Agriphoto

Opinie Jeanette Straver

Société à la recherche d'un agriculteur

4 Septembre 2019 -Jeannette Straver - Commentaires 9

Les reportages négatifs et à sens unique sur le secteur agricole semblent interminables. Il s'agit souvent d'informations incorrectes et politiquement colorées qui sont présentées sans nuance. La politique n'aide pas non plus. La terminologie utilisée est interprétée par chacun selon sa propre perception.

De plus, les exigences et les conditions imposées au secteur agricole deviennent de plus en plus extrêmes. L'agriculteur doit se débrouiller dans cette dynamique : financièrement et mentalement. On essaie de toutes parts de prescrire à l'agriculteur l'interprétation de toute sa gestion d'entreprise.

Peu de place pour la production alimentaire
Il y a suffisamment d'espace aux Pays-Bas pour le logement, les infrastructures, l'industrie et la nature (fragmentée), mais apparemment il n'y a pas de place pour la production alimentaire. Le fait que les agriculteurs (comme de nombreuses autres entreprises aux Pays-Bas) produisent également pour l'exportation est en discussion. Cela ne tient souvent pas compte de la quantité de nourriture importée ; les pommes de Nouvelle-Zélande et les œufs espagnols ne sont que des exemples.

Les agriculteurs (et surtout le bétail) doivent céder. Rester positif, malgré toute la teneur, est donc un défi en soi. Vous pouvez y faire face de différentes manières : en attaque, en défense, en commençant par lui ou en vous en éloignant. C'est une décision personnelle.

beaucoup de changement
Il y a toujours eu du changement, y compris dans le secteur agricole. Cette transition a maintenant une portée plus large que jamais. Alors qu'auparavant tout était question d'optimisation, d'efficacité, de prix de revient et de passage à l'échelle, d'autres aspects entrent désormais en jeu. Faire des affaires dans le secteur agricole n'est donc pas facile de nos jours. En tout cas, plus que jamais, elle requiert aussi d'autres capacités : des compétences plus nombreuses et différentes sont nécessaires.

Vous pouvez vous fermer à tous les reportages négatifs, mais pas aux développements : ils continuent tout simplement. La suppression de divers produits phytopharmaceutiques et toutes les obligations en faveur de la biodiversité font partie de ces défis. De plus, vous devez également faire face au changement climatique et vous devez gagner votre vie dans une chaîne où le pouvoir de marché n'appartient qu'à l'agriculteur. Cependant, vous devrez toujours vous demander comment vous pouvez anticiper cela (en combinaison avec ce qui convient à votre personnalité et à votre type d'entreprise). Quelles mesures stratégiques pouvez-vous prendre ? Ne rien faire n'est pas une option à mon avis.

La société recherche un agriculteur
Peut-être un jour, la rive fera-t-elle tourner le navire. Tant que la population et l'industrie continueront de croître, que le changement climatique se poursuivra vraiment aussi vite que prévu et que de nombreuses entreprises agricoles n'auront pas de successeur, la société pourrait faire face à des défis très différents à l'avenir.

Beaucoup de gens ne connaissent plus la valeur de notre gestion du paysage alimentaire et agricole néerlandais, mais je prédis : cela deviendra probablement un jour « La société cherche un agriculteur » !

Jeannette Straver

Jeanette Straver est responsable des relations senior chez Farmers Funding. Straver a grandi dans une ferme mixte et s'est marié avec un fermier. Elle est active dans l'enseignement supérieur agricole et bancaire depuis de nombreuses années.
commentaires
Commentaires 9
bep 4 Septembre 2019
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/column/10883884/maatschappij-op-search-naar-boer]Société à la recherche d'un agriculteur[/url]
Cela viendra peut-être jusque-là, mais ce sera certainement trop tard, mais cela est dû à la mentalité de ce pays, qui est très loin.
Joop 4 Septembre 2019
Il est temps que les gens réalisent que la nourriture est le numéro 1 dans la vie. Pas cette voiture, ce téléphone portable ou cette tablette. Lorsque les gens s'en rendront compte, ils traiteront les agriculteurs avec plus de respect. Aujourd'hui, les agriculteurs sont chassés comme s'ils ne représentaient rien pour la société. Il y aura un temps de faim si nous continuons comme nous sommes maintenant, serez-vous le premier à arrêter de manger ? Pensez à la nouvelle génération, avec de l'air pur mais sans nourriture, ils ne survivront pas !
hans 4 Septembre 2019
Joop, que réalisent réellement les Occidentaux ? Nous vivons ici dans un monde de conte de fées, où tout se gâte, où les vacances sont les plus importantes, où MOI et MAINTENANT passent en premier.

