BB TV : Jan Cees Vogelaar

"Rendre les droits de production interchangeables"

23 Novembre 2017 - Editeurs Boerenbusiness - Commentaires 51

"Les producteurs laitiers disposant de suffisamment de terres sous leur ferme devraient avoir la possibilité d'acheter des droits pour les porcs." C'est ce que préconise l'ancien producteur laitier et directeur d'exploitation Jan Cees Vogelaar.

Il a calculé que le cheptel bovin pourrait augmenter de 300.000 3,3 têtes en réduisant l'élevage porcin de XNUMX millions d'animaux.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cette vidéo ? Faites le nous savoir
commentaires
Commentaires 51
Jean 23 Novembre 2017
Ceci est une réponse à cet article :
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/video/bb-tv/video/10876659/make-production rights-exchangeable][/url]
il y a aussi de nombreux producteurs laitiers qui ne sont pas liés à la terre et des bouchons qui peuvent vendre des droits aux producteurs laitiers disposant de suffisamment de terres. cela laisse plus de place aux cultures arables et au fumier de porc.
Abonné
Hendriksen 23 Novembre 2017
Un autre crieur.
Tout dans l'intérêt de l'éleveur laitier.
Lisez sur mes lèvres : Il n'y a pas d'échange !!
Ce n'est pas pour rien qu'un plafond de phosphate par secteur a été fixé dans la loi sur le fumier.
Échanger, c'est juste brasser de la merde et ne se traduit pas par moins de phosphate.
roupillon 23 Novembre 2017
Le secteur porcin peut-il acheter les vaches en période de prospérité ?
Hertha 23 Novembre 2017
Grand plan, éleveur de porcs peut décider par lui-même.
Abonné
Hendriksen 23 Novembre 2017
D'ailleurs, où sont ces laiteries boiteuses censées aller avec le lait.
Ils ont déjà peur de l'année prochaine.
producteur laitier 23 Novembre 2017
Je me demande si cet homme l'a eu, il est temps qu'il quitte la scène au lieu de causer des ennuis
Si le marché le permet, chaque producteur laitier devrait ajouter un peu et sinon moins
Laissez les cloisons entre
Donc pas interchangeables, laissez chaque secteur faire son truc
Pourquoi plus de vaches, après tout, la traite en 2017 est beaucoup plus amusante qu'en 2015 ou 2016 en termes de prix
brabantia 23 Novembre 2017
Je pense que c'est un excellent plan et qu'il résout immédiatement beaucoup de problèmes.

1. Les droits de phosphate ne deviendront pas si ridiculement chers
2. La filière porcine peut se réorganiser chaleureusement.
3. L'entrepreneuriat reste intact aux Pays-Bas
4. Le Brabant résout son problème
5. Répartition équitable des problèmes au sein de l'agriculture aux Pays-Bas.

Je pense que de nombreux éleveurs de porcs espèrent secrètement que cela sera rendu possible.
Les prix qui sont actuellement payés pour les droits de phosphate (en chassant les intermédiaires !) saperont la position concurrentielle de l'élevage laitier néerlandais. Cela s'est déjà produit dans le secteur porcin. Rendre cela interchangeable aidera les deux secteurs.
Bertus 23 Novembre 2017
Vous pouvez le dire, mais il y a quelqu'un ici qui est au moins calculé. Et sortez des sentiers battus. Rien ne vient des LTO parce qu'ils veulent être amis avec tout le monde et servir plusieurs seigneurs.

Enfin quelqu'un qui dit tout haut, ce que tout le monde pense.
Bob 23 Novembre 2017
Il y aura de nombreux éleveurs de porcs qui penseront que c'est un bon plan, mais laissez les bons éleveurs de porcs tranquilles.
De cette façon, vous le détruisez, cela ne peut pas être l'intention
Abonné
Ronnie 23 Novembre 2017
À l'exception de quelques éleveurs de porcs (apparemment avec une très grande gueule), la grande majorité des éleveurs de porcs y sont favorables (faites un sondage). Il m'est incompréhensible que Bruxelles fasse la moyenne entre les secteurs, mais une entreprise mixte n'a pas le droit de faire son propre choix.
Après tout, il s'agissait de phosphate et non de protection du marché.
TDW 23 Novembre 2017
C'est une bonne proposition de Jan Cees Vogelaar, nous en avons une vraie ici
situation gagnant/gagnant dans l'élevage : les droits porcins des bouchons ne doivent alors pas être cédés pour rien aux gros restants qui n'en ont jamais assez.
Jupe 23 Novembre 2017
Ce que je dis plus longuement, c'est que le but ultime est de jeter toute l'agriculture intensive par-dessus la clôture aux Pays-Bas. Le 'citoyen' est ignorant et donc complètement sous l'emprise de groupes écologistes qui n'ont qu'un seul but ultime.
bert 23 Novembre 2017
Fixons d'abord à zéro le flux de subventions à l'élevage laitier. Alors le prix des droits de phosphate chutera fortement et l'exploitation porcine pourra alors racheter les droits laitiers.
Abonné
Ronnie 23 Novembre 2017
J'ai peur que nous soyons trop tard maintenant. Malheureusement, les Pays-Bas agricoles sont régis par les intérêts de chacun.
Fier 23 Novembre 2017
Enfin un moment tranquille d'explication de la part de quelqu'un qui a des connaissances.
L'élevage porcin a également trop peu de successeurs dans le futur. Son contenu de rétention et de calcul semble plus positif que ce qui sort des autres bouches. Quoi qu'on en pense aux Pays-Bas. Nous avons des terrains de haute qualité par rapport à et sur de nombreuses autres parties du monde. À qui donnons-nous des aliments / des protéines dignes d'aliments! Bien sûr, tout ne doit pas venir des Pays-Bas. Malheureusement à la fin il oublie que nous / L'élevage porcin dans les années 80 90 obtenait la dérogation à l'époque. Mais une fin très positive. Top Maintenant, le reste des réalisateurs espèrent qu'ils regarderont et écouteront mieux à l'avenir ET ENTENDRONT cela.
Teun 23 Novembre 2017
@ Ronnie.
Je ne sais pas d'où vous tenez cette sagesse selon laquelle « tous les éleveurs de porcs » veulent vendre leurs droits. J'en connais beaucoup, mais je n'en ai pas encore entendu dire que les droits devraient être interchangeables.
hans 23 Novembre 2017
Vogelaar et Hogenkamp ont trouvé il y a quelques années des justifications approfondies où la plupart se retrouvent coincés dans des cris simplistes comme le glas et sans valeur. Maintenant que le creux des prix dans le secteur porcin a recommencé et sera plus intense qu'avant (à cause du pic extrême), le nouveau conseil POV devra également compter. Sinon, d'autres le feront pour vous.
anne 23 Novembre 2017
pourquoi ne pas rencontrer; convertir un total d'un million de droits de porcs en vaches.
et rencontre; vendre ainsi un maximum de 300 droits porcins par éleveur de porcs
Abonné
par les pairs 23 Novembre 2017
Pourquoi pas 250000 XNUMX vaches en moins, c'est aussi résolu !
Chacun peut-il retourner dans son secteur
Abonné
Ronnie 23 Novembre 2017
@Teun, laissez le POV organiser un vote parmi les éleveurs de porcs, j'accepterai le résultat.
Mais toi aussi?
Abonné
Ronnie 23 Novembre 2017
C'est spécial en soi, le producteur laitier a hâte de nous donner ses derniers sous. Et nous le rejetons négligemment et nous nous mettons au travail avec une proposition sans valeur du POV.
Herman 23 Novembre 2017
Si maintenant nous assainissons 50% de l'élevage intensif (volaille), le problème sera résolu.
Et je lis ça et là que les paysans peuvent faire ce qu'ils veulent de leur terre, d'abord que la terre appartient à la banque, mais ce qui est beaucoup, beaucoup plus important c'est que la merde et donc la pollution ne reste pas sur le land , il va partout où nous ne le voulons pas, et heureusement, nous les citoyens avons quelque chose à dire à ce sujet.
hans 23 Novembre 2017
le pov n'est que pour les stayers et ils veulent des droits bon marché
poignard 23 Novembre 2017
Pourquoi l'assainissement à froid de la filière avicole Herman@ ?? Que vous ont-ils fait ? Le secteur de la volaille n'a aucun problème, que le fumier ne se retrouve pas sur le sol aux Pays-Bas. C'est le seul secteur qui n'a pas de problème de fumier et vous souhaitez le nettoyer à froid ?
L'assainissement à chaud est autorisé, vous ne pouvez le faire qu'en jetant les cloisons pendant quelques mois. Les habitants de La Haye sont occupés par cela. (secret public)
Abonné
Ronnie 23 Novembre 2017
@Herman, ne prenez pas au sérieux toutes les histoires à la mode.
Jan Veltkamp 23 Novembre 2017
Si Bruxelles refuse la dérogation, le problème sera également résolu au sein même de l'élevage laitier. C'est trop fou pour les mots qu'un éleveur bovin soit autorisé à utiliser plus de fumier qu'un agriculteur arable, alors qu'en moyenne le rendement par HA est plus élevé.
Hans 23 Novembre 2017
En effet, si le POV organise un vote parmi les éleveurs de porcs, la libération ne sera plus un problème et de nombreux problèmes seront résolus.
Cochon 23 Novembre 2017
Ce dernier Hans serait le meilleur, mais la puissance augmente aussi pour les stayers.
Maintenant que de plus en plus d'articles sont publiés sur ce sujet et sont donc de plus en plus connus des personnes qui suivent moins l'actualité, je pense que la volonté augmente également chez les politiques et les organisations, et le POV se coince de plus en plus .
Théo 01 23 Novembre 2017
Super plan. Surtout dans la perspective de la fin du régime des bouchons.
J'espère que le pov arrivera à un moment donné. Et pas seulement représenter les intérêts des grands stayers.
guppy 23 Novembre 2017
Vendez-vous toujours vos droits de porc à un éleveur de porcs et achetez-vous à nouveau vos droits de vache, quel est le problème, tous les secteurs continuent d'exister aux Pays-Bas.
Abonné
agriculteur 23 Novembre 2017
Une fois converti, encore plus d'azote pénètre aux Pays-Bas et le fumier de vache est moins facile à traiter. Les éleveurs de porcs avec beaucoup de terres doivent également simplement acheter des droits, et les précurseurs de la transformation doivent désormais également acheter des droits.
Chauffeur point de vue 23 Novembre 2017
c'est un bon plan qui se calcule bien. Et politiquement, je pense que c'est assez léger aussi
berg 23 Novembre 2017
le pov n'a d'œil que pour les gros crieurs, je suis sûr que s'il y a un échange, de nombreux éleveurs de porcs commenceront à compter et choisiront des œufs pour leur argent, donc pour une remédiation chaude au lieu d'une glace froide, mais janssen pense qu'elle doit décider pour nous je dis tard laissons nous libres de nos choix et n'ecoutons pas ces vautours qui veulent acheter nos entreprises pour presque rien dans les mauvais moments
petit survivant 23 Novembre 2017
J'espère qu'il y a un soutien pour cela. Je regarde avec envie les prix des droits de phosphate. si je le convertis en porc, je peux arrêter demain sans dette. POV écoute ça et fais en sorte que ça se produise
Frits 23 Novembre 2017
Petit survivant le pov c'est que pour les grands garçons
Peter 24 Novembre 2017
Jan Cees en tant que lobbyiste pour Netwerk Grondig, vous savez ; le club des et pour les grands propriétaires.
Jean 24 Novembre 2017
c'est très simple:

après l'introduction des droits de phosphate, les vaches quittent les zones excédentaires pour les zones extensives. Les fermes laitières qui ne sont pas liées à la terre vendent la terre à d'autres fermes laitières qui ne sont pas liées à la terre afin qu'elles aient à nouveau des perspectives de croissance. D'ici 5 ans, grâce aux droits sur les phosphates, toutes les exploitations laitières seront à terre. Pour grandir ensuite, il faut un minimum supplémentaire de 30 à 40 mille euros pour chaque vache (terre, vache, étable, droits, cheptel) et la croissance sera minime.

En raison de la conversion massive des droits des porcs en droits des phosphates, la transition vers l'élevage laitier basé sur les terres ne décollera pas.
Abonné
queue frisée 24 Novembre 2017
Quelle salope myope ici.
Veuillez lire attentivement ce que vous écrivez : un grand éleveur de vaches est un entrepreneur (qui a besoin d'aide en raison de sa mauvaise décision) et un grand éleveur de porcs n'est jamais assez grand pour rester ?
Au fait : Nice pour l'éleveur de porcs récemment retraité, soit dit en passant. 100 euros pour les droits du cochon et 300 euros l'année prochaine ?
poignard 24 Novembre 2017
Vous rendez-vous compte que le phosphate de volaille peut sauver le secteur laitier ? Ne coûte presque rien. Je dis cloisons.
Abonné
Dirk 24 Novembre 2017
Ça y est Dirk, tire.
Ensuite, à Terre-Neuve-et-Labrador, nous nous noierons au moins une fois dans du lait et de la merde de vache et les choses seront nettoyées en un rien de temps.
Heureusement, les agriculteurs ne déterminent pas eux-mêmes la politique (désolé, je suis aussi un éleveur laitier)
sceptique 24 Novembre 2017
Ce serait bien pour de nombreux éleveurs de porcs, qui continuent d'avoir plus d'électricité, et d'autres installations sanitaires plus chaudes, mais oui, le top POV avec les grands barons du porc préfère laisser les petits mourir de faim jusqu'à ce qu'ils reçoivent une aumône.
Combien de temps le POV peut-il continuer à ignorer cela ?????
récompenser 24 Novembre 2017
l'idée de convertir au maximum 1 million de droits de porcs en vaches.
et accepter de vendre un maximum de 300 droits par éleveur porcin à un éleveur bovin. est d'apporter un plus à tous les éleveurs de porcs.
mais les agriculteurs se donnent quelque chose? qui reste à inventer.
Bert 24 Novembre 2017
Si cela réussit, le prix des droits de porc doublera et la valeur des droits de phosphate chutera de 75 %.
L'argent peut-il être utilisé pour le bien-être des animaux au lieu de l'air
fermier simple 24 Novembre 2017
Marquez simplement 10 % de tous les droits de porc et rendez-les interchangeables si nécessaire. avec crémage. Il y a tellement d'éleveurs de porcs avec des écuries désuètes qui veulent s'arrêter et un grand nombre de nouvelles étables qui ne sont jamais complètement. Il s'agit tout simplement d'une opportunité unique pour chacun. Les droits porc échangeables peuvent aller jusqu'à 400 euros et les autres droits porc à 200. Il est également agréable pour le stayer d'avoir une plus-value de disons 5000 droits de 100 euros supplémentaires.
en bas 24 Novembre 2017
queue frisée,
"Au fait : sympa pour l'éleveur de porcs qui vient d'arrêter. 100 euros pour les droits du porc et 300 euros l'an prochain ?"

J'ai acheté il y a un mois des actions d'Air France/KLM pour 14 € et elles valent maintenant moins de 12 €. Où puis-je récupérer la moins-value ?

Bref, ce n'est pas un argument.
Jean 24 Novembre 2017
Quelqu'un peut-il m'expliquer ce que j'ai en termes de capital qui n'a pas de rendement?

gonfler le prix des droits, c'est bien pour les livres, mais ça ne rapporte pas d'argent supplémentaire. et les banques ne la financent pas, alors au diable cette augmentation de capital pour ceux qui restent.

L'année prochaine, d'abord ces vaches excédentaires disparues et un marché de fumier normal.
fermier simple 25 Novembre 2017
Si vous ne voyez pas de rendement sur les actifs de ces droits, vous avez toujours la possibilité de les vendre à un prix élevé et d'investir dans des choses avec un rendement plus élevé, et vous recommencez à louer des droits.
Le fermier Joop 25 Novembre 2017
Les fermes laitières terrestres devraient simplement être autorisées à se développer Jusqu'à ce qu'elles aient atteint le plafond de la loi sur le fumier N'achetez aucun droit de phosphate, laissez simplement l'espace latent être utilisé La terre a déjà été payée assez cher Laissez chaque secteur résoudre son problème leur propre problème Les éleveurs n'avaient pas reçu de quota de betteraves dans le passé, de toute façon
Abonné
Ronnie 25 Novembre 2017
@John Je vais vous l'expliquer. La richesse sous forme de droits est très précieuse.

En cas de maladie, d'invalidité ou de décès, etc., les droits peuvent être rapidement loués (s'ils sont chers, le prix de la location est élevé) ou vendus.
La plupart des immeubles sont très difficiles à vendre.
Cela vous laissera beaucoup plus de temps pour chercher une solution.
Et bien sûr un meilleur prix lors de la vente
ahah 25 Novembre 2017
Le prix de location élevé n'est donc pas un surcoût pour le jeune éleveur de porcs qui veut encore se lancer ? Laissez les gens ici dire honnêtement que vous aimeriez arrêter facilement et que vous ne souhaitez pas d'avenir à l'élevage porcin aux Pays-Bas !!!! Que pensez-vous que si les droits coûtent 400 €, que fera le prix du bail ? Comment diable vais-je payer pour ça plus tard ????
Un jeune agriculteur aime toujours travailler dans l'élevage porcin
Abonné
Ronnie 25 Novembre 2017
aha a écrit :
Le prix de location élevé n'est donc pas un surcoût pour le jeune éleveur de porcs qui veut encore se lancer ? Laissez les gens ici dire honnêtement que vous aimeriez arrêter facilement et que vous ne souhaitez pas d'avenir à l'élevage porcin aux Pays-Bas !!!! Que pensez-vous que si les droits coûtent 400 €, que fera le prix du bail ? Comment diable vais-je payer pour ça plus tard ????
Un jeune agriculteur aime toujours travailler dans l'élevage porcin


Jeune agriculteur, assurons-nous d'abord que les éleveurs de porcs actuels s'en sortiront.
Si vous ne voulez pas penser à quelqu'un d'autre, pourquoi les gens devraient-ils penser à vous ?
Je suis un gardien (pas important)
fermier simple 27 Novembre 2017
L'avantage d'un jeune agriculteur, c'est qu'il y a encore beaucoup d'opportunités à saisir. Peut-être vaut-il mieux attendre un peu quand les droits sont à 300 euros plus tard. Dans quelques années, quand l'équilibre sera à nouveau un peu équilibré et que les prix du porc seront bas, les prix des droits pourront descendre en dessous de 100 euros comme ça.
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Analyse droits de phosphate

Le commerce du phosphate reprend légèrement avec des prix en baisse

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login