considérablement accru la demande de viande de porc. Le pays n’étant pas encore exempt du virus, les importations vont se poursuivre. Cette demande soutiendra une augmentation des exportations de porc canadien et les volumes d'exportation devraient augmenter de 2020 % en 7.

L'USDA s'attend également à une augmentation des importations de porc. Une augmentation de 5% est prévue. Cette augmentation repose sur le fait que le Canada devra continuer de répondre à la demande intérieure tandis que les exportations de porc augmentent.

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login