Nourriture en abondance, trucs pour presque rien, le travail c'est pour les idiots.

Que les enfants meurent de faim, les réfugiés se noient, les jungles sont incendiées, oui, nous nous arrêtons un instant, puis continuons à consommer. Consommez ce que les enfants fabriquent, ce qui est fait avec du travail d'esclave, ce qui est transporté sur des milliers de kilomètres polluant l'environnement, mais NOUS NE SAVONS PAS.....

Et nous POUVONS faire tout cela, parce que nous, l'Occident, maintenons le monde entier en proie à la (menace de) violence de guerre.

Des devises qui n'ont de valeur que par l'approvisionnement mondial en pétrole. Dans le passé, c'était notre or (entaillé), qui est souvent déjà argenté, maintenant c'est du pétrole. Pas notre pétrole, mais des pays tiers sont pris en otage pour régler le pétrole en dollars, le pétrodollar.

Oh, nous sommes si paisibles, oh nous sommes si soucieux de l'environnement. Alors que NOUS vivons maintenant grâce à la guerre, et détruisons maintenant notre environnement mondial lui-même.
étreinte 4 Septembre 2019
c'est donc Hans. bien dit
Gerrit 5 Septembre 2019
Il existe une loi séculaire que vous devez connaître.
À savoir; un paysan et un soldat ne sont PAS valorisés en temps de paix. A quoi je voudrais ajouter; si vous ne connaissez pas le passé, vous ne comprendrez ni ne comprendrez le présent.
Conseils; plonger dans l'histoire.
producteur durable 5 Septembre 2019
Il y a 65 ans, nous buvions du lait de vaches qui avaient pâturé sur des sols pauvres et sablonneux.
Il y a 55 ans, nous buvions du lait de vaches qui avaient pâturé sur des sols sablonneux pauvres et nous étions nourris avec des concentrés importés par CeHaVe.
Si nous devions interroger la vache sur son bien-être, elle choisirait ce dernier ; à savoir moins faim.
qu'est-ce qui est durable ? qu'est-ce que le bien-être ? nos législateurs avec des modèles de revenus et de transition savent-ils mieux et sommes-nous sur la bonne voie avec l'élevage laitier en septembre pour Prinsjesdag aux Pays-Bas en 2019 ?
Vanneau Jp 5 Septembre 2019
C'est impraticable, essayez les militants des droits des animaux pour promouvoir notre secteur agricole. Le consommateur néerlandais est attiré au magasin par le ah jumbo dirk uniquement pour le prix dont bénéficie notre secteur. cul-de-sac communément cultivé pour faire de ce militant du secteur agricole un partisan
Jupe 5 Septembre 2019
Nous sommes d'accord sur le fait que le lobby écologiste, qui va en fait peser plus lourdement sur l'environnement avec des idées et des plans carrément idiots, gagnera les gens sobres de T.-N.-L.
Qui veut continuer à cultiver dans un tel pays ?
Abonné
les frites 5 Septembre 2019
Sortez pendant que vous le pouvez encore. Maintenant, le voisin paie toujours le prix le plus élevé.
Vous ne pouvez plus répondre.

Quelles sont les cotations actuelles ?

Consultez et comparez vous-même les prix et les tarifs

Opinie Peter copains

L’agriculture exige beaucoup des agriculteurs en période de turbulences

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login