Shutterstock

Actualités bétail

Le secteur laitier à nouveau sous plafond d'azote

16 février 2022 -Linda van Eekeres

L'excrétion d'azote dans le fumier animal était de 473,7 millions de kilos l'année dernière. C'est près de 16 millions de kilos de moins qu'en 2020 et plus de 6 % de moins que le plafond d'azote que l'Union européenne a fixé pour le bétail néerlandais. Le secteur laitier est tombé sous le plafond pour la deuxième fois depuis l'abolition des quotas laitiers en 2015. C'est ce que rapporte Statistics Netherlands (CBS).

L'excrétion de phosphate l'année dernière s'élevait à 149 millions de kilos. C'est 1,8 million de kilos de moins qu'un an plus tôt et 14% de moins que le plafond de phosphate de 172,9 millions de kilos. C'est la quatrième année consécutive que l'excrétion d'azote passe sous le plafond de 504,4 millions de kilos. Depuis 2017, l'excrétion d'azote du bétail a diminué de 38 millions de kilogrammes.

La plus grande contribution à la diminution (26 millions de kilos) provient de l'élevage laitier. Principalement en gardant moins de vaches et de jeunes animaux. Le secteur laitier a excrété 277,7 millions de kilos d'azote l'an dernier, soit 3% de moins qu'en 2020. En conséquence, l'excrétion d'azote du secteur laitier est passée en dessous du plafond de production de 281,8 millions de kilos pour ce secteur. Depuis la suppression des quotas laitiers en 2015, c'est la deuxième fois que le secteur passe sous le plafond d'azote. A 73,7 millions de kilos - pratiquement le même qu'en 2020 - la production de phosphate du secteur laitier est bien en deçà du plafond de 84,9 millions de kilos.

Le fait que moins d'azote, mais la même quantité de phosphate est produit, est dû à la composition des aliments pour animaux. L'ensilage qui a été distribué l'année dernière se compose en partie de la récolte d'herbe de 2020 et en partie de la récolte de 2021. La teneur en azote de 2021 était faible. La teneur en phosphore de l'herbe était en fait plus élevée en 2021. Les conditions météorologiques ont entraîné des niveaux d'azote relativement élevés et de faibles niveaux de phosphore dans l'herbe au cours de la période de 2017 à 2020. En outre, moins de maïs ensilage pauvre en azote était disponible ces dernières années, en raison d'une diminution de la superficie consacrée au maïs. En conséquence, la proportion d'herbe riche en azote a augmenté.

Moins de viande et de porcs reproducteurs
L'excrétion d'azote et de phosphate des porcs et des volailles est principalement liée au nombre d'animaux. L'excrétion a encore diminué au cours des cinq dernières années en raison d'une diminution du nombre d'animaux. L'excrétion d'azote du secteur porcin a diminué de 2021 millions de kilos (4 %) en 4,3 pour atteindre 87,8 millions de kilos. L'excrétion de phosphate a diminué de 1,6 million de kilos à 35 millions de kilos. Le nombre de porcs de finition a diminué de plus de 3 % et le nombre de porcs reproducteurs de près de 6 %. L'azote et le phosphate produits par les porcs sont en dessous des plafonds de production depuis 2016

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Linda van Eekeres

Linda van Eekeres est co-rédactrice en chef. Elle se concentre principalement sur les développements macro-économiques et l'influence de la politique sur le secteur agricole.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Fond Humeur azotée

Chamber prépare le bal pour le premier succès de Wiersma en fumier

Actualités Mest

FrieslandCampina et Rabo se concentrent sur la fermentation du fumier

Actualités L'azote

Azote et phosphate au-dessus du plafond renforcé d’ici 2025

Fond Humeur azotée

Aerius, errata et autres données impures

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login