Shutterstock

Nouveautés Politique

Les revenus des agriculteurs sous forte pression

13 Octobre 2022 - Commentaires 5

Il ne restera que très peu du revenu de l'agriculteur arable si la politique envisagée est pleinement mise en œuvre. D'un revenu annuel moyen de 46.333 6.493 € pour l'agriculteur arable, il ne reste que XNUMX XNUMX €, selon les calculs de BO Akkerbouw.

Les bandes tampons prévues de 3 mètres, les cultures de repos obligatoires et une prime PAC plus faible conduisent à un revenu de seulement 6.493 75 € selon les calculs du syndicat professionnel. Ce revenu est basé sur une exploitation moyenne de XNUMX hectares et le revenu annuel moyen d'un agriculteur arable selon Agrimatie. Outre les nouveaux changements de politique, il y a aussi les prix exorbitants de l'énergie et l'augmentation des coûts pour les employeurs qui auront un impact sur les revenus au cours de la saison à venir.

Le calcul montre que l'ensemencement de bandes tampons de 3 mètres peut entraîner une perte de rendement de 16.500 4 € par an, en supposant un maximum de XNUMX % de la surface de production. Les effets exacts de cela dépendent de la région, du plan de construction et de la taille de l'entreprise.

18.750 XNUMX € de moins en raison de l'extension du plan de construction
L'expansion du plan de culture a également un impact majeur sur le revenu de l'agriculteur arable. En particulier, l'obligation de 1/4 de cultures de repos dans les sols sablonneux et lœsseux a des conséquences considérables. La perte de rendement avec une rotation plus large peut s'élever à 18.750 XNUMX € par an pour l'agriculteur individuel. Cela dépend également de la région, du plan de construction et de la taille de l'entreprise. Selon BO Akkerbouw, cette politique a également des conséquences importantes pour les entreprises de transformation

 Moins prime CAP
La troisième proposition politique qui a des conséquences sur les revenus de l'agriculture arable est la mise en œuvre de la nouvelle politique agricole commune (PAC). Le nouvel éco-régime devrait entraîner une réduction de la prime PAC de 4.590 60 € en moyenne par exploitation agricole. Cela a tout à voir avec le fait que "le niveau bronze semble être le maximum atteignable pour les exploitations agricoles", explique BO Akkerbouw. L'argent et l'or sont difficilement réalisables en raison d'un manque de mesures disponibles. Selon la nouvelle PAC, le bronze rapportera 100 € par hectare et l'argent et l'or rapporteront respectivement 200 € et XNUMX € supplémentaires par hectare.

Espace de dépôt de fumier menacé
Cependant, les bandes tampons vont plus loin que pour les agriculteurs arables et s'appliquent également aux éleveurs laitiers. En effet, en raison des nouvelles règles de la politique du fumier, les agriculteurs qui ne participent pas à la PAC doivent également construire des bandes tampons. Cela affecte l'espace de placement de l'engrais. Enfin, les bandes tampons sont également des bandes sans engrais. Wageningen Economic Research (WEcR) a calculé que les bandes tampons aux Pays-Bas coûteront environ 62.500 1 hectares et ne pourront donc pas être utilisées pour la fertilisation. En supposant que 4 mètre cube de fumier animal contient 170 kilogrammes d'azote, il y a de la place pour 2,6 kilogrammes par hectare. Cela représente XNUMX millions de mètres cubes d'espace de placement d'engrais en moins.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir
boerenbusiness. Nl

Jesse Torringa

Jesse est éditeur chez Boerenbusiness et se concentre en particulier sur le secteur de l'agriculture arable, y compris les céréales et les oignons. Il suit également de près le marché des engrais. De plus, Jesse travaille dans une ferme arable à Groningen avec des pommes de terre de semence comme branche principale.
Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 5
Jozef 13 Octobre 2022
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/akkerbouw/ artikel/10901104/inkomen-akkerboer-zwaar-onder-druk]Les revenus des agriculteurs arables sous forte pression[/url]
Nous ne devrions même pas tous vouloir participer à cela.
tout devient plus cher...
Et l'agriculteur doit faire beaucoup plus pour beaucoup moins...
si ce plafond ne s'améliore pas que l'actuel, alors tout le monde a l'estomac plein avant de l'utiliser
Abonné
jan 13 Octobre 2022
tu n'as juste pas à faire ça tout seul
point
mais regarde ce qui s'est passé

et envoyer le tout à Bruxelles
Abonné
drent 13 Octobre 2022
exactement, avec la hausse des prix du marché pour nos produits, nous n'avons pas non plus besoin de ces bêtises, laissez-les vérifier. Je pense que la différence sera minime si vous faites la prime moins les coûts.
Abonné
willem 14 Octobre 2022
Nous ne sommes pas obligés de participer au plafond de toute façon.
vous pouvez également choisir de ne plus accepter de bouchon et vous pouvez simplement semer les bords du champ.
peut-être que vous irez jusque-là et que vous n'aurez plus d'obligation.
quel que soit votre point de vue, un nouveau plafond nous rapportera moins d'argent.
Abonné
AVR 15 Octobre 2022
willem a écrit:
Nous ne sommes pas obligés de participer au plafond de toute façon.
vous pouvez également choisir de ne plus accepter de bouchon et vous pouvez simplement semer les bords du champ.
peut-être que vous irez jusque-là et que vous n'aurez plus d'obligation.
quel que soit votre point de vue, un nouveau plafond nous rapportera moins d'argent.
La PAC ne donne pas d'argent, c'est une compensation pour une mauvaise gestion et des règles inutiles, ni plus ni moins.
Vous ne pouvez plus répondre.

Que fait le courant
listes arables?

Consultez et comparez vous-même les prix et les tarifs

Rester en contact

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception