Union chrétienne

Actualités L'azote

"J'assume le soutien à l'accord agricole"

23 mai 2023 - Commentaires 2

Le ministre de LNV Piet Adema suppose qu'il y aura bientôt un accord agricole qui pourra également être soutenu par les partisans agricoles de LTO. Il l'a dit cet après-midi (mardi 23 mai) à la Chambre des représentants.

S'il s'agit d'un résultat de négociation, LTO veut d'abord le présenter à ses membres. La députée de GroenLinks, Laura Bromet, a demandé à l'Adema à la Chambre ce qu'il ferait si les membres du LTO rejetaient l'accord agricole. "Nous allons examiner cela, mais cela dépend entièrement de l'endroit où il y a encore un problème", déclare l'Adema. Mais il ne s'attend en fait à aucun problème par la suite : « Nous partons du principe que LTO est bien connecté avec la base (...) Je peux dire d'après le mode de négociation qu'ils savent très bien ce qui se passe dans la base agricole, car ils sont si pointues que leurs négociations le feront. Je suppose que nous aurons bientôt un accord qui pourra également être soutenu par les supporters.

Le Cabinet travaille également sur une alternative
Le ministre ne veut pas faire de commentaires sur les points où il y a encore des goulots d'étranglement et ne veut pas envoyer de projets de documents au parlement. Il indique que le cabinet élabore également des plans si un accord n'est pas conclu, conformément aux conseils de Remkes. "Bien sûr, nous y travaillons. Donc, si l'accord n'arrive pas, nous pouvons proposer un paquet de plans assez rapidement (...) Cela doit d'abord être discuté à la Chambre et ensuite cela débouchera sur une législation. " Il ajoute rapidement : « Si cet accord n'est pas conclu. Si cet accord est conclu, et nous le supposons toujours, cela peut toujours conduire à des lois, mais sur la base d'accords que nous avons conclus avec le secteur agricole. Un accord sur l'agriculture sera également discuté par la Chambre, indique l'Adema.

Date limite LTO 21 juin
Le contremaître du LTO, Sjaak van der Tak, a présenté hier le microphone de NPO Radio 1 une date limite du 21 juin pour un accord agricole. "Si les calculs de la PBL, l'Agence néerlandaise d'évaluation environnementale, reviennent, c'est notre date limite. Ensuite, nous attendons en fait une proposition finale." Sinon, "alors c'est fait", dit Van der Tak. L'Adema ne veut pas citer de date. "J'ai toujours dit que le support est plus important que lorsque nous le fermons. Si cela prend quelques semaines de plus, alors tant pis."

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir
boerenbusiness. Nl

Linda van Eekeres

Linda van Eekeres est co-rédactrice en chef. Elle se concentre principalement sur les développements macro-économiques et l'influence de la politique sur le secteur agricole.

En savoir plus sur

Dossier Crise de l'azote
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 2
Abonné
Zélande 23 mai 2023
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/artikel/10904326/ik-ga-uit-van-support-for-agricole agreement]"Je suppose que je soutiens l'accord agricole"[/url]
Si les exigences de base ne sont pas honorées par l'Adema, il ne le fera pas, car cela aurait déjà été fait, alors le secteur peut se préparer à la guerre. Compte tenu du pl@nen ​​​​de l'UE, je dirais: mettez toutes les règles en attente jusqu'à ce que les exigences de base soient remplies.
info 28 mai 2023
si nous, les agriculteurs, devons réduire les effectifs pour obtenir des permis de logement, la construction de logements devrait être interrompue. Le fait que les agriculteurs ne soient plus autorisés à se développer pour nourrir les gens, l'industrie de la construction devra également en voir les conséquences. Moines égaux, cagoules égales.
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Analyse Humeur azotée

Le Fonds Nitrogen est désormais suspendu et Schiphol a été vendu

Fond Humeur azotée

L'économie d'Aerius continue de fonctionner sans perturbation

Actualités Jour du budget

Le Cabinet suit le rythme du dossier sur l'azote

Analyse Humeur azotée

La controverse engloutit la politique autour de l’azote

Rester en contact

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception