Shutterstock

Actualités Nouvelle association professionnelle

La crise rassemble la filière porcine belge

20 Octobre 2021 - Wouter Job

Le secteur porcin en Belgique s'unit. Diverses parties ont signé hier (19 octobre) une déclaration d'intention pour la création d'une nouvelle organisation professionnelle. L’objectif est de sortir ensemble plus forts de la crise. La collaboration est le maître mot, les politiciens prenant les devants.  

La nouvelle organisation professionnelle couvre tous les maillons de la chaîne. Les organisations agricoles, le Syndicat Général des Agriculteurs et l'Union des Agriculteurs, la Fédération Belge de la Viande et l'Association Belge de l'Alimentation. Ces parties couvrent l'industrie de l'alimentation animale, la production primaire et les abattoirs. Le commerce de détail s’y conforme également. 

Le rôle du gouvernement est également frappant. Par exemple, l'organisation de l'association professionnelle est entre les mains de Hilde Crevits, la ministre flamande de l'Agriculture et de l'Alimentation. L'intérêt commun des différents maillons est de lutter contre la crise.

Combattre la crise
Le ministre flamand de l'Agriculture parle d'une grave défaillance du marché dans le secteur porcin. Elle mentionne un cocktail de facteurs qui sous-tendent cela. En septembre 2018, la peste porcine africaine (PPA) est apparue de manière inattendue chez nos voisins du sud et la situation s’est depuis dégradée.

En raison des interdictions d'exportation imposées, la Belgique n'a pas pu bénéficier de la forte demande chinoise de viande de porc ces dernières années. Ensuite, la crise du coronavirus a pris fin et les prix des aliments pour animaux ont également fortement augmenté ces derniers mois. Les bénéfices sont donc soumis à une forte pression. 

Durabilité et concepts de marché
Combattre la crise est l’objectif à court terme. L’organisation professionnelle souhaite alors développer une vision tournée vers l’avenir pour plus de perspective. Les points clés sont la durabilité et la création de valeur ajoutée à travers les concepts de marché, qui sont des thèmes quelque peu prévisibles.

Au niveau flamand, 16 millions d'euros ont été récemment débloqués pour donner un peu de répit aux éleveurs de porcs concernés. Crevits espère également un soutien européen, mais l'eurocommissaire Janusz Wojciechowski ne semble pas intéressé par cela. L'objectif est que l'organisation professionnelle devienne opérationnelle en novembre.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Wouter Job

Wouter Baan est rédacteur en chef de Boerenbusiness. Il se concentre également sur les marchés des produits laitiers, du porc et de la viande. Il suit également les développements (commerciaux) au sein de l’agro-industrie et interviewe des PDG et des décideurs politiques.

En savoir plus sur

Filière porcine belge
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login