Shutterstock

Actualités aliments composés

Diminution du cheptel, l'utilisation d'aliments composés diminue

18 mai 2020 - Jorine Cossé - Réaction 1

L'année dernière, les éleveurs néerlandais ont donné à leurs animaux 1,8 % d'aliments composés en moins qu'en 2018, selon les derniers chiffres de Nevedi. La diminution dans la plupart des secteurs est causée par une diminution du cheptel.

Au total, 11,9 millions de tonnes d'aliments composés ont été vendues aux Pays-Bas en 2019. En 2018, c'était encore plus de 12,1 millions de tonnes. Nevedi explique la contraction sur la base des chiffres du recensement de mai de Statistics Netherlands. Cela montre que le cheptel diminue aussi bien chez les bovins que chez les volailles et d'autres groupes d'animaux.

rétrécissement
Selon le décompte de mai, le nombre de bovins a diminué de 3 % par rapport à l'an dernier. Cela se reflète dans une moindre mesure dans les ventes d'aliments composés. On estime que la baisse des aliments composés est en partie due au fait que les éleveurs laitiers donnent plus de concentrés par animal afin de générer ou de maintenir une production élevée. Au total, 4,14 millions de tonnes d'aliments composés ont été vendues en 2019, soit 0,22 million de tonnes de moins que l'an dernier.

On note également une diminution du cheptel avicole, notamment en volailles de ponte. Selon Nevedi, cela a à voir avec la baisse des prix des œufs. Incidemment, cela ne doit pas être dû à la détérioration de la situation du marché, car la situation est moins défavorable pour les poulets de chair et là aussi, il y a une petite baisse.

Aliments pour porcs
Il y a une contraction chez les porcs, mais moins que prévu. Cela est en partie dû aux pénuries en Asie dues à la peste porcine africaine et à la crise corona. Selon Nevedi, la baisse des ventes d'aliments composés est causée par un certain nombre d'élevages porcins qui ont cessé d'utiliser une quantité relativement importante d'aliments composés par rapport aux aliments liquides et aux aliments simples secs et riches en humidité.

Cette année, les ventes se sont élevées à 4,327 millions de tonnes d'aliments composés pour la filière porcine. En 2018, 4,421 millions de tonnes d'aliments composés ont été vendues.

Perspectives
Bien que 2020 soit une année spéciale en raison de la crise corona, Nevedi pense que la tendance à la baisse qui a commencé se poursuivra. Ils estiment qu'il n'est pas possible de faire une déclaration ferme.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Jorine Cossé

Éditeur chez Boerenbusiness qui étudie les marchés du lait, du porc (viande) et de l'alimentation animale. Jorine analyse hebdomadairement le marché du fourrage grossier et périodiquement le marché des aliments composés.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Réaction 1
Abonné
Roulade 18 mai 2020
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/varkens/ artikel/10887320/rétrécissement du bétail, l'utilisation d'aliments composés est en baisse[/url]
donc si je comprends bien, la production d'aliments composés est lue à partir du comptage mei ???? c'est à dire basé sur "rien" du tout !!!

la même idée que les droits des porcs...... n'est VRAIMENT PAS nette par rapport au nombre réel d'animaux.

mais vous avez encore un morceau à écrire comme ça..........
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login