Groupe alimentaire Vion

Actualités Crise de la couronne

Vion fait pression pour tester et étendre son approche

26 mai 2020 - Jorine Cossé

Vion Food Group a annoncé qu'il prendrait immédiatement des mesures supplémentaires pour réduire le nombre d'infections corona sur ses sites. L'entreprise veut, entre autres, tester le personnel pour le virus à plusieurs reprises.

Vion ne juge pas nécessaire de fermer les abattoirs, surtout maintenant qu'ils proposent de nouvelles mesures. Avec ces mesures, le géant de la viande veut tout mettre en œuvre pour maintenir l'approvisionnement en viande. Le PDG Ronald Lotgerink a déclaré hier dans le talk-show Beau que Vion est d'accord avec le ministre Schouten. "Nous mettons en œuvre toutes les mesures que Mme Schouten a demandées depuis mars, mais les mesures ne suffisent pas. Le ministre a donc raison de dire que des mesures supplémentaires sont nécessaires", déclare Lotgerink.

Mesures supplémentaires
Vion appelle donc le GGD, le GHOR et le Conseil de sécurité à tester préventivement tous les employés de Vion pour le virus à plusieurs reprises. De plus, le transformateur de viande met volontairement à disposition toutes les données disponibles sur la conformité et la surveillance de ses propres protocoles corona.

Vion a examiné ses propres mesures et les a ajustées si nécessaire. Par exemple, elle aimerait pouvoir réaliser une analyse des risques afin de durcir encore les mesures si nécessaire. L'entreprise souhaite également prolonger les heures de travail pour éviter les contacts mutuels entre les employés, tandis que des bus plus grands sont utilisés pour le transport et que la situation à domicile est également examinée.

L'analyse des conditions de vie des salariés devrait apporter une contribution importante à la maîtrise de la contamination. De plus, Vion renforce ses propres règles d'hygiène, par exemple en rendant les masques faciaux obligatoires dans les lieux de travail densément peuplés.

Plus de tests déjà demandés
Il est frappant, cependant, qu'il y ait déjà eu des voix du secteur de la viande selon lesquelles davantage de tests doivent être effectués, mais que cela n'a pas été entendu. Après les premières infections sur le site de Scherpenzeel, les employés ayant des plaintes ont été immédiatement testés, en consultation avec le GGD. Les employés sans plainte pourraient continuer à travailler sans être testés, avec le risque qu'ils puissent infecter d'autres employés.

Vion n'a rien à cacher, dit Lotgerink et est ouvert à l'amélioration de ses protocoles corona. Lotgerink souligne donc à plusieurs reprises que Vion et ses employés respectent déjà strictement les mesures actuelles. 

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Jorine Cossé

Éditeur chez Boerenbusiness qui étudie les marchés du lait, du porc (viande) et de l'alimentation animale. Jorine analyse hebdomadairement le marché du fourrage grossier et périodiquement le marché des aliments composés.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Actualités Les cochons

Vion a en partie perdu sa licence d'exportation hors UE

Analyse Les cochons

Comment Vion s'ouvre soudainement sur le départ allemand

Actualités Les cochons

Vion envisage de se retirer davantage d'Allemagne

Actualités Les cochons

Vion va-t-il également se réorganiser aux Pays-Bas ?

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login