BB TV : Marieke Toonders

Producteur accablé de manière disproportionnée par le plan phosphate

10 Augustus 2017 - Editeurs Boerenbusiness - Commentaires 12

Le juge a de nouveau décidé que 200 producteurs laitiers n'avaient pas à réformer les vaches pour le moment. Marieke Toonders, avocate chez Linssen Advocaten, représente 140 des 200 agriculteurs qui sont allés en justice pour le plan de réduction des phosphates.

Elle explique le verdict, donne des conseils sur le test léger de l'Agence néerlandaise des entreprises (RVO.nl) et envisage l'appel en septembre.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cette vidéo ? Faites le nous savoir
commentaires
Commentaires 12
DD 10 Augustus 2017
Ceci est une réponse à cet article :
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/video/bb-tv/video/10875504/groener-disproportionate-belast-in-phosphateplan][/url]
Le producteur aurait pu savoir que « quelque chose » arrivait pour freiner la croissance au-delà du quota. Si le non-producteur doit désormais remettre un supplément du fait du producteur, c'est aussi disproportionné !! Espérons que Van Dam gagnera le référé le 18 septembre et nous serons tous coupés proportionnellement.
Peter 10 Augustus 2017
L'obligation financière irréversible est le risque de l'entrepreneur !!
Ou cela ne s'applique-t-il qu'aux soi-disant grands méga garçons !!!

Chaque éleveur laitier a une obligation financière irréversible, même si elle a été conclue (par exemple 10 ans plus tôt) avec sa propre entreprise.
Fermier Spieker 11 Augustus 2017
Tout à fait d'accord Pierre,
Il y a beaucoup de choses folles qui se passent dans l'industrie en ce moment. Avec Campina ouvrant la voie pour sauver les grands agriculteurs intensifs (membres du conseil d'administration) des coûts élevés d'élimination du fumier...
Une disgrâce, et un criminel administratif !
jp 11 Augustus 2017
nous avons toujours le même nombre de vaches laitières qu'avant l'introduction du quota laitier l'étable date de 1972, avec un peu moins de 60 places pour les vaches laitières, il y a probablement plus de collègues qui ont aussi peu ou pas grandi, mais qui ont quand même un revenu avec ce numéro jusqu'à leur retraite.
nous devons maintenant renoncer à 8.3 % ou même plus pour les producteurs, ce qui rend nos revenus encore plus bas, par rapport à encore plus de règles et de charges.
Devrions-nous désormais également engager des avocats en lin ?
Boelenham 11 Augustus 2017
Comment était la remise sur les droits de phosphate de porc il y a 21 ans, 15% avec la perspective de 10% supplémentaires, pas une seule personne sauf les éleveurs de porcs qui ont versé une larme LTO ÉTAIT POUR, ne soyez pas pathétique maintenant, ne pleurnichez pas les gens
diplômé 11 Augustus 2017
Pourquoi les non-cultivateurs doivent-ils fleurir pour ces gros cous.
Je pense que chacun devrait donner le même montant et ensuite chacun pourra le remplir à sa manière. C'est pour tout le monde à porter sinon vous avez fait quelque chose de mal. La plupart des cultivateurs rapides ont agi en toute connaissance de cause. Tu ne devrais pas mettre ça dans l'assiette de quelqu'un d'autre.
Shorty 11 Augustus 2017
tout à fait d'accord toi. nous ne l'avons pas causé, mais nous encaissons les coups les plus durs.
burke 11 Augustus 2017
Vous pouvez toujours vous soumettre à toutes ces lois et réglementations, mais une fois suffit. Ils ne veulent pas non plus enlever des espaces aux non-producteurs, mais simplement renverser ces plans. Il reste encore beaucoup de place. C'est juste de la paperasse. Le plafond a juste besoin d'être étiré pour commencer avec l'exportation et ajouter des avantages bex
piet 11 Augustus 2017
quel non-sens, vous courez un risque lorsque vous investissez.
c'est maintenant aux dépens de l'agriculteur qui n'a pas produit de surplus.
andré vw 11 Augustus 2017
Qui veut répondre à la déclaration suivante.

Un petit nombre d'éleveurs compromettent le plan de réduction des phosphates.

Les éleveurs non-ayants droit peuvent-ils récupérer les éventuels dommages qu'ils pourraient avoir auprès des éleveurs ayants droit ?
(La plupart des laiteries ont voté démocratiquement la mise en place d'un plan de réduction des phosphates)

Qui sait peut le dire.
Abonné
Ronnie 11 Augustus 2017
il y avait aussi une réglementation sur la pénurie de droits de porc à l'époque.
C'était également nécessaire, sinon trop de gens tomberaient.
C'est dommage qu'ils n'aient pas trouvé un meilleur plan. Je ne comprends toujours pas combien de contremaîtres ont accepté cela. Tout s'effondre sans une bonne base.
De ma part, la dérogation sera supprimée, du moins pour tout le monde sur un pied d'égalité.
étain 11 Augustus 2017
Vous n'avez pas eu le temps de répondre ?
SKS 11 Augustus 2017
De la merde vient la merde.
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Actualités L'azote

Azote et phosphate au-dessus du plafond renforcé d’ici 2025

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login