Joa Souza / Shutterstock.com

intérieur Les cochons

Attentes partagées sur le cheptel porcin chinois

29 mars 2021 -Chanti Oussoren

Malgré le fait que la Chine est toujours aux prises avec des épidémies de peste porcine africaine (PPA), le cheptel porcin domestique progresse. Selon le ministère chinois de l'Agriculture, le cheptel porcin est en croissance et il y a plus de truies dans le pays. Cependant, les attentes sont fortement partagées quant à la reprise des capacités de production.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Malgré de nouvelles mutations de la PPA, la Chine reste très optimiste quant à la reconstitution du cheptel porcin domestique. Le gouvernement a récemment annoncé que le nombre de porcs augmentait à nouveau et que la capacité de production augmentait également. Le nombre de truies reproductrices a augmenté de 1,1% en janvier et de 1% en février. Le cheptel de truies est 34% au-dessus du niveau de février 2020 et à 95% du niveau pré-AVP.

Selon les estimations, le cheptel porcin domestique total compte actuellement environ 400 millions de têtes. Le nombre d'abattages officiels en février était d'environ 14,24 millions, soit une augmentation de pas moins de 71,2% par rapport à la même période de l'année dernière. Le ministère s'attend même à ce que les abattages de porcs au premier semestre 2021 soient supérieurs d'environ 65 % à ceux de l'année dernière.

Prix ​​​​du porc
Le prix du porc chinois est en baisse depuis fin janvier de cette année. En seulement 2 mois, le prix moyen a baissé de 0,90 € le kilo pour atteindre 3,68 € à la mi-mars. Le prix est donc au plus bas depuis mars de l’année dernière.

Les prix du porc sont peut-être en baisse, mais cela a également été le cas en septembre dernier. Le prix du porc était alors tombé à 3,77 euros, avant de remonter à 4,58 euros en janvier.

Changer les attentes
Ce n’est pas la première fois que la Chine déclare qu’elle est sur la bonne voie pour reconstituer son cheptel porcin. Le pays avait précédemment annoncé que la capacité était revenue à 90 % des niveaux d'avant l'AVP, mais les analystes du secteur ont sérieusement remis en question cette affirmation et ont déclaré que la reprise du système d'élevage en était encore à ses balbutiements.

Cette fois encore, les analystes du secteur se montrent sceptiques quant aux attentes du ministère chinois. Les prix des porcs sont peut-être en baisse, mais ceux des porcelets ne montrent pas encore de signes de relâchement et sont même en hausse. Les analystes y voient un indicateur de pénurie et s'attendent donc à une reprise plus lente des capacités de production. De plus, la PPA rôde toujours et des foyers de virus sont toujours signalés. Tant que le virus circulera, il constituera une menace pour le cheptel porcin.

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login